Comment analyser la structure sociale ? - SES - Terminale ES

Comment analyser la structure sociale ? - SES - Terminale ES

digiSchool Bac ES vous propose ce cours de SES pour la Terminale ES, rédigé par notre professeur, et qui porte sur l'analyse de la structure sociale.

Ce cours de SES débute avec quelques définitions à retenir, puis continue avec les fondateurs de la structure sociale, à savoir Karl Marx et Max Weber. Vous étudierez alors les catégories socio-professionnelles, insi que la structure sociale française actuelle.

Téléchargez gratuitement ce cours de SES pour le Bac ES intitulé "Comment analyser la structure sociale ?".
Consultez le cours de SES suivant : Comment rendre compte de la mobilité sociale ?

Document rédigé par un prof Comment analyser la structure sociale ? - SES - Terminale ES
Télécharger gratuitement

17.00/20

4.1250 5 0

8 Avis > Donne ton avis

11925 téléchargements

Le contenu du document


QUELQUES DEFINITIONS

La classe en soi : Ensemble des individus qui détiennent une position semblable dans le processus de production.

La classe pour soi : On peut la définir comme une classe en soi qui a pris conscience d’intérêts communs et d’une classe ennemie contre laquelle une entrée en lutte est nécessaire.

Holisme : Cela consiste à expliquer des faits sociaux par d’autres faits sociaux. La société exerce une contrainte sur l’individu qui doit intérioriser les principales règles et les respecter.

Nominalisme : Rien n’existe que ce qu'un individu pense. L'ensemble des pensées d'un individu forme un tout cohérent, qu'il lui est impossible de réellement tester.


LES FONDATEURS DE LA STRUCTURE SOCIALE

KARL MARX

Sociologue, historien, économiste et philosophe, Karl Marx (1818-1883) de nationalité Allemande, est à l’origine de la conception de classe sociale.

Sa conception (au contraire de Max Weber) est une conception réaliste, cela signifie que les classes observées existent réellement. 

C’est donc, pour Karl Marx, la place qu’occupe l’individu qui détermine la classe auquel il appartient. Avec à l’origine une diversité de classes dans l’œuvre de Marx (jusqu’à 7) sa théorie principale reposera sur seulement deux classes :

- Le prolétariat

- La bourgeoisie


Ce qui résumera pour lui le système capitaliste.

La classe prolétaire, en nombre la plus importante, ne détenant que sa force de travail, nécessaire à leur survie et créatrice de richesse.

La classe bourgeoise (les capitalistes) qui détiennent les moyens de production et en dégage une plus-value.

Cette répartition en deux classes peut être retrouvée dans les peuples plus anciens, maîtres et esclaves, seigneurs et vassaux, etc. et résume le principe du dominant, dominé.


A partir de cette constatation Marx définira les deux concepts que sont les classes en soi et les classes pour soi (voir définition plus haut)

Ainsi Karl Marx définira la classe sociale comme étant un ensemble d’individus qui partagent une condition commune, des intérêts communs et qui luttent ensemble pour promouvoir les intérêts.


MAX WEBER

Max Weber, économiste et sociologue (1864-1920), est un partisan de l’individualisme méthodologique. Au contraire de Marx il ne part pas des classes mais de l’individu et de sa motivation à comprendre la société. On parlera d’approche subjective. 

La classe sociale sera donc, pour lui, un ensemble d’individus qui partagent un destin commun (« chances de vies ») en fonction de leur place dans les échelles sociales, économiques et politiques, mais sans être forcément conscients de leur situation et de leurs intérêts communs.

Si l’on compare les deux approches l’on peut dire que pour Karl Marx la structure sociale est une conception holiste, réaliste et conflictuelle quand pour Max Weber elle est individualiste, nominaliste et pas forcément conflictuelle.

On parlera de notion de structure sociale pour Marx et de stratification sociale pour Weber.


LES CATEGORIES SOCIO PROFESSIONNELLES

Créé en 1954 et réactualisé en 1982 et en 2003, cet outil est l’outil référence de l’INSEE.

La catégorisation mise en place répond à la définition donnée par l’Insee :

« Regrouper les individus vivant dans des situations objectives voisines, ayant des conditions de travail, des formations et souvent des origines sociales analogues, des moyens économiques, des conditions de vie et de logement de même type, les personnes d’une même catégorie socioprofessionnelle ont une probabilité notable d’avoir des pratiques et des projets semblables, parce que produits par des conditions voisines »

On est donc très proche de la définition de classe sociale qu’elle soit de Marx ou de Weber.

Les classes sociales ainsi définies en CSP sont au nombre de 6 pour les actifs et 2 pour les inactifs

Nous nous intéresserons exclusivement aux catégories actives. Retenir que celles-ci sont subdivisées en 32 postes et en 497 professions.

Classes sociales - Comment analyser la structure sociale ? - Cours SES Bac ES

A noter dans cette représentation en pyramide que les PCS Agriculteurs et Artisans, Commerçants, Chefs d’entreprise peuvent se retrouver dans les différentes classes (supérieures, moyennes, populaires) tout va dépendre des revenus dégagés par leur activité.


Les PCS sont numérotées :

PCS 1 : Agriculteurs exploitants

PCS 2 : Artisans, Commerçants, Chef d’entreprise

PCS 3 : Cadres, Professions intellectuelles supérieures

PCS 4 : Professions intermédiaires

PCS 5 : Employés

PCS 6 : Ouvriers


LA STRUCTURE SOCIALE FRANÇAISE ACTUELLE

A l’issue des trente glorieuses, la société industrielle étudiée par Marx et Weber a disparu pour laisser apparaître une société tournée vers les services et dans laquelle les groupes sociaux n’ont plus le même visage.

On voit évoluer les Catégories des employés, des professions intermédiaires et des cadres et professions intellectuelles supérieures au détriment des agriculteurs et des ouvriers.

De même, on constate une réduction des inégalités de niveau de vie entre les catégories. Le développement de l’Etat Providence, la consommation de masse et l’accès à la culture créent une homogénéisation des valeurs et des modes de vie.

On parlera de moyennisation de la société française (principe évoqué par H. Mendras), c’est le processus par lequel de plus en plus d’individus appartiennent aux strates moyennes d’une société. Il n’y a donc plus, dans ce cadre-là, de personnes exploitées et de personnes qui exploitent, tel que l’avait vu Marx.

Cette moyennisation rend la lutte des classes impossible et préjudiciable aux classes défavorisées qui peuvent accéder à la propriété, à la consommation … etc. et rejoindre pour certaines valeurs les classes les plus aisées.

Il résulte de tout cela, des frontières de classes brouillées et des contours de la pauvreté difficilement identifiables.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

danoush12
5 5 0
20/20

Ce cours est top ! Il est complet et précis : parfait pour réviser !

par - le 16/06/2017
FannyJ18
5 5 0
20/20

Voici notre chaine YouTube digiSchool où vous pourrez retrouver tous nos cours de SES en vidéo ! : https://www.youtube.com/playlist?list=PLxWYUus9YBzWsBqqc7hzlP18Ei89d6Tng

par - le 15/05/2017
RafOrlando
4 5 0
16/20

Il est conseillé de visionné à la fois la vidéo et la fiche afin de bien se souvenir de la leçon

par - le 11/05/2017
Plus d'avis (5)

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?