Comment faire un commentaire de texte - Fiche méthode

Comment faire un commentaire de texte - Fiche méthode

Cette fiche de méthodologie vous apprendra à faire un commentaire de texte pour le Bac de 1ère ES.

I. La Préparation

 

Dans un premier temps, il faut découvrir le sujet : lire le sujet et lire le texte auquel il se réfère. Ensuite, l'analyse du sujet se ...

Comment faire un commentaire de texte - Fiche méthode
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

2 Avis > Donne ton avis

485 téléchargements

Quiz de Français :

Comment meurt Antigone ?

  • A.Enterrée vivante
  • B.Décapitée
  • C.Pendue
  • D.Etouffée
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de Français

Le contenu du document

Cette fiche de méthodologie vous apprendra à faire un commentaire de texte pour le Bac de 1ère ES.

I. La Préparation

 

Dans un premier temps, il faut découvrir le sujet : lire le sujet et lire le texte auquel il se réfère. Ensuite, l'analyse du sujet se compose d'une compréhension de tous ses mots (les définir) ainsi qu'un surlignage des mots-clés qui donneront une trame à la réponse. Cela permettra de se familiariser avec ce qui est demandé et d'éviter le hors-sujet.

 

II. L'Analyse

 

Dans un deuxième temps, lors de la relecture du texte, il s'agit de déterminer deux à trois axes importants. Ils correspondent aux problématiques majeures : ce qui ressort du texte. Ces idées-clés associent des éléments du fond et de la forme. Par exemple : des émotions traduites par la forme, rendent compte de l'action des personnages. Ces axes correspondent aux différentes grandes parties du commentaire. Ils doivent donc être larges afin de renfermer un contenu conséquent (ce n'est pas un détail précis).

 

Ensuite, il faut faire le lien entre ses connaissances et le texte : quel est le contexte de l'œuvre ? A-t-il un impact sur le texte ? De quand date-t-il ? Qui en est l'auteur ? Que sait-on sur lui ? Que sait-on sur l'œuvre ?

 

Cette phase permet de situer le texte et de le comprendre correctement. En effet, à certaines époques, la censure était forte et les auteurs ont dû « jouer » avec les mots pour transmettre leur message. Ceci diminue les risques de contresens.

 

 

III. La Planification

 

Dans un troisième temps, il faut créer le plan au brouillon. Les deux ou trois axes relevés, constituent les deux ou trois grandes parties. Chacune de ces parties contiennent deux à trois sous-parties qui permettent de l'illustrer.

 

Exemple : 

I. Axe 1

a) Sous-partie 1

b) Sous-partie 2

c) Sous-partie 3

 

II. Axe 2

a) Sous-partie 1

b) Sous-partie 2

c) Sous-partie 3

 

III. Axe 3

a) Sous-partie 1

b) Sous-partie 2

c) Sous-partie 3

 

Toutes ces parties doivent être équilibrées et leur contenu doit être différent. On n'inclura pas une même idée dans plusieurs parties. Il vaut mieux ne faire que deux parties ou sous-parties, s'il n'y a pas assez de contenu dans la troisième. On intégrera ce faible contenu à l'une des deux parties.

 

Ensuite, par rapport à ce plan, il faut recueillir les éléments du texte qui entreront dans les parties. Le surlignage de plusieurs couleurs est une aide au recueillement des données. Ces dernières seront mises sous la forme : une idée, une citation ou une justification de cette idée par la forme et une explication de la justification. La forme permet généralement d'illustrer le fond. Par exemple : un champ lexical de la tristesse va augmenter l'effet triste du texte et provoquer le ressenti chez le lecteur. Pour plus de précisions : le fond correspond aux idées ; la forme correspond à tout ce qui se réfère à l'écriture et à son style (figures de style, ponctuation, temps et modes verbaux, champ lexical, registre de langue, vocabulaire, pronom personnels...). Cette étape est cruciale dans le commentaire de texte, puisque par la suite elle simplifie sa rédaction.

 

IV. La rédaction

 

Lorsque l'on commence la « mise au propre », on rédige en premier l'introduction. Celle-ci se compose d'abord d'une phrase d'accroche, puis on mentionne le contexte de l'œuvre et sa source (auteur, titre, date), on ajoute ensuite un bref résumé du texte et on le situe dans l'œuvre. On complète cela en présentant le questionnement qui émane du texte et le plan que l'on va suivre. On veillera à garder en mémoire ou sur le brouillon le fil conducteur de la réflexion.

 

Ensuite, il s'agit de rédiger le commentaire en restant fidèle au plan. La rédaction de la conclusion, se compose d'un bref rappel de la réflexion (les principales découvertes) et d'une ouverture sur le sujet. Ce n'est en aucun cas un résumé de ce que l'on vient de dire, mais on peut toutefois résumer pour expliciter une idée globale qui ressort de la réflexion.

 

V. La relecture

 

Lors de la relecture il s'agit de corriger les fautes d'orthographes (le plus important) et les phrases mal tournées. Elle doit être faite avec concentration pour veiller à ce qu'il n'y ait pas de contradictions dans lecommentaire. Enfin, il vaut mieux des phrases courtes avec du sens que des phrases longues un peu floues.

 

Margot DUCRET

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

Phi
5 5 0
20/20

Merci beaucoup!:

par - le 06/10/2013
JohnMcClane
5 5 0
20/20

document très pertinent !

par - le 10/02/2013

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?

Je m'inscris

Accéder directement au site