Quelle est la place de l'Union Européenne dans l'économie globale ? - SES - Terminale ES

Quelle est la place de l'Union Européenne dans l'économie globale ? - SES - Terminale ES

Nous vous proposons un cours de SES niveau Terminale ES, rédigé par notre professeur, sur le chapitre "Quelle est la place de l'Union Européenne dans l'économie globale ?".

Dans un premier temps, vous aborderez la construction européenne avec le processus d'intégration régionale, puis les politiques conjoncturelles et structurelles dans l'Union Européenne. Vous étudierez par la suite l'UE et l'économie globale à travers sa puissance économique et son poids démographique, mais aussi à travers sa puissance commerciale. Enfin, vous étudierez les limites de l'Union Européenne (faible croissance, mauvaise corrdination économique et crise de la dette). Notre professeur vous donne les définitions des notions à connaître de ce chapitre, telles que l'intégration régionale, l'europe sociale, le marché unique, ect...

Téléchargez gratuitement ce cours de SES sur la place de l'Union Européenne dans l'économie globale !
Consultez le cours de SES suivant : La croissance économique est-elle compatible avec la préservation de l'environnement ?

Document rédigé par un prof Quelle est la place de l'Union Européenne dans l'économie globale ? - SES - Terminale ES
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

3 Avis > Donne ton avis

10354 téléchargements

Le contenu du document


LA CONSTRUCTION EUROPEENNE

UN PROCESSUS D’INTEGRATION REGIONALE

La construction européenne est issue d’un processus qui a débuté à la fin de la seconde guerre mondiale. Cette période correspond au début des trente glorieuses, période marquée par un développement économique et social sans précédent. Le développement de la mondialisation des économies et l’accélération des échanges internationaux ont favorisé la construction de l’Europe. Les finalités de la construction européenne sont d’abord politiques, en effet le continent a été secoué par des guerres terribles, l’urgence étant de stabiliser une paix durable sur celui-ci. Ensuite les états européens ont développé des objectifs économiques et monétaires. 

Différentes étapes ont permis la construction de cette union européenne, résultants de différents traités : 

- 1951 : Le traité de Paris instituant la communauté économique du charbon et de l’acier (CECA). 

- 1957 : Le traité de Rome, qui a permis l’émergence de la communauté économique européenne (CEE). Ce traité a été conclu entre la France, l’Allemagne, L’Italie, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas. 

- 1986 : L’acte unique européen qui a institué la mise en œuvre du marché unique. 

- 1992 : Le traité de Maastricht qui a permis la mise en place du passage à la monnaie unique, l’euro. 

- 1997 : Le traité d’Amsterdam, instituant la mise en place du pacte de stabilité et de croissance, permettant la coordination des politiques budgétaires des pays membres. 

- 1998 : Mise en place de la Banque Centrale Européenne (BCE)


Toutes ces étapes ont permis de favoriser une intégration régionale européenne. L’union économique et monétaire (UEM) permet de mettre à disposition des états membres des biens publics internationaux qui dynamisent leur croissance économique, favorisent le rattrapage des pays économiquement moins avancés, limitent les initiatives qui ne rentrent pas dans le cadre de la coopération. 

La mise en œuvre du marché unique européen a permis la suppression des droits de douane, et la mise en place d’un principe de concurrence loyale. Ce principe interdit les monopoles d’entreprises sur le marché européen. 

L’euro, appelé également monnaie unique, empêche les politiques monétaires de dévaluation compétitive. Cette monnaie entraîne une plus grande transparence au niveau des prix et favorise des taux d’intérêts bas. Cette baisse des taux d’intérêts doit permettre d’accroître le recours aux crédits pour les ménages et les entreprises. 


LES POLITIQUES CONJONCTURELLES DANS L’UNION EUROPEENNE

Les politiques conjoncturelles de l’union européenne se déclinent sous deux angles : la politique monétaire et la politique budgétaire. 

- La politique budgétaire est menée par chaque état membre et doit respecter les objectifs fixés par la commission européenne à savoir des déficits publics qui n’excédent pas 3% du PIB et des dettes publiques qui n’excédent pas 60% du PIB. Ces objectifs entrent dans le cadre du pacte de stabilité et de croissance. 

- La politique monétaire est conduite par la banque centrale européenne (BCE) qui est indépendante des pouvoirs politiques des états membres, son objectif est la maîtrise des prix. 


Les politiques conjoncturelles sont différentes dans leur application, ce qui procure à l’union européenne une spécificité dans sa gouvernance. L’intégration de la politique monétaire est soumise à une autorité monétaire européenne, tandis que les politiques budgétaires demeurent sous la compétence des états. 


LES POLITIQUES STRUCTURELLES DE L’UNION EUROPEENNE

Le budget de l’union européenne permet de financer ses politiques structurelles. Parmi les politiques structurelles on observe, la politique agricole commune (PAC) qui est la mieux réussie. 

