Corrigé bac ES Français - Pondichéry 2015

Corrigé bac ES Français - Pondichéry 2015

digiSchool vous propose la correction de l'épreuve anticipée de français du bac ES 2015, de Pondichéry. Cette correction a été rédigée par notre professeur de français

Notre professeur de français a répondu à la question suivante (qui porte sur le corpus composé des textes de Jean Racine, Victor Hugo et Nathalie Sarraute): "Comment ces dialogues de théâtre rendent-ils perceptibles les difficultés des aveux ?". Ensuite, vous trouverez les plans détaillés des trois sujets du second exercice.

Téléchargez gratuitement la correction de l'épreuve anticipée de français.

Corrigé bac ES Français - Pondichéry 2015
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

1 Avis > Donne ton avis

3474 téléchargements

Le contenu du document

 

Les trois textes proposés présentent chacun un moment d’aveu. Phèdre avoue son amour à Hippolyte alors que c’est un amour interdit car il est son beau-fils. Ruy Blas avoue à Don César qu’il aime la reine. H2 avoue à H1 ce qu’il lui reproche et ce qui a provoqué son éloignement dans leur relation. Dans chacune de ces scènes, le personnage éprouve une grande difficulté à formuler l’aveu.

 

Phèdre est tout d’abord hésitante et réticente :

« Je le vois, je lui parle, et mon cœur... Je m'égare,

Seigneur, ma folle ardeur malgré moi se déclare. »

Elle passe ensuite par l’image de Thésée, son époux défunt et le compare à Hippolyte. « Il avait votre port, vos yeux, votre langage. »

Elle imagine ensuite le scénario entre Ariane et Thésée dans le labyrinthe et se projette à la place d’Ariane. Hippolyte remplace Thésée dans ce même scénario inventé. Son hypothèse permet, par personnages interposés, de faire comprendre à Hippolyte qu’elle l’aime :

« Et Phèdre au Labyrinthe avec vous descendue,
Se serait avec vous retrouvée, ou perdue »
Ruy Blas de son côté crée du suspense en faisant jouer l’imagination de son interlocuteur :
« Invente, imagine, suppose.
Fouille dans ton esprit. Cherches-y quelque chose (...)
Compose un poison affreux, creuse un abîme »

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

Cathstotzky
5 5 0
20/20

La question sur corpus n'est absolument pas structurée = nulle.

par - le 06/11/2016

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?