Corrigé explication de texte bac ES Philosophie - Pondichéry 2015

Corrigé explication de texte bac ES Philosophie - Pondichéry 2015

Téléchargez le corrigé de l'explication de texte du bac 2015 de philosophie de Pondichéry. Cette correcion, rédigée par notre professeur de philosophie, est gratuite.

Il s'agit de l'explication d'un texte de Tocqueville, extrait de de la démocratie en Amérique. La première partie de cette explication est l'analyse du texte. Ensuite, vous allez découvrir le plan détaillé en deux grande parties "L'égalitarisme des sociétés modernes ne conduit-il pas à multiplier les désirs d'ambitions de chacun ?" et "Mais ces ambitions grandissantes de chaque homme ne se trouvent-elles pas déçues, se heurtant justement aux ambitions des autres ?".

Téléchargez gratuitement  le corrigé de l'explication de texte du bac 2015 de philosophie.

Corrigé explication de texte bac ES Philosophie - Pondichéry 2015
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

1 Avis > Donne ton avis

572 téléchargements

Le contenu du document

 

INTRODUCTION :

 

Le thème de ce texte est celui de la pertinence et de la valeur réelle du concept d'égalité dans les sociétés égalitaristes. La thèse de Tocqueville est que les sociétés égalitaristes ne le sont qu'en apparence : elles perpétuent des inégalités aussi réelles que les sociétés féodales ou la société de l'Ancien Régime, mais sous une autre forme, moins visible. L'égalitarisme augmente les ambitions de chacun, mais dans le même temps, il renforce les obstacles face à cette ambition. L'enjeu est alors de déterminer les effets sur la subjectivité des individus que provoque une telle contradiction sociale. On peut distinguer deux moments dans cet extrait. Dans le premier paragraphe, Tocqueville s'intéresse à ce qui, dans l'égalitarisme, démultiplie les ambitions des hommes. Puis dans les trois autres paragraphes, il étudie ce qui au contraire déçoit ces ambitions. 

 


PLAN DETAILLE : 

 

I – L'égalitarisme des sociétés modernes ne conduit-il pas à multiplier les désirs d'ambitions de chacun ?

Tocqueville décrit une société égalitariste, dans laquelle la loi ne fait plus aucune discrimination entre les différents individus. « Les prérogatives de naissance » sont détruites, ce qui signifie l'abolition des privilèges, comme cela fut le cas avec la Révolution française de 1789, et en particulier avec la Nuit du 4 Août. Celles fondées sur la « fortune » le sont aussi : être riche ne procure plus dans cette société aucun privilège social − pensons par exemple au suffrage censitaire, où pour voter, il faut être suffisamment riche. « Les profession sont ouvertes à tous », ce qui signifie l'abolition des différents corporatismes, comme le fit par exemple la loi Le Chapelier en 1791. Tocqueville parle même d'une société où l'« on peut parvenir de soi-même au sommet de chacune d'elles [de ses professions] », c'est-à-dire escalader les hiérarchies sociales de par ses propres moyens, sans bénéficier d'un quelconque appui, d'une façon méritocratique. Dans d'autres textes, Tocqueville parle à ce propos de la

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

RamDG
5 5 0
20/20

Le texte est vraiment pas évident Merci digi de nous donner des corrigés comme ça

par - le 18/04/2015

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?