Une intégration économique et monétaire s’est mise en place dans l’union, mais on aperçoit un déficit en matière de politique sociale. Il existe un modèle social européen, mais il est essentiellement un issu des états membres de la CEE. L’Europe sociale est en retard car elle n’est devenue un objectif qu’à partir du traité de Maastricht en 1992. Les différents dirigeants européens n’ont jamais montrés de réelle volonté d’engagement de l’Europe dans un processus d’intégration sociale


L’UNION EUROPEENNE ET L’ECONOMIE GLOBALE

PUISSANCE ECONOMIQUE ET POIDS DEMOGRAPHIQUE

L’Union Européenne a permis aux pays membres de se développer économiquement, une puissance économique européenne a pu émerger grâce à l’intégration économique et monétaire. Cette puissance est malgré tout relative car elle n’est pas égale, en effet les pays ont majoritairement rattrapé leurs retards économiques, mais il subsiste de grandes différences de développement entre ces différents pays. L’union européenne montre cependant de grandes faiblesses face aux autres grandes puissances mondiales, notamment en termes de vieillissement de la population et, d’autre part, en matière de recherche et développement. 


PUISSANCE COMMERCIALE

Grace à  son intégration économique et monétaire, l’Union Européenne, joue aujourd’hui un rôle majeur dans le commerce mondial. Elle est l’une des premières zones au monde en matière d’échanges de biens et services, et également la première destination en termes d’investissements directs étrangers (IDE). Cependant on note que la majeure partie des échanges, s’effectue entre les pays de la zone membre, l’UE reste dépendante du commerce intra-européen. 


LES LIMITES DE L’UNION EUROPEENNE

LES FAIBLESSES DE LA CROISSANCE

L’UE affiche un faible taux de croissance économique qui peut s’expliquer par différents aspects.

- Les démocraties européennes sont vieillissantes et dépassées par la mondialisation.

- L’Union est frappée de plein fouet par les crises financières internationales.

- L’UE perd peu à peu son monopole technologique au profit des pays émergents. Le progrès technique évolue trop lentement et ne permet pas de créer de la croissance économique. 

- Les pays membres sont gangrenés par les dettes publiques et ne respectent pas les objectifs fixés par la commission européenne. 


Par ailleurs la banque centrale européenne, s’attache uniquement à garantir la stabilité des prix et un euro fort, ce qui n’incite pas à une politique de relance de l’activité économique. 

L’absence de politiques structurelles et le manque d’harmonisation du marché du travail européen sont autant d’éléments qui montrent les limites de l’Union Européenne en matière de croissance économique. 

Le chômage de masse persiste et on observe des pratiques de dumping fiscal et social qui entravent l’intégration sociale et politique de l’Union Européenne. 


MAUVAISE COORDINATION ECONOMIQUE ET CRISE DE LA DETTE

Les crises financières et l’importance de la dette souveraine imposent à l’UE des mesures à définir rapidement. Ces mesures doivent permettre de mettre en place une gouvernance économique efficace pour pallier aux difficultés rencontrées et œuvrer pour une meilleure coordination des politiques économiques des pays membres. L’objectif étant de faire converger dans le bon sens les économies des pays membres. Un fonds européen de stabilité financière a été ainsi mis en place et le pacte de stabilité et de croissance a été renforcée pour garantir une discipline budgétaire de tous les pays européens. 

L’endettement profond de certains pays de la zone euro, plonge l’euro dans une situation difficile. Les dettes souveraines des pays membres, empêchent ceux-ci de régler le montant qu’ils doivent à leurs créditeurs. La banque centrale européenne, les pays de la zone euro sont obligés d’intervenir financièrement pour prêter des fonds aux pays en difficulté. Cette posture remet en cause l’indépendance de cette autorité financière vis à vis des états membres. 


NOTIONS A RETENIR

Intégration régionale : Rapports économiques, sociaux et politiques qui permettent la mise en place d’une interdépendance croissante entre les états membres d’un espace géopolitique. Pour fonctionner cet espace doit consentir des transferts de souveraineté des états vers des institutions supranationales. 

Union économique et monétaire : Cette union permet la libre circulation des marchandises, capitaux, services et personnes, complétée par une harmonisation des politiques économiques, financières et sociales. Certains pays peuvent utiliser une monnaie unique. 

Europe Sociale : Ensemble de principes communs aux pays membres tels que : législation sociale, reconnaissance de la liberté syndicale, non-discrimination en matière d’emploi et de travail, protection sociale, systèmes sociaux. 

Marché unique : Libre circulation des marchandises, services, capitaux et personnes au sein de l’UE. 

Politique Agricole Commune (PAC) : Mise en place en 1962 et amélioré en 1992 et 2003, cette politique communautaire vise a soutenir l’agriculture européenne via des aides, subventions, prix agricoles. Elle est un enjeu majeur de l’UE. 

Dumping fiscal et social : Le dumping permet de tirer des avantages de différences de réglementation sociale et de coûts du travail inférieurs entre différents pays, de différences de fiscalité entre les pays de l’UE. 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

Iskante
5 5 0
20/20

Je vous remercie vos eminents professeurs. Les cours sont excellents un grand merci à vous tous

par - le 12/05/2017
ineslms
5 5 0
20/20

Un grand merci ! Cela reprend parfaitement mon cour!

par - le 03/04/2016
SaraG
5 5 0
20/20

Excellent ! Merci à vous ! Une fiche de révision très constructive !

par - le 21/01/2015

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?