Résumé Madame Bovary de Flaubert

Résumé Madame Bovary de Flaubert

Cette fiche de lecture de notre professeur de français vous propose un résumé chapitre par chapitre de l'oeuvre de Gustave Flaubert, Madame Bovary. Cette oeuvre est au programme de la première ES et vous vous devez de la connaître pour assurer le jour de l'oral du Bac.

Résumé Madame Bovary de Flaubert
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

6 Avis > Donne ton avis

2137 téléchargements

Quiz de Français :

Comment meurt Antigone ?

  • A.Enterrée vivante
  • B.Décapitée
  • C.Pendue
  • D.Etouffée
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de Français

Le contenu du document

I - Première partie

1 - Chapitre I

Un nouvel élève, nommé Charles Bovary arriva au collège de Rouen. Il était le fils de Charles-Denis-Bartholomé Bovary qui s'était marié à une femme fortunée. L'homme profita un temps de sa fortune, puis ils se retranchèrent à la campagne. M me Bovary d'abord très aimante, devint acariâtre en vieillissant.Charles Bovary naquit dans ce contexte mais fut bien élevé et cajolé. Les difficultés rurales concernant son éducation l'amenèrent à entrer au collège àRouen. À la fin de son collège, ses parents lui permirent d'étudier la médecine, en lui louant une petite chambre. Après un premier échec étouffé, il obtint son diplôme d'officier de médecine et s'installa à Tostes. Sa mère fit alors en sorte de le marier à une vieille veuve fortunée, mais guère appréciée par Charles.

2 - CHAPITRE II

Une nuit, Charles fut réveillé pour une urgence médicale loin de Tostes, auxBertaux. Le père Rouault s'était cassé la jambe. Charles le soigna et fit la connaissance de sa jolie jeune fille : Emma. Malgré la distance, Charles leur rendait visite souvent, durant la guérison. Mais Héloïse comprit bientôt, qu'il y allait pour voir Emma et en devint jalouse. Dans le même temps, les parents deCharles s'aperçurent qu' Héloïse avait menti et qu'elle n'avait pas un sou. Les parents Bovary se fâchèrent et quelques jours après, Héloïse Bovary mourut soudainement.

3 - CHAPITRE III

Après l'enterrement, le père Rouault vint payer Charles et tenta de le consoler. Il connaissait sa souffrance : il avait lui-même perdu sa femme. Il l'invita à venir chez lui pour se distraire. Au fur et à mesure de ses visites, Charles se complaisait dans cette nouvelle indépendance : il faisait ce qu'il voulait, quand il voulait. Il appréciait beaucoup Emma et se décida à demander sa main. Elle accepta et on prépara la noce pour le printemps suivant.

4 - CHAPITRE IV

Le jour du mariage, de nombreux invités arrivèrent aux Bertaux, tous biens apprêtés pour ce grand jour. La fête se déroula autour d'un grand festin et dura plusieurs jours. Lorsqu'elle fut finie, le père Rouault accompagna Charles etEmma pour leur retour à Tostes. À leur départ, la mélancolie s'empara de lui, car il se remémora son propre mariage et le décès de sa femme.

5 - CHAPITRE V

Emma découvrit alors sa nouvelle demeure, celle de Charles. Elle y fit certains aménagements, tandis que son mari travaillait. Ce dernier constatait qu'enfin il trouvait le bonheur avec Emma. Cependant, leurs sentiments étaient fades, malgré l'enthousiasme de leur vie commune. Pour Emma, son mariage était éloigné de ses idées préconçues et livresques de l'amour.

6 - CHAPITRE VI

Emma avait été éduquée au couvent. Durant son enfance, ses amies lui permirent de lire énormément. En effet, elle construisait la vie dont elle rêvait, à travers de nombreux livres : romantique, féminin, fabuleux... Lorsqu'elle perdit sa mère, les livres la consolèrent et l'aidèrent dans son deuil. Elle semblait rêver d'une vie extraordinaire, mais la vie avec Charles tournait en désillusions malgré ses espoirs.

