L'Amérique : affirmation du Sud et puissance du Nord

L'Amérique : affirmation du Sud et puissance du Nord

L'Amérique : affirmation du Sud et puissance du Nord est un chapitre au programme de l'histoire géographie en terminale ES. Notre professeur vous a concocté expressément une fiche de révision complète et gratuite pour que vous sachiez tout de cette leçon et que vous en maîtrisiez les notions essentielles pour l'épreuve du Bac ES.

Document rédigé par un prof L'Amérique : affirmation du Sud et puissance du Nord
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

1 Avis > Donne ton avis

5731 téléchargements

Le contenu du document

 

Amérique : continent que l'on divise souvent entre Amérique du Sud et Amérique du Nord, s'étend donc du Cap Horn au Canada. Attention : ne pas confondre avec les Etats Unis d'Amérique.
Nord/Sud : zones géographiques qui regroupe soit les pays développés (dits du Nord, axés autour de la Triade), soit les pays en développement (dits du Sud), c'est donc une distinction qui a pour critère principal le développement du pays et non sa localisation sur le globe. Attention : de plus en plus contesté car on parle désormais des nouveaux pays émergents (Brésil, Mexique, Russie, Inde, Chine) qui revendiquent leur place dans les pays du Nord.
Affirmation : renforcement, ici du rôle au sein d'une aire géographique, d'un ensemble économique.
Puissance : quels en sont les différents critères ? Puissance économique, commerciale, politique, militaire, diplomatique, mais aussi puissance culturelle.
En quoi l'Amérique est-elle une interface mondiale déchirée entre tensions, intégration et dynamismes régionaux ?

I - Le bassin Caraïbes : une interface américaine et mondiale

Quelles sont les limites géographiques du bassin Caraïbes : correspond à ce que l'on nomme aussi la Grande Caraïbe ou l'espace caribéen. C'est l'ensemble des territoires insulaires ou continentaux se situant autour du golfe du Mexique et de la mer des Antilles.
Deux échelles données par le sujet, américaines et mondiales : l'adjectif américain désigne soit l'ensemble du continent soit les Etats Unis d'Amérique, ici il faut surtout axer la réflexion autour des relations avec le continent en insistant néanmoins sur le poids que représentent les Etats Unis d'Amérique.

1 - Un espace de contacts

1 - Une interface Nord-Sud

Bassin qui se situe sur la frontière Nord/Sud et se compose de pays appartenant aux deux espaces :
  • Etats Unis : pays du Nord, très développé (PIB : 45000$/hab/an)
  • Haïti : un des plus pauvres pays de la planète (PIB : 1200$/hab/an)
  • frontière qui n'est pas fixe : on trouve des îles à haut niveau de vie dans l'espace définit comme étant une zone du Sud (Porto Rico, la Barbade, les Antilles françaises)

2 - Une zone de contact culturelle

Langues qui sont des héritages de la colonisation européenne : espagnol, français, anglais, néerlandais, créole (mélange entre la langue maternelle et celle des colons)
?espace de « créolisation » : rencontre des sociétés coloniales, amérindiennes et africaines, le créole est donc l'illustration du métissage culturel.
Langue espagnole qui domine cet espace : zone de colonisation espagnole au XVIème siècle.
?extension au sud des Etats Unis car la croissance démographique est trop forte pour être contenue dans les espaces du Sud : forte migration de la communauté hispanique
?chaine hispaniques (Telemundo et Univision) très dynamiques aux Etats Unis
? « Mexamerica » : espace culturel américano-mexicain et donc hispanophone qui s'étend sur tout le sud des Etats Unis, « spanglish » qui se développe (mixe entre l'anglais et l'espagnol)
L'extension d'une culture américaine (américanisation du Sud) : on est dans le cadre de la mondialisation avec le mode de vie à l'américaine qui se développe, par exemple, développement des religions protestantes dans un espace caribéen traditionnellement catholique.
?interface américaine entre une culture anglo-saxonne et une culture latino-américaine
Un pôle d'attractivité : diaspora chinoise qui a apporté des activités commerciales dans le bassin Caraïbes (principalement en Floride, au Panama, en Jamaïque et dans les Antilles françaises).
?création de quartiers chinois
?ouverture sur le monde : interface mondiale

