L'influence du progrès technique : les sources de la croissance - SES - Terminale ES

L'influence du progrès technique : les sources de la croissance - SES - Terminale ES

Retrouvez un cours de SES by digischool, pour la Terminale ES à propos de l'influence du progrès technique, appartenant au chapitre : Quels sont les sources de la croissance économique ?.

Le document vous redéfinira les notions puis il expliquera comment le progrès technique stimule les facteurs de production.

Téléchargez gratuitement ce document de Terminale ES SES.

L'influence du progrès technique : les sources de la croissance - SES - Terminale ES

Le contenu du document

 

 

Notions : Progrès technique, innovation, productivité globale des facteurs

 

INTRODUCTION 

 

Durant des générations, les économistes étaient persuadés que les uniques sources qui contribuaient à la croissance économique étaient les deux facteurs de production, à savoir le travail et le capital. Toutefois, avec le développement d'un grand nombre de connaissances dans les domaines intellectuels et scientifiques, ils constatèrent une part inexpliquée dans l'amélioration de la croissance économique. Cette part, aussi théorisé par Robert Solow (1924-...) comme étant un résidu, serait le résultat direct de l'influence du progrès technique. Lors de cette fiche, nous verrons les définitions des concepts clés avant de nous intéresser au fait que le progrès technique stimule les facteurs de production.

 

DEFINITIONS GENERALES

 

LE PROGRES TECHNIQUE

Selon le livre de terminale ES, paru aux éditions Bordas en 2014, le progrès technique serait « dans une conception néoclassique, l'ensemble des éléments qui permettent d'augmenter la production dans un pays, avec un volume de facteurs de production inchangé. »

 

Nous pouvons comprendre cette définition de la manière suivante : le terme de conception néoclassique est une référence directe à Schumpeter qui fait partie de l'école autrichienne et qui est rattaché au courant néoclassique, dans la mesure où il partage l'idée d'une autorégulation et une liberté totale de fonctionnement du marché. La relation entre les notions d’ensemble des éléments et augmentation de production correspond aux différentes innovations, améliorations qui peuvent permettre de rendre plus efficace les facteurs travail et capital sans pouvoir procédé à une augmentation quantitative de ces derniers (volume de facteurs de production inchangé)

 

LES INNOVATIONS

Toujours selon le même livre, les innovations sont définies de la manière suivante : « application industrielle et commerciale d'une invention introduisant des nouveautés dans les produits ou les méthodes de production. » Il me semble opportun de souligner que dans cette définition, le terme le plus important est celui d'invention. En effet, une innovation est donc une invention qui se trouve commercialisée, mise en circulation sur le marché. Schumpeter distingue cinq différentes formes d'innovations :

La fabrication d'un bien nouveau ou d'une qualité nouvelle d'un bien

La mise en place de nouvelles méthodes de production

L’ouverture d'un nouveau débouché

La conquête de nouvelles matières premières

La réalisation d'une nouvelle organisation

 

influence-du-progres-technique

Le skate board électrique innovation de bien

 

digischool-ses-cours

digiSchool, innovation de service

 

toyotisme-ses-cours-progres-technique

Le toyotisme, innovation dans les méthodes de production

 

LE RESIDU OU LA PRODUCTIVITE GLOBALE DES FACTEURS

Selon le dictionnaire de SES en ligne proposé par l'académie de Versailles, « La productivité globale des facteurs est une mesure du progrès technique pour les économistes. Elle se calcule en rapportant la production aux quantités de travail et de capital utilisées pour la réaliser.

Elle représente l'augmentation de la production qui ne peut pas s'expliquer par l'évolution quantitative des deux facteurs de production apparents que sont le capital et le travail. Certains documents la présentent comme un résidu ou le "résidu de Solow".

 

Ce que nous pouvons retenir en priorité de cette définition générique réside dans le fait que par exemple une entreprise verra sa production augmenter sans avoir eu recours à un investissement dans l'achat de nouveaux matériels de production (chaises, machines, bureau, ordinateurs ...) ou de nouveaux travailleurs. L'amélioration de la quantité de production provient donc de certaines innovations ce qui correspond à l'influence du progrès technique sur la croissance.

 

COMMENT LE PROGRES TECHNIQUE STIMULE LES FACTEURS DE PRODUCTION ?

 

Pour tenter d'expliquer le plus clairement cette problématique, nous allons prendre un exemple concret en partant de la théorie de la manufacture d'épingles d'Adam Smith (1723-1790).

 Un jour, celui-ci se rend au sein d'une manufacture d'épingles afin d'observer le modèle de production présent au sein de cette entreprise. Le processus de production d'une épingle est uniquement le fruit du travail d'une ouvrière. Cela signifie que toute la conception de l'épingle est réalisée par chaque ouvrière. La production journalière totale est de trois cent épingles. 

Il a alors l'idée de diviser les tâches en plusieurs secteurs de production. Ce phénomène représente une innovation dans la méthode de production. Cette division du travail, qui sera à l'origine de l'organisation scientifique du travail utilisée par Taylor puis Ford, permet de spécialiser chaque ouvrière sur une tâche bien précise. La répétition quotidienne de la même action (tâche) permet d'augmenter la productivité horaire et la productivité par tête. A la suite de la mise en place de cette nouvelle forme d'organisation productive, les facteurs travail et capital sont stimulés et le progrès technique permet d'accroître la production journalière de trois cent à trois mille épingles. Tout ceci, en gardant un volume de facteurs de production inchangé.

 

 

travail-a-la-chaine-ses-progres-technique

La naissance du travail à la chaîne

 

Il me paraît important de souligner que les effets du travail à la chaîne liés à la mise en place de l'organisation scientifique du travail sont désastreux pour le quotidien des travailleurs. En effet, les conséquences psychologiques de la répétition incessante de la même action sont nombreuses. Parmi celles-ci, nous pouvons entre autres noter :

1. Abrutissement dû à la mécanisation de l'action

2. Absence de relations sociales aux travailleurs

3. Sous division du pouvoir avec l'introduction de chef de ligne, de chef de secteurs, de chef de division …

4. Dépossession du fruit du travail : absence de satisfaction d'avoir confectionné l'intégralité du bien.

5. Vacarme permanent du fait de l'utilisation intensive des machines

6. Concurrence accrue entre les offreurs de travail : évaluation permanente de la rentabilité.

 

Je conclurai en vous conseillant de visionner le film Les temps modernes de Charlie Chaplin qui décrit ce quotidien infernal

 

CONCLUSION

 

L'influence du progrès technique est bel et bien présent lorsqu'il s'agit d'expliquer l'augmentation significative de la croissance économique dans les vieux pays industrialisés. En effet, l’apparition quasi annuelle de nombreuses innovations dans la plupart des secteurs de l'économie sont un facteur équivoque de la stimulation des facteurs de production. Cette influence que les économistes nomment comme étant un résidu ou la productivité globale des facteurs fait l'objet d'une concurrence féroce entre la plupart des acteurs économiques et ce bien souvent au détriment du travailleur.  

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?