7 - CHAPITRE VII

Emma rêvait d'une vie merveilleuse et trépidante, mais Charles ne lui offrait qu'une vie calme et banale. Elle s'efforçait d'apporter un peu d'intérêts dans leur vie, mais la mère de Charles n'appréciait pas toujours ses manières. Elle regretta bientôt de s'être mariée et se promenait seule avec sa chienne pour rêver sa vie. Un évènement inattendu l'égaya : une invitation pour le bal de Vaubyessard du marquis d'Andervilliers.

8 - CHAPITRE VIII

Ils arrivèrent chez le marquis avec les autres invités et dinèrent. Emmas'émerveillait de tout ce luxe et de cette opulence. Elle rêvait d'une vie comme celle-ci et mit de côté son mari pour profiter au maximum de ce bal, jusqu'au bout de la nuit. Elle dansa avec un vicomte, elle but du champagne et semblait dans son élément. Le lendemain, ils repartirent pour Tostes et Emma sentit monter en elle la mélancolie de quitter ce lieu. Lorsqu'ils rentrèrent, Nastasien'avait pas fait le repas et Emma s'emporta contre elle. Le bal de Vaubyessard la marqua à jamais et pour pallier l'ennui de sa vie si plate, elle se remémorait fréquemment cette fabuleuse soirée.

9 - CHAPITRE IX

Emma s'imaginait Paris, ses beautés, son luxe, sa mode. Elle comparait ses rêves à sa vie morne. Elle avait engagé une petite orpheline - Félicité - pour remplacerNastasie et l'éduquait comme dans la haute société. Pendant ce temps, Charlestravaillait beaucoup et se faisait une réputation. Cependant, Emma supportait de moins en moins son laisser-aller et son manque d'ambition. Elle se mit à attendre en vain un évènement quelconque qui lui permettrait d'enrichir sa vie. Mais le temps passait et rien ne venait, elle dépérissait et mit ses activités de côté en se résignant. Même M me Bovary fut surprise de sa transformation.Emma critiquait tout, rien ne lui plaisait et bientôt elle tomba malade. Le médecin conseilla aux Bovary de partir de Tostes. Ils allèrent donc s'installerYonville-l'Abbaye, alors qu' Emma était enceinte.

II - Deuxième partie

1 - Chapitre I

EmmaCharles et Félicité étaient attendus au Lion d'Or, dans la petite communed'Yonville-l'Abbaye. M me Lefrançois tenait cette auberge et recevait quotidiennement M. Binet. Ce soir-là, elle attendait l'Hirondelle qui transportait les Bovary. La veuve Lefrançois discutait de M. le curé, avec M. Homais, le pharmacien, tandis qu'elle s'évertuait à tout préparer pour ses invités.L'Hirondelle arriva et les voyageurs expliquèrent leur retard par le fait que la chienne d' Emma s'était enfuie lors du trajet et qu'on l'avait cherchée en vain.Emma en était encore plus attristée et on tenta de la consoler.

2 - CHAPITRE II

Les voyageurs se mirent à table avec M. Homais et Léon Dupuis, un jeune clerc de notaire, heureux de rencontrer de nouvelles personnes. Tandis qu' Homaisinformait Charles sur les différents habitants et le métier de médecin à Yonville,Emma discutait littérature avec Léon. Rapidement, leurs idées et leurs rêves semblables les lièrent d'amitié. À la fin du repas, on mena les Bovary dans leur nouvelle maison, très bien aménagée par l'ancien médecin. Emma espéra que sa vie changerait.

