Correction Bac Blanc de SES - Bac ES Décembre 2017

Correction Bac Blanc de SES - Bac ES Décembre 2017

Voici la correction de notre Bac Blanc de SES par digiSchool, réalisée par notre professeur.
Voir le sujet du Bac Blanc de SES

Profitez de cette correction détaillée pour vous évaluer facilement. De plus, notre professeur vous donne quelques conseils pour vous améliorer.

Téléchargez gratuitement ci-dessous le corrigé du Bac Blanc de SES du Bac ES par digiSchool.

Correction Bac Blanc de SES - Bac ES Décembre 2017

Le contenu du document



PARTIE 1 : Mobilisation des connaissances

1. En quoi l’approche en termes d’IDH complète-t-elle celle en termes de PIB ? (3 points)

- Définir : 

  • PIB : Produit Intérieur Brut, somme des valeurs ajoutées des unités de production résidant sur le territoire national, il représente l’ensemble des richesses produites sur un territoire donné.
  • IDH : Indice de Développement Humain crée par le PNUD (Programme des Nations Unis pour le Développement), moyenne géométrique de 3 indices : la santé, l’instruction et le niveau de vie.

 

- Révéler certaines limites du PIB : 

  • Les externalités négatives sont comptabilisées (nuisances environnementales), les externalités positives sont mésestimées (R&D, éducation/formation …)
  • Les inégalités sont ignorées (contre-exemple : PIB/tête)

- Justifier l’utilisation de l’IDH :

  • Niveau de vie : exprimé par habitant, permet de prendre en compte les inégalités au sein d’un pays
  • Santé et instruction : révèlent le bien-être des habitants et leur qualité de vie. Au-delà d’une « simple » accumulation quantitative, ces deux indices viennent mettre en valeur la qualité de vie des habitants, via leur accès aux soins et à l’éducation.

- Conclusion.


2. Expliquez comment le cycle de crédit peut engendrer des fluctuations économiques ? (3 points)

- En période d’expansion, un climat euphorique s’installe : les agents économiques (entreprises ET ménages) souhaitent s’endetter pour consommer et investir, les banques sont disposées à prêter et à des taux d’intérêt relativement faibles, ce qui facilite la consommation et l’investissement.

- Au bout d’un certain temps cependant, le niveau d’endettement des agents devient trop élevé. Le risque de crédit est trop fort, certains agents économiques peuvent s’avérer être peu solvables, voire insolvables. Les banques contractent alors leurs crédits (= credit crunch). Elles prêtent moins facilement et augmentent leur taux d’intérêt. Leur comportement impacte directement la consommation des ménages et l’investissement des entreprises. Finalement, la demande globale diminue. 

- De plus, certains agents cherchent à se désendetter, d’autres font défaut et ne remboursent pas leur dette, le climat des affaires devient pessimiste : on entre dans une période de récession.

- Pendant la période de récession, le taux d’endettement baisse, les banques voient les prêts globalement remboursés. Au bout d’un certain temps, elles recommencent à prêter, l’économie repart !


PARTIE 2 : Etude d’un document (4 points)

Vous présenterez le document puis identifierez les sources de la croissance économique selon les pays sur la période 1985-2010. 

Les pays à forte croissance, comme l’Irlande et la Corée du Sud, ont connu respectivement une augmentation de leur PIB de 4.4% et 6.1% en moyenne par an entre 1985 et 2010. On peut d’ailleurs remarquer que l’augmentation du PIB s’explique principalement par l’augmentation de la PGF. En effet, l’augmentation de la PGF contribue pour 3.8 points de pourcentage à l’augmentation de la production en Corée du Sud. En Irlande, elle y contribue à hauteur de 2.7 points de pourcentage, soit 2.7 fois plus qu’en France. De plus, le facteur capital a un impact deux fois plus important en Corée du sud qu’en Irlande.

Les pays à plus faible croissance, comme l’Italie et la France, ont connu respectivement une augmentation de leur PIB de 1.4% et 1.8% en moyenne par an entre 1985 et 2010. On peut d’ailleurs remarquer que l’augmentation du PIB en France s’explique autant par l’augmentation de la PGF que par l’augmentation des facteurs de production, respectivement 1 et 0.9 point de pourcentage. En Italie, l’augmentation du facteur travail contribue à hauteur de 0.2 points de pourcentage, soit 2 fois moins que la contribution de la PGF et 4 fois moins que la contribution du facteur capital. 


PARTIE 3 : Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire (10 points)

Cette partie comporte 3 documents. 


A l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que le processus de croissance a un caractère endogène. 

Introduction 

N’oubliez pas de définir les termes : ici « croissance » et « endogène ». 

La croissance est l’augmentation soutenue sur le long terme du PIB réel. La croissance endogène est une théorie économique, qui vise à montrer que la croissance peut s’auto-entretenir grâce à certains investissements. Elle durerait ainsi dans le temps.

Il s’agira alors de montrer que la croissance peut être autoentretenue.


1. Croissance exogène et loi des rendements décroissants

Partie non expliquée de la croissance mise en valeur par Solow, « tombé du ciel ». Ce « résidu » est perçu comme exogène, c’est-à-dire extérieur à la croissance. 

La croissance extensive apparaît comme le moyen incontournable pour générer une hausse de la production, c’est-à-dire augmenter les quantités de facteurs pour produire davantage.

MAIS la loi des rendements décroissants encourage à trouver une autre voie pour générer de la croissance.


2. Externalités positives, rendements croissants et rôle de l’Etat

On cherche désormais à comprendre ce « résidu » et à mettre en valeur les investissements nécessaires pour que la croissance s’auto entretienne. 

Certains investissements ont la capacité d’engendrer d’importantes externalités positives sur l’ensemble de l’économie, ce qui est favorable à la croissance. Grâce aux externalités positives, les rendements ne sont donc pas décroissants.

Le rôle de l’Etat va être mis en valeur, car ces investissements sont des biens collectifs et seul l’Etat peut avoir un « intérêt » à les produire.


3. Romer et la recherche et développement

Investissement sous l’impulsion de l’Etat de la recherche et développement pour trouver les inventions de demain et les innovations d’après-demain. 

Importance du progrès technique, aussi appelé capital technologique pour l’augmentation de la production. En effet, le progrès technique engendre une hausse de la productivité globale des facteurs favorable à la croissance.


4. Lucas et le capital humain

Investissement de l’Etat dans le capital humain, c’est-à-dire dans l’éducation et la formation de sa population afin de générer des externalités positives à l’ensemble des agents économiques.

Ainsi, un citoyen « éduqué et formé » représente un travailleur qualifié pour les entreprises à moindre coût.


5. Barro et les infrastructures

Investissement de l’Etat dans les infrastructures pour permettre aux ménages et aux entreprises de bénéficier d’un environnement propice aux échanges et à la circulation des biens, des capitaux et du facteur travail.


Conclusion

Finalement, la croissance ne s’explique pas uniquement par l’augmentation des facteurs de production. En effet, la croissance extensive se heurte à la loi des rendements décroissants.

Les théoriciens de la croissance endogène ont alors démontré que certains investissements pouvaient générer des externalités positives et permettre à la croissance de s’auto entretenir. Ces investissements, selon eux, devraient se faire à l’initiative de l’Etat. Les trois investissements les plus propices à la croissance endogène sont l’investissement dans le recherche et développement, l’investissement dans le capital humain et l’investissement dans les infrastructures.


Tu as des questions ? N’hésite pas à les poser lors de notre live de correction mercredi 20 décembre à 14h sur notre chaîne YouTube digiSchool ainsi que sur notre page Facebook Super Bac ! ;) 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?