3 - Une place dans le jeu géopolitique mondial

Espace qui est historiquement un enjeu de puissance pour les empires coloniaux.
Les états européens dans le bassin Caraïbes 
?territoires : DROM (Départements et Régions d'Outre-Mer) pour la France, RUP (Régions Ultra Périphériques) qui regroupe des territoires français, espagnols et portugais, les PTOM (Pays et Territoires d'Outre-Mer) anciens territoires français qui depuis 2002 sont reconnus comme territoires de l'Union Européenne.
Depuis le XIXème siècle, le développement de la domination américaine :
?on parle de lac américain, de Méditerranée américaine : domination économique et géopolitique (bases américaines nombreuses pendant la guerre froide : Cuba)
?guerre froide : empêcher la propagation du communisme dans le bassin, embargo américain sur Cuba, intervention à Grenade et en République Républicaine, aide aux mouvements antimarxistes en Amérique centrale.
?influence économique : politique de libre-échange avec la signature de l' ALENA et du CAFTA, pour de nombreux pays la quasi-totalité des relations commerciales se font avec les Etats Unis
Le rejet de la domination économique nord-américaine
?difficulté de s'organiser entre les différents pays du bassin
? AEC : questions concernant le rôle à long terme, c'est surtout une zone de coopération plutôt que d'échanges
?enjeu futur entre les deux grandes puissances du continent américain : les Etats-Unis (puissance mondiale) au Nord et le Brésil (puissance régionale, un peu éloignée) au Sud
Une zone d'enjeux géopolitiques
?développement d'une opposition idéologique aux Etats Unis qui transparait à travers l' ALBA
?intérêt chinois : contourner les douanes des Etats Unis, approvisionnement énergétique (contrat pétrolier avec le Venezuela), aide au développement des petits états en échange d'un soutien à l'ONU.
La présence de flux variés à différentes échelles
Les flux de marchandises 
Produits pétroliers : originaires du Mexique ou du Venezuela, souvent à destination des Etats Unis
Produits alimentaires tropicaux (bananes, ananas...) : cultivés principalement dans les petits états par les Firmes Transnationales (FTN) américaines, destinés aux marchés américains et européens à destination des marchés américains et européens. Dans ces Etats traditionnellement agricoles, la valeur des exportations de produits manufacturés fabriqués dans les zones franches est aujourd'hui supérieure à la valeur des exportations des produits agricoles.
Produits manufacturés (textile, chaussures, électroménager, produits pharmaceutiques...) : fabriqués dans les zones franches de la Caraïbe ou dans les maquiladoras mexicaines, destinés surtout au marché nord-américain. Equipements qui proviennent des pays du Nord (Etats Unis, Europe, Asie)
Commerce illégal : plaque tournante mondiale pour la production (Colombie, Mexique, Jamaïque) et le commerce de drogues (cocaïne, marijuana...), mais aussi développement de la contre bande asiatique.
Les flux humains économiques et touristiques
Migrations des pays pauvres vers les pays plus favorisés  : une grande partie des migrations est illégale, concernent la main d'œuvre (arm-drain) et d'autre les cerveaux (brain-drain).
?quête de l'American Dream, l'American Way of Life
?périls nombreux : frontière quasi militarisée (milice civile armée), mafia mexicaine
?deux directions : Europe pour les migrants des Petites Antilles, Etats Unis pour les migrants des Grandes Antilles
?flux de proximité : Haïti (très pauvre) vers la République Dominicaine, les Antilles françaises
Création de communautés des immigrants dans les pays d'accueil
?expatriation de la culture caribéenne
Des migrations touristiques : destination de premier plan à l'échelle mondiale
?flux en provenance de l'Europe et des Etats Unis surtout dans les Petites et Grandes Antilles, péninsule du Yucatan (Riviera Maya, Cancun)
?tourisme balnéaire, de croisière
Les flux financiers
Les Investissements Directs à l'Etranger (IDE)
?investissements dans les zones franches en provenance de la Triade (Etats Unis, Europe, Asie développée), mais également capitaux locaux
?investissements dans les infrastructures touristiques
Les aides financières
?aides publiques au développement provenant surtout d'Europe et des Etats Unis
Les remises : un parallèle aux flux migratoires
?revenus des migrants dans les pays du Nord qui sont envoyés à leur famille restée au pays
?2010 : estimées à 50milliards de dollars
?correspond à une part très importante du PIB, permet aux familles de survivre ou de développer un commerce, un élevage
Les flux d'argent sale : trafic de drogues, d'armes, prostitution
?transit par les paradis fiscaux, éléments presque centraux du système financier mondial
Un pôle de la mondialisation