3 - CHAPITRE III

Charles avait peu de patients et cela l'inquiétait, leurs économies étaient bientôt épuisées. Malgré tout, il se réjouissait de la grossesse de sa femme. Elle accoucha un dimanche d'une petite fille qu'ils nommèrent Berthe, après beaucoup de recherches. Elle fut placée en nourrice chez la mère Rolet. Les parents Bovary passèrent quelques jours à Yonville pour la naissance de leur petite-fille. Un jour de grosse chaleur, Emma voulut voir sa fille et se rendit chez la nourrice. Mais la chaleur l'accablait, et elle se sentait mal lorsqu'elle rencontra Léon. Elle lui demanda de l'accompagner. Le village étant petit, cette histoire se sut rapidement, et on parla d'infidélité.
Lorsqu'ils repartirent, la mère Rolet demanda quelques faveurs à Emma. En discutant de choses et d'autres, sur leur passion commune, Emma et Léonsentaient naître une certaine attirance, l'un envers l'autre. Lorsqu'il la quitta,Léon nota qu'il s'ennuyait à Yonville.

4 - CHAPITRE IV

M. Homais, leur voisin, dînait souvent chez les Bovary et constata que Justin, son assistant paraissait amoureux de Félicité. Les dimanches, les Bovary, les Homaiset Léon jouaient ensemble. Ces moments-là permettaient à Léon et Emma de se rapprocher et de partager leurs goûts. Charles ne s'inquiétait pas de ce rapprochement et de plus, Léon lui rendait souvent service. Lorsqu'il allait àRouen pour lui, il en profitait pour ramener des cadeaux à la mode à Emma. Un jour, celle-ci offrit un tapis à Léon et il voulut lui exprimer ses sentiments, mais ses craintes le freinèrent. Emma, elle, ne pensait pas l'aimer « d'amour ».

5 - CHAPITRE V

Au cours d'une ballade avec Homais, ses enfants, Léon et CharlesEmmaconstata que son dégoût pour son mari revenait. Elle le trouvait vulgaire et peu apprêté. En revanche, elle sentait ses sentiments évoluer pour Léon, et ne savait pas comment les maîtriser. Le lendemain, elle reçut la visite de M. Lheureux, le commerçant, et refusa de lui acheter quelque chose. Face à cette modération, elle se réjouit et dès cet instant, elle devint plus vertueuse, parla plus sèchement à Léon et passa son temps à s'occuper de sa maison. Elle tentait de faire des économies et s'amaigrissait ; Charles ne voyait rien. Léon ne savait plus quoi penser de cette transformation, tandis qu' Emma constatait que son attitude ne changeait rien aux sentiments qu'elle éprouvait pour lui et en souffrait.

6 - CHAPITRE VI

Un jour, Emma se rendit à l'église pour chercher du soutien auprès de M.Bournisien. Mais il ne comprit pas la détresse de la jeune femme, et la timidité de celle-ci l'empêcha de s'expliquer. Elle repartit encore plus abattue. Léon, de son côté, fut missionné par Charles pour lui ramener un daguerréotype de Paris. La tristesse de Léon et la douleur qu'il éprouvait de ne pas exprimer ses sentiments à Emma le conduisirent bientôt à partir s'installer à Paris. Les adieux furent difficiles pour tous les habitants du village et secrètement pour Emma.Homais, au cours de la visite quotidienne à Charles, lui indiqua que le comice aurait probablement lieu à Yonville cette année, ce qui amènerait un peu de vie dans le village.

7 - CHAPITRE VII

Après le départ de LéonEmma redoubla de tristesse et son ennui augmenta. Puis, le temps passant, l'idée de le rejoindre et de l'aimer s'évapora. Elle reprit ses achats de mode et retomba en dépression. Charles appela sa mère à l'aide. Celle-ci mit fin aux lectures d' Emma et encouragea Charles à lui trouver une occupation, un travail. Et puis un jour de marché, M. Rodolphe Boulanger de la Huchette amena à Charles, son domestique à saigner.
Cet homme, nouvellement arrivé dans la région, rencontra alors Emma. En repartant, ce séducteur observa qu'elle lui plaisait beaucoup et chercha comment l'atteindre pour la séduire.

