Correction Français - Bac ES 2014

Correction Français - Bac ES 2014

Notre professeur a rédigé pour vous un corrigé de l'épreuve anticipée de Français du Bac ES 2014.
➜ Voir le sujet de Français

Vous trouverez ici une correction détaillée de la question de corpus, mais également des 3 sujets qui vous étaient proposés, à savoir le commentaire de texte sur un extrait de Crépuscule de Victor Hugo, la dissertation qui vous demandait "D'où provient, selon vous, l'émotion que l'on ressent à la lecture d'un texte poétique ?", et l'écriture d'invention où vous deviez écrire une lettre destinée au courrier des lecteurs d'une revue littéraire, qui reprochait aux poètes de privilégier des thèmes sérieux et graves.

Téléchargez gratuitement ci-dessous le sujet corrigé de Français du Bac ES 2014.

Correction Français - Bac ES 2014
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

2 Avis > Donne ton avis

3660 téléchargements

Le contenu du document


COMMENT S’EXPRIME LE SENTIMENT AMOUREUX DANS LES TROIS TEXTES DU CORPUS ?

ELEMENTS DE CORRECTION

Les trois textes ont une vision assez proche de l’amour. Les poètes expriment le sentiment amoureux à travers le temps qui passe.

Le texte d’Hugo relie ce thème au carpe diem classique en associant l’amour à la mort et au sacré. On est dans le lyrisme amoureux de la période romantique. Il est écrit en quatrains composés d’alexandrins. L’amour devient éternel et transcende la mort.


Le texte d’Aragon adopte une forme plus libre, mais versifiée en octosyllabes, sans ponctuation. Il introduit une phrase de refrain en hexasyllabe. Il joue aussi sur le thème de l’intemporalité de l’amour en mêlant les indices de temps « dimanche ou lundi », « soir ou matin », « minuit midi », « c’était hier et c’est demain »… à l’utilisation du futur. A noter que le texte fut ensuite chanté par Jean Ferrat dans une balade calme.


Le texte de Roy est écrit en vers libres : mètre variable, pas de rimes, pas de ponctuation. Lui aussi traite du thème du temps dans son poème, mais pour montrer qu’il faut profiter du moment présent : « Je suis simplement content d’être là avec toi » et pour apprendre chaque jour à (re)découvrir l’autre.


La vision poétique de l’amour et du sentiment amoureux a souvent été la même à travers les époques. Les poètes relient ce thème, de manière lyrique, à la nature, mais surtout au temps qui passe.


COMMENTAIRE COMPOSE : POEME DE VICTOR HUGO « CREPUSCULE »

ELEMENTS DE CORRECTION

A la fois poète, romancier, dramaturge et théoricien du romantisme, Hugo est l’un des plus grands auteurs français.

Les Contemplations est un recueil poétique publié en 1856 et organisé en deux parties : « Autrefois » qui regroupe des poèmes écrits entre 1830 et 1843 et « Aujourd’hui » qui comprend les poèmes écrits entre 1843 et 1855.

La mort de sa fille Léopoldine sépare les deux périodes.

« Crépuscule » se trouve dans la première partie.

Plusieurs problématiques sont possibles :

  • comment Hugo exprime-t-il l’urgence d’aimer ?
  • comment fait-il se côtoyer l’appel à l’amour et la hantise de la mort ?

 


Plusieurs thèmes sont à aborder dans le commentaire :

  • l’ode à la nature
  • l’ode à l’amour
  • le sacré et l’aspect religieux
  • le romantisme

 


I - L’aspect romantique et pictural du poème

1. Le titre

Il évoque une dimension intemporelle, entre le jour et la nuit. « Vénus » peut en effet désigner l’étoile du berger. Il évoque également une fin.

On relève également le champ lexical de l’obscurité : « les branches sont noires », « les toits  noirs », « ses ailes obscures »…


2. Le décor

La nature est omniprésente, dans chaque quatrain. On peut relever le très large champ lexical : « l’étang », « les arbres », « l’herbe », « le vert coudrier », « le vent », « une fleur », « les fraises »…

La nature est personnifiée. « L’herbe s’éveille et parle ».


3. La place de l’homme

L’homme trouve sa place dans ce décor : « une chaumière ».


Transition : ce poème est lyrique, la nature est associée à l’amour.


II - L’appel à l’amour et à la vie

1. L’énonciation

On remarque les interpellations au lecteur : « vous » associées aux phrases interrogatives, injonctives et exclamatives qui rythment le poème « avez-vous vu », « Vivez ! », « Aimez-vous ! » et à l’apostrophe « ô couples ».


2. L’amour associé à la nature

« Vénus » est à la fois la déesse de l’amour et l’étoile du berger.

On remarque le rythme de certains vers, très découpés : avec un rejet entre les vers 1 et 2 : « frissonne », avec la ponctuation de la troisième strophe…

On note la périphrase « c’est le mois où les fraises sont mûres ». C’est le printemps, le mois de l’amour, avec l’évocation de la couleur rouge du fruit.