II - Zones franches et paradis fiscaux

Capter les capitaux et favoriser le développement
?République Dominicaine, frontière américano-mexicaine
?reliées par des voies de communication terrestres ou maritimes : importation des composants, exportation des produits finis
Paradis fiscaux comme les Iles Caïmans et les Bahamas 
?capitaux en provenance des établissements financiers de la Triade, des mafias
?développent fondé sur les activités financières mais également sur le tourisme haut de gamme.

III - Les espaces touristiques

Enclaves touristiques
?hôtels et loisirs de type balnéaire
?investissements européens et américains
Antilles, Mexique (station balnéaire de Cancun), Floride (parcs naturels, de loisir comme Disneyland)
?pôles d'attractivité mondiaux

IV - Les grandes métropoles : Miami, une ville mondiale

Centre d'impulsion principale de l'espace Caraïbe : métropole de plus de 5 millions d'habitants, située dans un état dynamique dans tous les domaines (recherche, agriculture, tourisme, aérospatial)
Deuxième centre bancaire des Etats Unis pour les transactions internationales.
Hub aéroportuaire assurant des liaisons régulières avec toute la Caraïbe et le reste de l'Amérique. ?plus de 50% du trafic est à destination du continent américain.
Port de croisière qui est le plus grand de toute la Caraïbe.
Plus de la moitié de la population est hispanique.
?cubains qui constituent l'élite dirigeante de la ville.
?développement de quartiers communautaires (Little Haïti, Little Havana)

V - Grands ports et façade maritime

Miami, Free Port, Houston, Kingston, Porto Rico
?hubs de concentration, forte présence des conteneurs
Façade Atlantique des Etats Unis et ports du Golfe du Mexique qui sont les deux espaces les plus importants
Espace qui forme le carrefour des routes maritimes mondiales
?trafic Est-Ouest via le canal de Panama : pôle logistique
?trafic Nord-Sud
Mots clés
Bassin : espace qui possède une homogénéité fonctionnelle, par exemple un bassin minier, ici le bassin Caraïbes est maritime
Interface : zone de contact entre deux espaces géographiques différents qui génèrent des flux (commerciaux, culturels, démographiques,...). Il existe différents types d'interfaces à différentes échelles : mer/continent, espace urbain/espace rural, pays développé/pays émergent...
Diaspora : dispersion d'une population (au sens de communauté ethnique) à travers le monde
ALENA : Accord de Libre Echange Nord-Américain : mis en place en 1994, création d'une zone de libre-échange entre les Etats Unis, le Mexique et le Canada dans le but de faciliter les échanges et d'assurer une concurrence équitable
CAFTA : Central American Free Trade Agreement (Accord de libre-échange d'Amérique centrale) ratifié entre la République Dominicaine, le Costa Rica, le Salvador, les Etats Unis, le Guatemala, le Honduras et le Nicaragua.
AEC : Association des Etats de la Caraïbe : organisation internationale ayant pour but de promouvoir la coopération entre les pays membres
ALBA : Alliance Bolivarienne pour les peuples d'Amérique : forme d'opposition à la domination américaine
Maquiladoras : Usines bénéficiant d'une exonération des droits de douanes, transformation à moindre coûts de composants importés, exportation des produits finis
Hub : zone d'interface qui regroupe les principales voies de communication permettant une redistribution rapide des marchandises.