8 - CHAPITRE VIII

Le jour des comices arriva et Yonville était en fête ; les visiteurs étaient nombreux. Rodolphe Boulanger accompagnait Emma dans les rues ; M. Lheureuxles suivait. Au moment du discours du conseiller préfectoral, Rodolphe congédiaLheureux et emmena Emma au premier étage de la mairie pour mieux voir son discours. Rodolphe sentait qu' Emma était un peu perdue et qu'elle rêvait de quelque chose de plus grand, il énonçait donc des idées dans ce sens pour la mettre en confiance. Il les compara ensuite aux âmes perdues qui se recherchent dans leurs différentes vies, et lui fit la cour. Elle ne répondit rien, mais n'enleva pas sa main de celle de Rodolphe.

9 - CHAPITRE IX

Après les comices, Emma ne revit pas Rodolphe pendant un long moment. Lui, de son côté, repoussait le moment de la voir pour que les sentiments de la jeune femme augmentent. Un jour, il passa la voir chez elle et lui avoua ses sentiments, mais Charles arriva sur ces entrefaites. Rodolphe, de façon ingénieuse proposa au médecin d'emmener Emma faire du cheval afin de la divertir. Charles accepta et tenta de convaincre sa femme. À la première balade,Rodolphe lui fit la cour et Emma ne put résister à ses charmes et s'abandonna à lui. En rentrant, son visage était changé et elle se surprit à être contente d'avoir un amant ; elle, qui s'était si longtemps contrainte en amour. Leur liaison continua par des lettres et des rendez-vous matinaux. Mais les sentiments d'Emma étaient très forts et Rodolphe l'informa que leur liaison était risquée.

10 - CHAPITRE X

À ces mots, Emma prit peur d'être découverte. Et un matin, sur la route du retour de chez Rodolphe, elle rencontra M. Binet. Elle fut effrayée et comprit qu'il pouvait avoir découvert sa liaison. Ainsi, les rendez-vous avec Rodolphe se prirent le soir, au fond du jardin, quand il faisait bon. Cependant, au fur et à mesure, leur relation s'effilochait et Rodolphe se lassait d' Emma et ne s'en cachait pas. Lorsqu'elle reçut la lettre annuelle qui accompagnait la dinde de son père, Emma fut émue et eut un élan de tendresse envers Berthe. Cela lui rappelait l'insouciance de ses années aux Bertaux. À la suite de cette lettre, elle s'interrogea sur sa relation avec Rodolphe et voulut se rapprocher de son mari.

11 - CHAPITRE XI

Homais et Emma poussèrent Charles à opérer les malformations des pieds (pied-bot). Ils voulaient qu'il opère Hyppolite, l'écuyer du Lion d'Or. Le médecin, peu à peu convaincu, s'instruisit de la méthode et fit construire la machine servant à l'opération. L'opération, qui avait attiré la foule, sembla réussir etHomais félicita Charles en rédigeant un article de presse sur l'affaire. Emma se réjouissait de tout ceci, pensant que le succès qu'elle attendait de son mari, approchait.
Cependant, lors de sa convalescence, la jambe d' Hyppolite gangrena et l'on fut obligé de faire venir M. Canivet, médecin réputé de Rouen. Celui-ci amputa la jambe d' Hyppolite en se moquant de ces médecines nouvelles. Emma sentit revenir son dégoût pour son mari. Elle ne se faisait plus d'illusions et regrettait de s'en être rapprochée.

