Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre bac es ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
L'Echelle mondiale - Les echelles de gouvernement dans le monde

L'Echelle mondiale - Les echelles de gouvernement dans le monde

Les échelles de gouvernement dans le monde de la fin de la Seconde Guerre mondiale à nos jours : l'échelle mondiale, c'est le chapitre dont traite cette fiche de révision gratuite que vous propose notre professeur d'histoire. Révisez sereinement à partir de cette fiche et réussissez haut la main au Bac ES !

Document rédigé par un prof L'Echelle mondiale - Les echelles de gouvernement dans le monde
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

2 Avis > Donne ton avis

4621 téléchargements

Quiz de Histoire Géo :

Quels pays se partagent les territoires de l'empire Ottoman par mandats via le traité de Sèvres ?

  • A.Allemagne, Angleterre, Syrie
  • B.Liban, France, Irak
  • C.Arabie Saoudite, Jordanie, Syrie
  • D.France, Angleterre, Arabie Saoudite
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de Histoire Géo

Le contenu du document

 

Introduction
Le véritable intitulé de la mise en œuvre de ce chapitre d'Histoire est : « La gouvernance économique mondiale depuis 1944 ». Les termes changent, et ici ils ont leur importance :
  •   La gouvernance économique mondiale : il faut bien comprendre les termes de ce sujet pour bien saisir de quoi il faut parler. On parle ici de gouvernance, et non pas de gouvernement : la différence est subtile, mais cruciale. Dans une gouvernance mondiale, les Etats et les Nations gardent leur liberté d'action sur leur propre économie, on ne leur impose pas une ligne économique toute tracée (si tel était le cas, il n'y aurait alors plus de gouvernement national, d'Etat, mais un gouvernement mondial). Une gouvernance économique mondiale est entre le gouvernement mondial et le simple « puzzle » des Etats : elle permet une certaine harmonisation des règles économiques et financières.
  • Depuis 1944 : c'est-à-dire à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale. Il faudra donc traiter à partir de cette période, mais des rappels de quelques faits antérieurs à cette date ne seront pas pénalisants s'ils sont justifiés. Il faudra notamment expliquer pourquoi on ne traite le sujet qu'à partir de cette date, en quoi elle est importante, et en quoi la gouvernance économique mondiale ne trouve une réalité qu'à partir de 1944.
  • Enfin, quelques erreurs à éviter. Il ne faut pas perdre de vue que l'on ne doit avoir qu'un regard historique, ce qui engendre 2 contraintes : ne pas entrer dans des détails techniques de l'économie ou dans la description des rouages de certaines institutions d'une part, et savoir ne pas utiliser un regard critique, voire politique (critique de la mondialisation, etc.)
Organisation de la fiche de révision
Un plan chronologique semble s'imposer : il faut donc repérer les dates charnières : I/ De 1944 aux années 70 : de la mise en place d'une gouvernance mondiale stable à des crises économiques la remettant en cause ; II/ Des années 1970 à 1991 : des différentes options optées pour faire face à la crise, jusqu'à un bouleversement mondial majeur, l'effondrement du bloc soviétique ; III/ De 1991 à nos jours : une gouvernance toujours plus complexe dans un monde avec de plus en plus d'acteurs économiques majeurs.

I - De 1944 aux années 1970 : vers une gouvernance mondiale d'après guerre

1 - La mise en place d'une nouvelle gouvernance mondiale (1944-1948)

  • Durant la Deuxième Guerre mondiale, les Etats-Unis ont pris conscience de leur dominance économique et politique dans le monde : en effet, avant cet évènement, le modèle d'un monde composé d'Etats prédominait, les Etats-Unis avaient donc tendance à rester repliés sur eux-mêmes. Mais au lendemain de la Guerre mondiale, ce sont eux les grands gagnants : alors que tous les pays se retrouvent meurtris et affaiblis considérablement, les Etats-Unis sont restés riches, et dominent politiquement. C'est dans ce contexte que la volonté d'établir une gouvernance mondiale apparait : en effet, les Etats-Unis croient en la coprospérité, et pensent que seule une gouvernance mondiale permettrait de favoriser la paix dans le monde.
  • Ce système, mis en place par les Etats-Unis et les favorisant même (les institutions économiques ne sont-elles pas toutes situées aux Etats-Unis ?), est créé en 1944 par les accords de Bretton Woods : 3 institutions pour réguler l'économie mondiale sont mises en place : le FMI (Fond Monétaire International), sorte de surveillant économique, le GATT, proposant des règles commerciales, et la BIRD (Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement). Ces institutions seront en marche dès 1948. D'autres décisions économiques seront mises en place, comme notamment la fin de la suprématie et du refuge de la valeur de l'or : désormais les échanges se feront en dollar, assurant la suprématie étatsunienne.

