Correction Explication de texte Philosophie - Bac ES 2017

Correction Explication de texte Philosophie - Bac ES 2017

La correction de l'explication de texte de l'épreuve de Philosophie du Bac ES 2017 est dès à présent disponible.
➜ Voir le sujet de Philosophie Bac ES 2017 ainsi que la correction du sujet 1 et du sujet 2.

Pour rappel, le sujet 3 du Bac de Philosophie ES 2017 porte sur l'explication de texte de Hobbes, Léviathan.

Téléchargez gratuitement ce corrigé du sujet 3 de Philosophie Métropole Bac ES 2017 !

Correction Explication de texte Philosophie - Bac ES 2017

Le contenu du document

 

SUJET 3 : EXPLICATION DE TEXTE, HOBBES, LEVIATHAN

 

« Étant donné [...] qu’il n’existe pas au monde de République où l’on ait établi suffisamment de règles pour présider à toutes les actions et paroles des hommes (car cela serait impossible), il s’ensuit nécessairement que, dans tous les domaines d’activité que les lois ont passés sous silence, les gens ont la liberté de faire ce que leur propre raison leur indique comme leur étant le plus profitable. Car si nous prenons la liberté au sens propre de liberté corporelle, c’est-à-dire de ne pas être enchaîné ni emprisonné, il serait tout à fait absurde, de la part des hommes, de crier comme ils le font cette liberté dont ils jouissent si manifestement. D’autre part, si nous entendons par liberté le fait d’être soustrait aux lois, il n’est pas moins absurde de la part des hommes de réclamer comme ils le font cette liberté qui permettrait à tous les autres hommes de se rendre maîtres de leurs vies. Et cependant, aussi absurde que ce soit, c’est bien ce qu’ils réclament ; ne sachant pas que leurs lois sont sans pouvoir pour les protéger s’il n’est pas un glaive entre les mains d’un homme (ou de plusieurs) pour faire exécuter ces lois. La liberté des sujets ne réside par conséquent que dans les choses que le souverain, en réglementant les actions des hommes, a passées sous silence, par exemple la liberté d’acheter, de vendre, et de conclure d’autres contrats les uns avec les autres, de choisir leur résidence, leur genre de nourriture, leur métier, d’éduquer leurs enfants comme ils le jugent convenable et ainsi de suite ».

HOBBES, Léviathan (1651)

 

Notions en jeu : la liberté, la société et l’Etat

 

PRESENTATION DU TEXTE

 

Ce texte est un extrait du Léviathan de Thomas Hobbes. Dans cet ouvrage, Hobbes s’attache à définir ce qui sera l’Etat idéal, en postulant un état pré-social, pré-politique où les hommes vivraient sans lois dans un état de guerre permanente. Il s’attache à ici définir ce qu’est la liberté dans l’Etat, dans la République qu’il propose de fonder. Il fallait faire attention ici à bien caractériser la conception hobbesienne de la liberté dans l’Etat. 


THESE DU TEXTE 

 

De façon assez inhabituelle dans les textes de philosophie donnés au bac, la thèse de l’auteur se situe à la fin du texte. « La liberté des sujets ne réside par conséquent que dans les choses que le souverain, en réglementant les actions des hommes, a passées sous silence » : cela signifie que la liberté est négative. Les citoyens sont libres dans le silence de la loi, c’est à dire dans ce que la loi laisse de côté. Cette conception de la liberté va de pair avec une conception de la loi comme étant contraignante. Ainsi, là où la loi ne pose pas d’interdit, les citoyens sont libres de faire ce qui leur plaît, ce qu’ils jugent bon selon « leur propre raison ». 

 

PROPOSITION DE PLAN

 

I. « Étant donné (…) maîtres de leurs vies » : les libertés poursuivies par l’homme (1-11)

A. L’impossibilité de légiférer sur l’ensemble des domaines d’action des hommes (1-3)

Constat préliminaire : « Etant donné (…) les paroles des hommes », Hobbes explique qu’il est impossible de régler toute la vie humaine par des lois. 

 

B. D’où s’ensuit une liberté « dans le silence de la loi » (3-5)

- Les hommes sont libres là où il y a absence de loi, là où l’on n’a pas pu légiférer 

- Dans cet espace de liberté c’est le « libre-arbitre » des individus qui préside à leur décision, ils peuvent poursuivre leur intérêt personnel 

 

C. De l’absurdité de réclamer des libertés que l’on possède déjà : il existe, là où il n’y a pas de contrainte, une liberté évidente (5-11)

- La liberté corporelle comme liberté naturelle évidente 

- La soustraction aux lois : il n’est pas nécessaire de réclamer la liberté négative car les hommes la possèdent déjà, il n’y a aucune loi qui l’empêcherait et c’est même la liberté même 

 

II. « Et cependant (…) comme ils le jugent convenable et ainsi de suite » (11-19)

A. La liberté dans la contrainte des lois est illusoire (11-14)

- Les hommes vivent dans l’illusion et pensent que les lois peuvent être autre chose que contraignantes mais

- La loi est nécessairement contraignante c’est à dire que sa transgression est associée à un pouvoir exécutif de punir (« le glaive »)

- Il ne peut y avoir de liberté donc que dans ce qui est extérieur à la loi, ce qui est autre que la loi 

 

B. La liberté réside dans ce qui n’est pas légal, ce qui n’est pas du domaine de la loi : c’est une liberté négative (14-16)

- La liberté est définie négativement par le souverain : ce qui n’est pas dans la loi est un espace de liberté 

- On peut ici émettre un questionnement quant au problème de limitation des libertés. Si la liberté est uniquement négative et n’est pas garantie par des lois, alors comme être sûrs que le souverain, ou les dirigeants ne vont pas restreindre cet espace laissé aux citoyens ? La liberté négative n’est-t-elle pas une conception réductrice et dangereuse de la liberté ? 

 

C. Les domaines laissés libre par l’Etat (16-19)

Hobbes propose pour finir quelques exemples de ce que les citoyens ont le droit de faire de façon absolument libre, non réglementée par le pouvoir politique.

- Liberté de propriété 

- Liberté de commerce 

- Liberté dans la sphère de l’intime 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?