12 - CHAPITRE XII

La liaison adultère d' Emma continuait et elle aimait tellement Rodolphe, qu'elle lui offrait de nombreux cadeaux. Elle se fournissait chez M. Lheureux, qui lui-même allait à Rouen acheter sa marchandise. Même s'il l'aimait, Emma n'était qu'une maîtresse de plus pour Rodolphe et il ne partageait pas le même amour intense et choisit d'utiliser cela pour en faire une femme non conforme. Elle se mit à fumer, à provoquer. Mais Emma fut rapidement rattrapée par sa conduite et M. Lheureux lui demanda de régler ses comptes. Malgré leur situation financière mal en point, Emma paya avec l'argent des visites de Charles. Lorsque la mère de ce dernier vint se réfugier chez eux après une altercation avec son mari, une grosse dispute éclata entre les deux femmes, au sujet de la conduite d' Emma. Celle-ci fut blessée des propos de sa belle-mère et proposa à Rodolphede fuir avec elle et Berthe, pour vivre leur amour au grand jour. Il accepta dans un premier temps et Emma organisa leur départ avec joie. Mais la veille de leur fuite, Rodolphe lui fit croire qu'il partirait avec elles, alors qu'il avait décidé de ne plus les suivre.

13 - CHAPITRE XIII

En rentrant de son rendez-vous avec Emma à la veille de son départ, Rodolphelui écrivit une lettre qui précisait les raisons pour lesquelles il refusait de partir. Lorsqu'elle reçut cette lettre, Emma se sentit mal et courra dans sa chambre, mais la présence de Charles la mena au grenier. De là, sa douleur était tellement vive, qu'elle pensa se suicider en se jetant du toit. Mais Félicité la rattrapa à temps et elle la fit descendre pour le dîner. Charles lui indiqua que Rodolphepartait en voyage. Et au moment de prendre le dessert, Emma aperçut la voiture de Rodolphe qui passait à grande vitesse. Elle s'évanouit et fut prise de convulsions. Homais accourra et elle reprit peu à peu connaissance. Cependant, la fièvre cérébrale la cloua au lit pendant des mois.

14 - CHAPITRE XIV

M. Lheureux profita de la maladie d' Emma pour se faire payer de toute la marchandise qu'elle lui avait achetée. Charles ne savait pas comment rembourser ses dettes, et eut l'idée de demander un prêt à Lheureux. Celui-ci lui fit un prêt à six pourcents, à payer en un an. De son côté, Emma n'allait pas mieux et lorsqu'elle pensa que sa fin approchait, elle demanda à voir le curé. Cependant, fait étrange, la vision de son accoutrement et de ses rituels l'entraîna dans un élan religieux. En effet, elle devint une parfaite croyante, charitable, aimante, vertueuse et son état s'améliora. Puis un jour Homaisconseilla à Charles d'emmener Emma voir le ténor Lagardy au théâtre. Charlespoussa Emma à accepter cette escapade. Le lendemain, l'Hirondelle les mena àRouen, et ils rejoignirent le théâtre.

15 - CHAPITRE XV

Lorsqu' Emma pénétra dans le théâtre, elle fut subjuguée par sa beauté et son luxe. L'opéra de Lagardy rappela à Emma, de nombreux souvenirs : ses infidélités, son amour intense... Lors de l'entracte, la chaleur étouffante manqua de la faire défaillir, alors Charles se rendit à la buvette pour lui ramener une boisson fraîche. Quand il revint, il indiqua à Emma qu'il avait croisé Léon et celui-ci entra dans leur loge. Emma, surprise, balbutia et lorsque la pièce arriva à une scène où l'héroïne sombrait dans la folie, elle voulut sortir. Ils allèrent tous les trois prendre une glace. Léon et Emma se mirent à discuter comme avant, puis Charles regretta de n'avoir pas vu la fin de la pièce. Léon leur offrit alors de rester sur Rouen, un peu plus longtemps. Le travail de Charles ne le lui permettait pas, mais il le proposa à Emma qui accepta, un peu surprise.