2 - 1948-1968 : une certaine réussite

  • Les débuts de cette gouvernance économique sont un véritable succès : les pays dévastés pas la guerre connaissent une reconstruction rapide, le chômage est très bas, les PIB de tous les pays bénéficiant des aides de ces institutions augmentent. L'industrie est remise en route, les échanges commerciaux toujours plus nombreux. Cette période fut tellement prolifique économiquement qu'on la surnomma « Les Trente Glorieuses ».
  • Néanmoins, quelques limites sont à souligner : la reprise économique mondiale ne se fait pas seulement grâce à la simple mise en place de ces institutions ; le plan Marshall a lui aussi fortement contribué à ce regain. De même, tous les pays ne suivent pas ces institutions : dans le contexte de la Guerre Froide, les pays du bloc soviétique rejettent fortement ce modèle, créant un autre modèle de leur côté. Enfin, même certains pays ayant adopté ce modèle ne suivent pas toujours les règles : c'est le ca de la France de de Gaulle qui a refusé d'échanger son or avec les Etats-Unis au profit du dollar.

3 - 1968-Années 1970 : l'essoufflement de la gouvernance

  • Mais cette gouvernance ne résistera pas face aux différentes crises économiques que le monde a connues durant les années 1970 : les deux chocs pétroliers de 1973 et 1979, les dépenses faramineuses des Etats-Unis dans la Guerre Froide et la guerre du Vietnam, ce qui a créé un dérèglement monétaire, le dollar américain étant la référence monétaire. De même, c'est tout le bloc occidental qui a connu une « fin de cycle » des Trente Glorieuses. Tous ces facteurs réunis ont fait que la gouvernance mondiale de Bretton Woods a été remise en cause.
  • Face à ces crises, quelques solutions ont été prises dans l'immédiat : l'une des plus significatives est le « regroupement » des pays riches entre eux : c'est dans cette période qu'a eu lieu le premier G6 en 1975 (puis G7 en 1976).

II - Des années 1970 à 1991 : la gouvernance en crise dans la crise

1 - La tentative de la gouvernance mondiale dans la crise

  • Durant cette période, les dettes des Etats se sont littéralement envolées : pour faire face à la crise, les Etats ont énormément emprunté, mais étant une période de crise, ils ne pouvaient pas rembourser.
  • C'est en réalité de la politique du FMI que résultent ces emprunts : en effet, durant les années 1970, le FMI a préconisé aux Etats de recourir aux emprunts pour faire face à la crise, pour ainsi accroitre la production de chaque pays. Mais préconiser cette ligne durant la crise, quand les prix des matières premières s'envolent et qu'il y a une baisse de la consommation, a eu des effets dévastateurs sur l'économie mondiale.

2 - Les conséquences

  • Les conséquences ont été immédiates : alors que les pays déjà développés tentaient tant bien que mal de conserver une économie prospère par des emprunts massifs dans un contexte plus que défavorable, les pays en développement n'ont pas pu « survivre » à ces crises successives : pour tenter tout de même de réguler l'économie et éviter une autre situation de conflit, la gouvernance mondiale a mis en semi-tutelle ces pays, en prenant en main leur économie.
  • Enfin, a découlé une conséquence plutôt psychologique : le sentiment que le FMI est coupable de cette situation. En effet, les pays mis sous tutelle ne comprennent pas que le FMI ait aggravé cette situation, ayant préconisé une ligne économique misant sur le surendettement. Ainsi, le rôle du FMI est fortement remis en question.