1 - Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales.

1 - Les contrastes du continent

Un pôle de la Triade
Le poids des Etats Unis est très important dans l'espace américain : ils possèdent le PIB et l'IDH les plus élevés et constituent le point central du continent. Partenaire privilégié du Japon et de l'Europe, ce sont eux qui attirent les capitaux, les populations, les cerveaux (voir 2 ème sous partie : les tensions dues à l'hégémonie étasunienne)
Les Etats Unis constituent également un espace majeur dans l'espace mondial. Du point de vue politique, le siège de l'ONU est à New York et la Maison Blanche émet des décisions suivies à 3 échelles (étatique, continentale, mondiale). Economiquement, la bourse de Wall Street domine la finance internationale, et le pays se compose des grands pôles économiques mondiaux ( BosWash, Sun Belt) grâce à ses ressources naturelles très importantes.
Le Canada est également un territoire intégré à la Triade grâce à ses nombreuses ressources énergétiques et sa complémentarité vis-à-vis des Etats Unis.
Les pays émergents
Cela concerne l'Amérique du Sud et l'Amérique centrale, avec de très fortes disparités. Beaucoup de pays ont des atouts qui sont très différents. Par exemple le Mexique s'appuie sur la proximité des Etats Unis pour développer son industrie (maquiladoras), le tourisme (Cancun) et les matières premières (pétrole).
Le cas le plus net concerne le Brésil qui s'affirme comme la grande puissance émergente d'Amérique du Sud : potentiel agricole élevé, système bancaire, industries variées et performantes (voir 3 ème partie)
Les pays en voie de développement
Les pays d'Amérique du Sud possèdent des ressources non négligeables mais qui ne sont pas encore suffisantes pour en faire des pays émergeants : cuivre du Pérou, pétrole du Venezuela...
La plupart de ses pays sont donc extrêmement dépendants du cours des matières première mais également des investissements étrangers et des firmes multinationales du Nord.
Beaucoup de pays ont donc des problèmes pour se développer de façon durable et surtout autonome : Guatemala, Honduras, Paraguay, Bolivie

2 - Les tensions du territoire

Le continent américain possède de nombreuses lignes de fracture sur le plan culturel (Cf. 1 ère partie) avec surtout une opposition entre le nord à tendance anglo-saxonne (protestant) et le sud latin (catholique) imprégné de la culture européenne. Cela se traduit par la hausse des revendications identitaires des populations minoritaires : indiens tant au nord qu'au sud (mais surtout en Amérique latine), afro-américains.
Tensions socio-économiques Nord/Sud
Fractures spatiales entre des espaces très intégrés à la mondialisation (littoraux notamment) et les périphéries à l'abandon (espaces ruraux, espaces informels comme les favelas au Brésil). Cet espace est fortement inscrit dans la fracture Nord/Sud avec des IDH très variés (0,9 pour les Etats Unis, 0,4 pour Haïti), et malgré les progrès démocratiques et économiques de certaines régions comme le Brésil et le Mexique.
Les tensions politiques
Tout d'abord le poids des Etats Unis est très important et provoque de nombreuses tensions politiques. Dès 1823, la doctrine Monroe et sa fameuse devise « l'Amérique aux américains » (sous entendue aux étasuniens), les Etats Unis se considèrent comme les gardiens de l'ordre. Ils contrôlent le canal de Panama, maintiennent l'embargo sur Cuba (régime communiste) depuis 1962, possession de bases militaires en Amérique centrale et dans les Caraïbes (Guantanamo), et autres dominations économiques (voir parties précédentes).
Tout cela entraine l'émergence de mouvements hostiles à l'encontre de cette domination, le plus structuré de ces mouvements étant l'ALBA comprenant notamment Cuba (Raul Castro), la Bolivie (Evo Morales) et le Venezuela (Hugo Chavez).
Il existe aussi des mouvements qui déstabilisent l'organisation interne des pays et organisent des guérillas. Beaucoup ont cessées dans les années 2000 mais d'autres comme les FARC en Colombie continuent leurs activités.
L'insécurité
Il s'agit principalement de faire face au crime organisé (mafias), aux gangs (Salvador, quartiers des villes nord-américaines...) tant au Nord qu'au Sud. Cela débouche sur de nombreux conflits internes comme au Brésil où les bidonvilles sont des lieux de violences généralisées et des espaces de non-droit. D'autres tensions concernent les revendications indigènes : Inuits du Canada, Mapuches au Chili et Argentine, Indiens aux Etats Unis...
Cet état de guérilla (principalement en Amazonie) et le développement des trafics illégaux (Amérique centrale) sont souvent une raison à l'intervention des Etats Unis au Mexique et en Colombie par exemple.