III - Troisième partie

1 - CHAPITRE I

Charles était déjà retourné à Yonville lorsque Léon rejoignit Emma. Ils discutèrent de leurs nouvelles vies, puis, très vite, Léon, plus confiant qu'avant, dévoila à Emma tous les sentiments qu'il éprouvait pour elle. Ils continuèrent leur conversation sur l'époque d' Yonville lorsqu'ils partageaient des sentiments inavouables. Emma tenta de détourner l'amour de Léon en lui expliquant que leur relation était impossible. Le soir était venu et M me Bovary donna rendez-vous à M. Dupuis le lendemain, à la cathédrale. Leur relation étant impossible, elle lui écrivit une lettre pour l'en informer. Elle la lui remettrait le lendemain.Léon se rendit au rendez-vous, impatient de séduire Emma, mais elle était en retard. Lorsqu'elle arriva, elle lui tendit aussitôt sa lettre et se mit à prier. Cependant, lorsqu'elle se releva, un sacristain vint à leur rencontre afin de leur faire visiter la cathédrale. Léon refusa, mais Emma accepta. Léon s'impatientait et voulait parler à Emma, tandis que le Suisse faisait la visite. Il se lança alors, agrippa Emma et la fit sortir rapidement. Il appela un fiacre et ordonna au cocher d'aller où il voudrait. La route fut longue et mouvementée et la lettre d'Emma fut déchirée et jetée par la fenêtre. Puis il redéposa Emma à son hôtel.

2 - CHAPITRE II

Emma dut prendre un cabriolet pour rattraper L'Hirondelle qui ne l'avait pas attendu. Lorsqu'elle arriva, Félicité lui indiqua qu' Homais avait un message pour elle. Elle se précipita chez le pharmacien, mais celui-ci s'enrageait contre Justin à propos d'une bassine prise dans son «  capharnaüm », à proximité d'une fiole d'arsenic. Emma ne savait pas quoi faire et attendait que la colère s'estompe.Homais, toujours en colère, lui annonça de but en blanc que le père Bovary était décédé. Elle rentra auprès de Charles et partagea sa peine. M me Bovary les rejoignit peu de temps après. Puis M. Lheureux profita à nouveau de la faiblesse des Bovary pour leur soutirer de l'argent afin qu'ils payent leurs dettes. Charleset Emma réfléchissaient sur leurs finances quand elle proposa de retourner àRouen, pour demander conseil à Léon pour une procuration du médecin.

3 - CHAPITRE III

Elle passa trois jours exquis en compagnie de Léon. Leur relation était devenue intime et ils passèrent leur temps ensemble à naviguer, à discuter, à s'embrasser... Puis Emma dut retourner chez elle et elle lui indiqua le moyen de correspondre avec elle, en envoyant des lettres à la mère Rolet. Puis il donna un avis favorable pour la procuration. Il s'interrogea tout de même sur l'intérêt de cette procédure.

4 - CHAPITRE IV

Les deux amants correspondaient régulièrement, mais Léon ne supportait plus l'éloignement. Alors il décida de lui rendre visite. Dans leur intimité, elle lui promit de trouver un stratagème pour venir une fois par semaine à Rouen. De l'autre côté, Emma continuait à acheter la marchandise de Lheureux et se remit au piano. Charles l'encouragea alors à prendre des cours pour retrouver son niveau. Mais Emma refusait, en le culpabilisant de la laisser avec ses difficultés. Ainsi, son plan fonctionna et Charles l'envoya à Rouen, une fois par semaine pour prendre des cours de piano.

5 - CHAPITRE V

Tous les jeudis, Emma partait pour Rouen et passait la journée avec Léon à s'enivrer. Puis un jour Charles lui indiqua que M me Lempereur, qui était censée lui donner des cours de piano, ne la connaissait pas. Emma redoubla de subterfuge afin de rétablir la confiance de son mari. Mais un autre jour, Charlesmissionna M. Bournisien d'amener à sa femme une écharpe, mais il ne la trouva pas à l'endroit qu'il lui avait indiqué. Le curé ne voulut rien savoir de tout ceci, mais mit en garde la jeune femme. Puis M. Lheureux la rencontra au bras deLéon. En revanche, Lheureux en profita pour se faire payer de ses dettes. Il indiqua à Emma qu'avec la procuration de son mari, elle pouvait vendre un des domaines afin de le payer. La mère de Charles, en visite, s'indigna du mode de vie dépensier d' Emma. Comme Charles avait pris la défense de sa femme, sa mère s'en alla. Emma, fière de ses succès, malgré les dettes cachées à son mari, redoublait de forces dans ses étreintes extra-conjugales. Et un jeudi soir, elle ne rentra pas à YonvilleCharles s'inquiéta et partit à sa recherche. Quand il la retrouva, elle lui fit croire qu'elle avait été malade et qu'elle était restée chez Mme Lempereur. Elle lui expliqua alors qu'elle ne se sentait pas libre s'il s'inquiétait de la moindre absence. Sa liberté s'accrût et Emma partait lorsqu'elle le désirait, sans s'expliquer.