3. L’amour physique

Hugo va plus loin : il incite à l’amour charnel, physique : « êtes-vous des amants », « lèvre, cherche la bouche », souligné par l’injonction « aimez-vous ! », répétée 3 fois.


Transition : le poète associe également l’amour à la mort, comme une obsession.


III - La liaison entre l’amour et la mort

1. L’amour voulu par Dieu

Comme très souvent chez Hugo, on retrouve le thème du sacré, de la religion et on peut relever le champ lexical religieux : « suaire », « sépulcres », « Dieu veut que l’on ait aimé »…


2. L’opposition entre la mort et la vie

Les références à la mort sont nombreuses : « sépulcres », tombeaux », « ifs »…

Et très souvent liées à la vie, en opposition : au « fond du bois » s’oppose « la clairière » dès la 1ère strophe. Et tout au long du poème, le côté sombre à son pendant lumineux : « les blanches mousselines », « fleur de lumière »… 


3. La mort comme interrogation métaphysique

Les deux couples amour/vie et prière/mort se font écho. L’amour est le moyen de communication des vivants, et la prière celui des morts. La mort marque donc l’arrêt de l’amour. « Tout ce que dans la tombe, en sortant de la vie, On emporta d’amour, on l’emploie à prier. »

La mort est aussi vue comme un accomplissement de l’amour.


Conclusion :

Ce poème, profondément romantique et lyrique, mêle les thèmes classiques de la nature et de l’amour. Le renouveau d’Hugo ici est d’associé ce thème à l’amour, voulu par Dieu, un amour charnel et physique. Il revisite ainsi le thème du « Carpe Diem » antique.


DISSERTATION 

D’où provient, selon vous, l’émotion que l’on ressent à la lecture d’un texte poétique ? Vous répondrez à cette question en vous fondant sur les textes du corpus ainsi que sur les textes et œuvres que vous avez étudiés et lus.


ELEMENTS DE CORRECTION

A la lecture du sujet, il faut tout d’abord repérer et analyser les mots clés tout en se posant des questions sur le sens de ce sujet : 

« provient » : indique la provenance, l’origine, les causes, les raisons… pour le lecteur, mais aussi du côté de l’auteur ;

« émotion » : fait appel aux sensations, aux sentiments, au ressenti… qui est forcément personnel ;

« la lecture d’un texte poétique » : fait référence au genre et à la manière d’aborder ce genre : la lecture peut être faite à différents niveaux (du simple déchiffrage à l’analyse profonde, mot à mot).

On peut donc s’interroger sur ce que l’on doit ressentir à la lecture d’un poème, mais aussi sur la manière de le lire.


I - Quelles émotions ?

1. Le but de l’auteur

Au moment de l’écriture, le poète est dans un état d’émotion particulier qu’il peut transmettre dans son texte.

Exemple : « Demain dès l’aube d’Hugo » écrit après la mort de sa fille, dans la 2ème partie des Contemplations.

Le poème peut avoir une fonction cathartique : évacuer ses émotions, les partager… pour adoucir sa peine ou faire partager sa joie…


2. La réception par le lecteur

Le lecteur est aussi dans un état affectif et émotionnel particulier au moment de la lecture. Il peut partager les mêmes peines, les mêmes sentiments, les mêmes sensations que l’auteur.

Exemple : on peut, comme Claude Roy, avoir le sentiment du « bonheur d’être avec toi » et de redécouvrir « chaque matin » l’être aimé.


II - Comment lire un poème ?

1. Une simple lecture…

Il peut s’agir simplement de partager le sens du texte, de manière globale et d’en retenir quelques mots qui font écho en nous. Il procure une vague sensation sur le lecteur.

Exemple : Le poème « Vers à danser » d’Aragon met en valeur une phrase en italique qui peut apparaître comme un refrain que l’on retient : « nous dormirons ensemble ».


2. …ou une lecture analytique approfondie

Lorsqu’un poème est analysé, décortiqué, de manière approfondie, le lecteur en retient forcément d’autres éléments. Les émotions peuvent en être exacerbées.

Exemple : le poème d’Hugo « Crépuscule », au-delà des rimes et des thèmes facilement identifiables, montre une manière de revisiter le thème du Carpe Diem, à travers un profond lyrisme lié au romantisme.


III - Faut-il chercher une « provenance » à ces émotions ?

1. Lire la poésie pour elle-même

Il n’est pas nécessaire de comprendre et décortiquer la poésie pour partager des émotions. On peut se laisser guider par les images ou rêver en écoutant les sonorités.

Exemple : « la terre est bleue » d’Eluard. Comme tous els poètes dadaïstes ou surréalistes de son époque, ils aiment à partager des images, à créer des sonorités qui vont au-delà de l’analyse des mots.

« La terre est bleue comme une orange », « Les guêpes fleurissent vert ». Ces images font écho (ou non) pour le lecteur qui est libre de les interpréter. 