3 - Un espace en cours d'intégration face à ses limites

La hausse des flux intracontinentaux
Les flux matériels s'intensifient (signe d'intégration) mais ne sont pas égaux. Ainsi les flux venant des Etats Unis concernent surtout des produits manufacturés de haute technologie, alors que les flux en provenance d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud se composent de produits finis à faible valeur ajoutée. On retrouve la même chose pour les matières premières : les Etats Unis importent des produits bruts et exportent les produits finis.
Les flux humains sont également nombreux et traduisent de l'intensification des échanges, une fois de plus, deux courants s'opposent. Les flux migratoires (en particulier les communautés « latinos ») se dirigent vers le Nord alors que les flux touristiques font le trajet inverse.
Enfin, les flux financiers restent nombreux et montrent une fois de plus l'hégémonie étasunienne et du dollar : ces flux représentent la principale source d'investissements directs sur tout le continent.
Les associations entre les états
Encore une fois, il y a une fracture Nord/Sud qui apparait.
Au Nord, l'ALENA est dominée par les Etats Unis. Depuis 1994 elle regroupe Canada, Etats Unis et Mexique et devient la première aire de puissance mondiale avec un RNB (Revenu National Brut) de 17000 milliard de $ soit ¼ des richesses produites dans le monde. Association qui permet la libre circulation des capitaux et des marchandises mais pas des personnes. Elle est centrée autour des Etats Unis (reçoit 75% des exportations canadiennes et 80% des exportations mexicaines). Deux grandes régions transfrontalières dominent cet espace : la Mexamérique et la Main Street (le long du Saint Laurent)
Au Sud, les associations régionales sont surtout centrées autour de la résistance face aux Etats Unis mais sont trop nombreuses pour être durablement efficaces. Le MERCOSUR (Marché commun du sud) créé en 1991 est une union économique entre le Paraguay, l'Uruguay, l'Argentine et le Brésil (celui-ci dynamisant l'ensemble) et récemment rejoint par le Venezuela.
Les limites de l'intégration régionale
Les Etats Unis conservent néanmoins leurs rapports privilégiés avec la Triade, tout comme le Brésil préfère investir en Afrique plutôt qu'en Amérique : limites d'intégration continentales.
La solidarité économique fait souvent défaut au sein des associations régionales à cause de la diversité socio-économique des pays qui manquent d'un véritable leader (sauf ALENA) : limites régionales.
A plus petite échelle (locale), l'échec de l'intégration est surtout visible dans les grandes villes où se développent en périphérie bidonvilles, pauvreté et insécurité (favelas de Rio). Rien qu'aux Etats Unis, 12% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté : limites locales.
Mots clés
BosWash : espace urbain sur la côte Est des Etats Unis s'étendant de Boston à Washington D.C. (inclus New York et Philadelphie) et forme la première mégalopole du monde.
Sun Belt : espace qui regroupe les états du sud des Etats Unis (du Texas à la Californie) où se concentrent le dynamisme économique, industriel, c'est là aussi où convergent les cerveaux du monde entier (Silicon Valley à San Francisco). Si la Californie était un état indépendant, elle possèderait le 6 ème PIB mondial.