6 - CHAPITRE VI

Un jeudi, Homais rejoignit Léon à Rouen afin de prendre du bon temps. Emmaqui s'était sentie délaissée, rompit quelque temps avec son ami, puis se ravisa. Cependant, leur relation s'en était entachée et ce ne fut plus comme avant. Jalouse et possessive, elle demandait beaucoup d'attention. Mais elle constata rapidement, qu'elle n'avait jamais été heureuse, même si elle l'aimait. Puis un jour, elle fut rattrapée par ses dettes : Lheureux, qui la poussait à la consommation et qui l'endettait, avait payé Vinçart avec les dettes d' Emma. Et celui-ci voulait son argent, alors elle vendit des objets, en achetait d'autres à bas prix pour les revendre, mit à jour les factures de son mari, emprunta à ses amis, afin de se renflouer.
Elle retombait peu à peu en dépression, malgré les rendez-vous avec Léon. Celui-ci était encouragé par sa mère et son patron à rompre avec elle, car cela le compromettait. Mais il ne savait comment y mettre un terme. Et en rentrant d'un bal masqué, Emma reçut l'ordre de rembourser ses dettes sous peine d'être destituée de ses biens. Elle voulut que Lheureux s'expliquât sur cette situation catastrophique, mais celui-ci se dégagea de toutes responsabilités.

7 - CHAPITRE VII

Des huissiers vinrent le lendemain, faire la liste de ses biens et placardèrent le jour suivant, la vente de son mobilier dans tout YonvilleEmma était déboussolée et cachait toujours l'affaire à son mari. Après avoir demandé de l'aide à Léon, notamment, elle se dirigea chez le notaire M. Guillaumin, qui en profita pour la séduire et refusa de lui donner de l'argent. Elle s'en retourna auprès de M. Binet qui à son tour refusa. Elle se retrouva alors chez la mèreRolet et l'envoya chez elle pour lui ramener Léon, qui devait lui amener de l'argent à quinze heures. Mais il ne s'était pas présenté chez elle et Charles était rentré et l'attendait, inquiet. L'esprit d' Emma était de plus en plus brouillé, lorsqu'elle eut l'idée de se rendre à la Huchette, pour supplier Rodolphe de l'aider.

8 - CHAPITRE VIII

Emma entra à la Huchette et trouva Rodolphe. Elle regretta que leur histoire n'ait pas continué et Rodolphe acquiesça et dévoila ses sentiments. Il ne comprenait pas la tristesse d' Emma et se sentit trahi, lorsqu'elle lui demanda de l'argent. Elle s'emporta contre lui lorsqu'il lui avoua ne pas avoir les trois mille francs qu'elle lui demandait. Déçue par son amour, désorientée, ne sachant plus quoi faire, elle s'arrêta alors chez les Homais et contraignit secrètement Justin de lui ouvrir le «  capharnaüm ». Elle y entra et mangea une poignée d'arsenic, malgré l'opposition de Justin. Entretemps, Charles était parti à sa recherche. Lorsqu'il rentra, elle lui tendit une lettre à lire le lendemain. Ils se couchèrent, mais bientôt Emma fut prise de vomissements et de convulsions. Charless'inquiéta et elle lui ordonna de lire sa lettre. Il comprit qu'elle s'était empoisonnée à l'arsenic et courut demander de l'aide à Homais, et aux docteursCanivet et Larivière. Mais il était trop tard, on ne put plus la sauver. Elle fit ses adieux à sa fille qui prit peur à sa vue. Puis Bournisien vint lui donner les derniers soins religieux et ses symptômes s'apaisèrent un temps, puis reprirent et elle expira.

