Corrigé bac ES philosophie - dissertation 2 - Liban 2015

Corrigé bac ES philosophie - dissertation 2 - Liban 2015

Découvrez la correction du second sujet de dissertation du bac ES de philosophie du Liban. Cette correction du sujet de 2015, a été rédigée par notre professeur de philosophie.

Après une première analyse du sujet "L'individu doit-il se méfier de l'Etat ?", notre professeur de philosophie a rédigé pour vous un plan détaillé de cette dissertation, en trois parties.

Téléchargez la correction du second sujet de dissertation du bac ES de philosophie du Liban.

Corrigé bac ES philosophie - dissertation 2 - Liban 2015

Le contenu du document

 

L’individu doit-il se méfier de l’État ?

  Avant-propos.

(Il est avant tout primordial de comprendre que ces éléments de corrigé ne constituent en aucun cas un “corrigé type”, mais seulement des exemples de dissertations possibles. En philosophie la démarche de pensée individuelle et la logique de l’argumentation est ce qui rendra un travail bon le jour de l’épreuve. Il n’y a pas un plan possible mais plusieurs. Ce corrigé se veut donc avant tout une explication du sujet et de ses attentes, et non un corrigé type comme on pourrait en trouver en sciences dures : mathématiques…)

 

    I.         Analyse du sujet

 

L’individu doit-il se méfier de l’État ?

 

• Ce sujet met en opposition les notions d’individu et d’État.

Il est tiré du domaine de la politique, et fait part d’un soupçon, celui selon lequel l’État, alors qu’à la base il est censé être là pour le bien-être de ses citoyens, ne serait pas aussi bénéfique que cela envers les individus, qui donc devraient s’en méfier.

• Le sujet stipule bien l’individu, qui ici n’est pas réductible à l’homme en général, et encore moins au citoyen. L’individu réfère à tout ce qu’il y a de singulier en l’homme, au caractère personnel de chaque citoyen, donc. L’individu, c’est cet être humain compris comme entité unique, et non englobé dans un tout sociétal comme le serait le citoyen. Il était donc attendu qu’on ne superpose pas à l’individu l’homme ou le citoyen, mais qu’on distingue ces notions entre elles.

• Il va donc s’agir de problématiser autour de cette question : l’État a-t-il un pouvoir de nuisance envers l’individu, le pouvoir de l’empêcher ou de le contraindre, alors même que paradoxalement il est là pour assurer la sécurité, la liberté et le bien-être de ses sujets et qu’il a été instauré par eux ?

• N’oublions pas de bien définir le mot “devoir”. Il y a évidemment un devoir légal, un impératif ordonné par la société : ici on verrait mal la société imposer à l’individu de se méfier de l’État... Mais il y a aussi un devoir moral, un impératif propre à l’individu moral lui-même, indépendamment de toute légifération extérieure. Autrement dit, moralement l’individu se doit-il, pour ne pas se mettre en danger, par exemple, se méfier de l’État ?

• Mais de quoi doit-il précisément se méfier, par rapport à l’État ? Il faudra poser cette question et tenter d’y répondre, ce sans quoi le propos serait beaucoup trop abstrait et donc infécond : “qu’est-ce qui pour l’individu pose souci au point d’éveiller la méfiance ?”, doit-être la question qui accompagne sans cesse le propos de cette dissertation.

 

  II.         Elaboration d’un plan en trois parties

 

Grand I.

 

  Pourquoi donc l’individu devrait-il se méfier de l’État alors que ce dernier semble s’être institué et n’exister que pour être au service même de l’individu ?

 

Définition de l’État comme c

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?