VI - Etats Unis et Brésil : rôle mondial et dynamismes territoriaux

1 - Des états face à leur potentiel

1 - Aux Etats Unis, un potentiel sous contrôle

Territoire très vaste (9 millions de km²) avec deux façades maritimes auxquelles s'ajoutent deux interfaces terrestres avec le Mexique et le Canada. Cet espace possède de nombreuses ressources : minières, énergétiques (pétrole du Texas), agricoles.
L'espace se structure autour de grands centres (à toutes les échelles : locale, régionale, mondiale), ce sont des mégalopoles anciennes qui concentrent les fonctions politiques (Washington D.C.), économique (New York). De nouveaux espaces apparaissent, en particulier les pôles de la Sun Belt. D'autres espaces sont en perte de vitesse comme la Rust Belt au nord (ancienne région industrielle de Chicago). Tout cela est favorisé par la mobilité de la population américaine, soutenue par les migrations venant d'Amérique latine.
Les villes sont donc au centre de la puissance américaine : New York est la ville-monde la plus influente et la BosWash est l'espace urbain au PIB le plus élevé du monde. D'autres grandes mégalopoles se forment autour de structures urbaines nouvelles, par exemple la SanSan sur la côté Ouest : mégalopole s'étendant de San Francisco à San Diego.

2 - Le Brésil : une maîtrise en cours

Territoire presque aussi vaste que les Etats Unis (8,5 millions de km²) avec un potentiel important. La maîtrise du territoire est en marche puisque sur le plan agricole, c'est le premier producteur de café et canne à sucre, deuxième en soja, viande bovine et tabac, ambitionne de devenir la « ferme du monde » alors qu'il est la troisième puissance exportatrice de produits agricoles. C'est également le deuxième pays producteur de fer. L'affirmation du pays passe de plus en plus par ses exploitations d'hydrocarbures (pays autosuffisant depuis 2006) offshores.
Le Brésil possède également un fort potentiel démographique avec presque 200 millions d'habitants, le grand centre de rassemblement démographique se trouvant au sud du pays autour des métropoles de Rio de Janeiro et Sao Paulo (régions les plus riches mais aux fortes inégalités sociales).
11 ème puissance mondiale grâce à ses performances dans certains domaines : industrie diversifiée et de pointe (aéronautique, spatiale), développement de FMN (Petrobras, banque Bradesco)
Le pays affirme sa volonté de contrôler son territoire avec la conquête du front pionnier d'Amazonie, et surtout la création de Brasilia en 1960 pour recentrer le pays.

2 - Des poids mondiaux inégaux

1 - La question de l'hyperpuissance américaine

Les Etats Unis regroupent toutes les caractéristiques de la puissance. C'est tout d'abord une puissance militaire (hard power) qui domine le monde depuis la fin de la guerre froide. 40% des dépenses militaires mondiales sont réalisées par les Etats Unis, leurs bases américaines sont présentes sur tous les continents et la flotte se trouve dans tous les océans.
L'économie est également mondialisée et fait office de première économie mondiale malgré la crise. Les FMN américaines sont influentes, présentes partout dans le monde et le dollar est la principale monnaies pour les transactions internationales.
L'influence culturelle (soft power) est présente dans tous les pays. Les Etats Unis représentent 40% des dépenses mondiales en recherche et développement. La musique, le cinéma, les séries, la mode et les habitudes alimentaires contribuent à la diffusion de cette culture dans le cadre de la mondialisation. On trouve tous ces éléments dans les pays du Nord, mais aussi dans les pays du Sud.