9 - CHAPITRE IX

Après la mort d' EmmaHomais rentra chez lui et raconta qu'elle avait pris l'arsenic pour du sucre. Ceci dans le but de n'être point inquiété. Charles, anéanti, décida de l'enterrement de sa femme qui n'était pas à l'économie. Il se fâcha d'ailleurs contre Homais qui voulait le raisonner. Le pharmacien etBournisien vinrent veiller Emma, non sans débattre des sujets qui leur tenaient à cœur. Puis la mère de Charles arriva, et avec M me Lefrançois, elles habillèrentEmma. La veillée funèbre continua et Charles vint faire ses derniers adieux à sa femme avant la mise en bière.
Il demanda à ce que l'on prélève des mèches de ses cheveux, puis il laissaBournisien et Homais se disputer, comme à leur habitude. Le père Rouault arriva à Yonville et s'évanouit en voyant le cercueil.

10 - CHAPITRE X

Le père Rouault n'avait pu être informé que du seul mauvais état de sa fille et espérait durant le trajet qu'elle en fut guérie. Mais en voyant le cercueil, sa douleur fut vive et il accompagna Charles jusqu'à l'église, pour l'enterrement. Durant la cérémonie, Homais observa que Lheureux regrettait qu' Emma ait trouvé la mort. Après le passage au cimetière, le père Rouault ne put accepter de dormir à Yonville, ni de voir Berthe, tellement il souffrait de cette mort. Il repartit, laissant Charles et sa mère, seuls. Elle lui proposa de venir s'installer àYonville. Cette nuit-là Justin pleura de culpabilité sur la tombe de M me Bovary.

11 - CHAPITRE XI

Peu à peu la vie reprit et Charles contracta des prêts afin de garder ses meubles et de résoudre les problèmes d'argent que lui avait laissé Emma. Tous ceux qui l'entouraient profitèrent de sa douleur pour lui réclamer de l'argent : M meLempereur (alors qu'elle n'avait jamais donné de cours à Emma), la mère Rolet... Quant à Félicité, elle partit avec la garde-robe d' EmmaCharles fut informé du mariage de Léon et il chercha à faire tout ce que sa femme lui reprochait : efforts vestimentaires, esthétiques... Et pour cela, il vendit ses affaires, mais laissa la chambre d' Emma en l'état. Son amitié avec Homais s'évaporait peu à peu, car le pharmacien, comme à son habitude avait cherché à se faire valoir par n'importe quel moyen et s'était enrichi et embourgeoisé. Les problèmes d'argent de Charles continuaient et après une dispute avec sa mère, il rompit les liens familiaux. Puis un jour, il découvrit les correspondances entre sa femme et ses deux amants : Léon et Rodolphe. Il rencontra ce dernier, et malgré la souffrance d'une telle découverte, il l'informa de l'absence de rancœur envers lui. Le lendemain, Berthe le trouva au fond du jardin, mort. La petite fille fut prise en charge par une de ses tantes qui la fit travailler pour gagner de l'argent. Homaiscontinua son marché porteur de médecins sans diplôme.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

5 5 0
20/20

j'aurai le qualifier de parfait mais il reste encor un peu vague

par un utilisateur supprimé - le 07/10/2014
5 5 0
20/20

c etait vraiment trop top pas besoin de lire le bouquin je suis prete pr le control merci!

par un utilisateur supprimé - le 26/09/2014
5 5 0
20/20

Ce résume est vraiment parfait grâce a ce résume je suis afin prêt pour mon exposé.

par un utilisateur supprimé - le 02/04/2014
Plus d'avis (3)

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.


Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?

Je m'inscris

Accéder directement au site