3 - Les options suivies par les Etats

  • Les pays occidentaux ont plutôt opté pour un « repli sur soi », mais pas au niveau étatique : en effet, on a plutôt observé des replis régionaux pour faire face à ces différentes crises (Union Européenne, ALENA, MERCOSUR, etc.).
  • De même, on a pu observer un développement assez significatif des FTN (firmes transnationales), qui échappent plus facilement au système de la gouvernance mondiale. Des économies de type néolibérales sont même de plus en plus envisagées (politique britannique de Margaret Thatcher par exemple).
  • Enfin, c'est un évènement à la fin des années 1980 qui va chambouler la gouvernance mondiale : l'effondrement du bloc soviétique.

III - De 1991 à nos jours : à la recherche d'une gouvernance économique stable

1 - Plus qu'un seul modèle économique en jeu

  • Le forum économique mondial de Davos en 1987 ainsi que le consensus de Washington avaient déjà établi cela : le triomphe du modèle économique libéral. Ce triomphe est d'autant plus conforté que le modèle d'économie de type socialiste mise en place par le bloc soviétique s'est complètement effondré en 1991, avec cette conséquence : le monde ne connait désormais plus qu'un seul modèle économique, l'économie libérale.
  • Suite à cet évènement majeur, la gouvernance mondiale a du se moderniser : en 1995, la GATT devient l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce), étant désormais indépendante de l'ONU (donc ayant une marge de manœuvre plus grande). De même, la modernisation des communications à permis au monde de la finance de se développer énormément et très vite. Enfin, les problèmes de développement durable sont désormais soulevés (protocole de Kyoto en 1997).

2 - De nouveaux acteurs économiques entrent en jeu

  • Avec l'effondrement du bloc soviétique, de nouveaux acteurs économiques sont désormais à prendre en compte. Ainsi, la Russie rejoint le G7 en 1997 (amorcé en 1994), pour devenir le G8. De même, les pays du Sud économique, s'étant développé et se développant toujours à une vitesse significative, sont désormais à prendre en compte pour réguler l'économie mondiale : par exemple, l'éveil de la Chine ayant profité de la division du travail jusqu'à devenir un leader commercial, ou encore le Brésil, et plus récemment les autres pays du Sud-est asiatique. C'est dans ce contexte que le G20 par exemple a été créé.
  • D'autres acteurs plus atypiques sont aussi à prendre en compte : les ONG (Organismes Non Gouvernementaux) et les altermondialistes, toujours plus nombreux, et qui contestent la gouvernance économique classique. Mais l'importance de ces acteurs économiques est à nuancer, n'ayant eu que des résultats ponctuels.

3 - La crise économique de 2008 : vers une nouvelle gouvernance mondiale ?

  • La crise économique de 2008 a profondément remis en cause le système de gouvernance mondiale mis en place, montrant son manque de stabilité. C'est dans ce contexte que des restructurations ont été mises en route, comme la réforme du FMI par exemple, pour qu'il devienne plus représentatif de la situation économique actuelle (représentation des pays du Sud économique par exemple, internationalisation du Yuan chinois, etc.)
  • De nouvelles conférences ont aussi été organisées, comme celle de Copenhague en 2011, mais dont le succès est mitigé.
  • Enfin, il faut tout de même noter les résistances civiles toujours plus nombreuses, réclamant plus de démocratie réelle dans les institutions à gouvernance mondiale. En effet, les peuples perçoivent ces institutions comme lointaines et désolidarisées des intérêts économiques (par exemple, les différentes manifestations qui ont eu lieu à Madrid en 2011).
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

1234
5 5 0
20/20

Cette fiche me semble bonne et simple mais je trouve pas la problématique ,ça me panique!

par - le 14/02/2017
Alexannstudent
5 5 0
20/20

Cette fiche me semble bonne. Néanmoins serait-il possible d'approfondir cette fiche notamment en parlant de 1971 avec Dixon, ou encore de la Cnuded avec l'onu ?

par - le 30/04/2016

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir
Ça bouge sur le forum Bac ES !

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?