2 - L'affirmation du Brésil sur la scène internationale

Le Brésil c'est tout d'abord un leader régional en Amérique latine puisqu'il regroupe la moitié de la population et du PIB d'Amérique du Sud et dispose de frontière avec la quasi-totalité des pays du continent. Son rôle au sein du MERCOSUR est prédominant.
Lula (président 2003-2011) maintient l'économie libérale ouverte à la mondialisation tout en tentant de s'occuper des problèmes sociaux et environnementaux.
Il fait partie des BRIC (Brésil Russie Inde Chine, l'Afrique du Sud ayant été intégrée on trouve parfois le terme de BRICA ou ABRIC) c'est-à-dire des puissantes émergentes. Son modèle de développement permet également l'accroissement de l'influence culturelle du pays à travers le monde, bien qu'elle reste limitée.

3 - Un monde de plus en plus multipolaire : la limitation des puissances

1 - Les limites de la puissance des Etats Unis

Depuis le 11 Septembre 2011, fin de l'imaginaire comme quoi le territoire est inattaquable, et début des limites à leur puissance militaire (échec en Irak depuis 2003).
La crise de 2008 a montré des déséquilibres financiers (faillite de Lehman Brothers) et a permis l'émergence d'autres concurrents sur certains secteurs (Chine : production industrielle supérieure) mais aucun n'arrive à dominer dans tous les secteurs.
De plus en plus, les Etats Unis doivent faire face aux critiques de leur impérialisme alors que les inégalités socio-économiques au sein du pays restent importantes.

2 - Le Brésil face à ses limites

On n'est plus vraiment dans un pays du Sud mais pas encore dans un pays du Nord, c'est vraiment le cadre d'un état en voie de développement. En effet les problèmes sociaux restent très nombreux : inégalités, criminalité forte, 10% d'analphabètes. Les favelas sont des quartiers que l'on peut comparer aux bidonvilles, on parle de quartier informel, construits en matériaux de récupération. Certains sont anciens (Santa Marta, 1960) et sont donc construit en dur. Ces quartiers se forment par l'afflux de population venant des campagnes : exode rural. Lieu dangereux, pas organisé (on se croirait dans une ville du Moyen Age), pas de droits. Les favelas se situent en périphérie du centre, sur les zones de relief et à l'ombre, alors que les quartiers favorisés se trouvent sur la plaine littorale ensoleillée.
Le pays reste faible économiquement : PIB par habitant faible, inégalités sociales importantes (on passe d'une extrême pauvreté à une extrême richesse). La défense de l'environnement est entachée par la déforestation de la forêt amazonienne (pression des paysans pauvres qui veulent des terres, ou des FTN agroalimentaires)
Une des grandes faiblesses du Brésil est qu'il ne dispose pas d'une armée puissante capable d'être présente sur l'ensemble du globe. Elle se limite à la sécurisation du territoire.
L'économie reste aussi très dépendante des pays du nord surtout dans le secteur agroalimentaire dominé par les FTN nord-américaines (Mac Donald's). Les industries brésiliennes trouvent peu de débouché en dehors des besoins nationaux et les exportations sont surtout composées de matières premières.
Conclusion
Rappeler les grandes idées du sujet :
Un espace américain qui se trouve sur une ligne de fracture Nord/Sud avec des zones fortement intégrées, en cours d'intégration ou totalement à l'écart.
L'hyper domination des Etats Unis sur l'espace continental et les résistances que cette domination provoque ainsi que les tensions internes.
Les grandes différences entre les Etats Unis, hyper puissance du Nord, et le Brésil, puissance en voie de développement.
Ouverture : les défis au développement qui peuvent se poser pour les pays du Sud (Cf. chapitre sur l'Afrique)
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

marine7513
5 5 0
20/20

Bonjour "Depuis le 11 Septembre 2011, fin de l'imaginaire comme quoi le territoire est inattaquable", c'est une coquille je suppose, il faut lire : 11 septembre 2001 même si en 2011 aussi des projets d'attentats auraient été fomentés. Merci pour ce bon résumé qui aide bien à mémoriser pour le bac

par - le 07/04/2015

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?