2. D’autres visées poétiques

La poésie peut aussi être utilisée et détournée.

Exemple : Verlaine est un auteur qui use beaucoup des sonorités dans ses poèmes. « Les sanglots longs… » de la Chanson d’automne de Verlaine ont été rendus très célèbres par l’Histoire. On est alors bien loin de la mélancolie éprouvée par Verlaine qui se croit sous l’influence de Saturne.


De même, tout peut devenir poétique

Exemple : Le Parti pris des Choses de Ponge montre comment un « cageot » peut devenir un objet d’art.


Par ailleurs, les poètes engagés peuvent partager d’autres buts que les simples émotions.

Exemple : « Melancholia » dans les Contemplations d’Hugo dénonce le travail des enfants dans les mines. Il préfigure ainsi son roman des Misérables.


Conclusion

Dans la conclusion, il s’agira sans doute de montrer ce que vous apporte la poésie personnellement. Aimez-vous lire un poème pour ses sonorités, sa musicalité plus que pour son sens ? Aimez-vous l’analyser, le comprendre pour mieux le ressentir ?

L’ouverture de votre devoir pourra se faire sur d’autres aspects de la poésie : par exemple, selon Jacques Roubaud (qui est cité dans le poème de Claude Roy), dans son poème « Le Lombric », « Le poète, (…) laboure les mots, qui sont comme un grand champ // où les hommes récoltent les denrées langagières; (…) sans le poète lombric et l'air qu'il lui apporte // le monde étoufferait sous les paroles mortes ».

Le poète a donc comme objectif de faire (re)vivre les mots.


INVENTION

Un article paru dans une revue littéraire reproche aux poètes de privilégier des thèmes sérieux et graves. Vous répondez à cet article par une lettre destinée au courrier des lecteurs de cette revue. Votre réponse comportera des arguments qui s’appuieront sur les textes du corpus, sur ceux que vous avez étudiés en classe et sur vos lectures personnelles.


Il s’agit ici d’écrire une lettre ouverte dont il faudra respecter les codes.

  • on date sa lettre ;
  • on commence par une formule d’appel ;
  • on conclut avec une formule de politesse.

 

Attention ! Pas de signature !

Elle est envoyée à une revue littéraire dans le but de réagir à un article déjà paru que l’on critique.

Ce type de lettre implique : 

  • de faire clairement référence au sujet qui motive l’écriture de la lettre ;

 

Exemple : « Je viens de lire votre article intitulé « … » dans lequel vous reprochez aux poètes de privilégier des thèmes sérieux et graves ».


  • d’exprimer ses sentiments, son point de vue sur le sujet traité, tout en argumentant afin de rallier à sa cause les autres lecteurs ;

 

Exemple : « Je lis régulièrement votre revue et m’étonne du point de votre point de vue. Je ne suis pas du tout d’accord avec vous. En effet… »


Arguments potentiels : 

  • la poésie veut partager des émotions, des sentiments, des impressions…

 

Exemples à prendre dans le corpus.

  • la poésie peut transcender les objets du quotidien ;

 

Exemple : Ponge et Le Parti pris des choses

  • la poésie joue sur les mots, les sonorités… ;

 

Exemples parmi les poètes surréalistes, dadaïstes ou l’Oulipo.

  • la poésie peut faire rire ! Oui, c’est possible !

 

Exemple : que penser du texte de Prévert Chanson de deux escargots qui vont à l’enterrement (d’une feuille morte !) ? Ou des paroles de certaines chansons (Boby Lapointe)…


  • d’adopter un style d’écriture en relation avec celui d’une revue littéraire : pas de langage familier, pas de propos répétitif : le discours doit être précis, concis et efficace. Dans une lettre ouverte, le « Je » est dominant, mais « nous » ou « on » peuvent être employés pour généraliser et englober les autres lecteurs qui pensent comme vous. Cela peut donner de la force à votre propos.

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

ElCastantia
5 5 0
20/20

je n'ai mis que 1/4 de la correction lol.j'espère avoir une bonne note, j'ai accentuer sur le contraste vie/mort

par - le 19/06/2014
moicmoi
5 5 0
20/20

il manque selon moi dans cette correction le principal, ce qui fait la particularité du poème qui est l'urgence d'aimer. L'amour comme seul rempart à la mort... Mais avec le caractere d'urgence!!! "Avez-vous vu Vénus à travers la forêt ?"---> venus passe "Vous qui passez dans l'ombre, êtes-vous des amants ?"--->passez "Lèvre, cherche la bouche !"---->cherche "Soyez heureux pendant que nous sommes pensifs"--->pendant "Dieu veut qu'on ait aimé"--->veut "O couples qui passez " "Les mortes d'aujourd'hui furent jadis les belles" bref la dimension temporelle est omniprésente, c'est pour moi la particularité de ce poème! Le lecteur est sommé de trouver l'amour et vite comme rempart à la mort.

par - le 19/06/2014

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?