Quelles politiques pour l'emploi ? - SES - Terminale ES

Quelles politiques pour l'emploi ? - SES - Terminale ES

digiSchool Bac ES vous propose ce cours de SES niveau Terminale ES, rédigé par notre professeur. Il porte sur le chapitre "Quelles politiques pour l'emploi ?", issu du thème "Travail, emploi, chômage". C'est également le dernier chapitre du programme de SES de Terminale ES.

Vous verrez tout d'abord quelques définitions, puis vous vous intéresserez aux différentes formes du chômage, à savoir le chômage conjoncturel, le chômage structurel et le chômage partiel. Par la suite, notre professeur abordera les différentes politiques de l'emploi à travers les politiques de soutien à la demande globale, les politiques d'allègement du coût du travail, les politiques de formation, mais aussi les politiques de l'emploi visant à diminuer l'offre du travail.

Téléchargez gratuitement ci-dessous ce cours de SES sur les politiques pour l'emploi !

Document rédigé par un prof Quelles politiques pour l'emploi ? - SES - Terminale ES
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

4 Avis > Donne ton avis

10846 téléchargements

Le contenu du document


QUELQUES DEFINITIONS

Politiques de l’emploi : Mesures d’intervention de l’Etat favorables à la réduction du chômage et à la hausse de l’emploi

Création d’emploi : situation dans laquelle les entreprises effectuent de nouvelles embauches

Destruction d’emploi : situation dans laquelle les entreprises mettent fin à un contrat de travail

Flux de main d’œuvre : Ensemble des  arrivées et des départs de salariés dans les entreprises

Ajustements économiques : Correspondent aux évolutions de l’activité économique déduction faite des gains de productivité

Croissance de l’emploi : Croissance du PIB / Croissance de la productivité du travail

Externalisation / sous-traitance : consiste à transférer à une autre entreprise une activité jugée moins centrale

Taux d’emploi : Nombre de personnes dans une population donnée ayant un emploi / Nombre total de cette population

Taux de chômage : nombre de chômeurs / population active


LES FORMES DE CHOMAGE

Un chômeur est un membre de la population active qui ne travaille pas, qui est à la recherche d’un emploi et immédiatement disponible, selon les critères internationaux.

Le taux de chômage est le quotient entre le nombre de chômeurs et la population active.

Pour influer sur le chômage, le gouvernement mène une politique de l’emploi caractérisée par des mesures qui ont pour but d’améliorer l’insertion et la réinsertion professionnelle, ces mesures peuvent être ciblées, elles peuvent par exemple concerner les jeunes diplômés, les seniors ou bien encore les personnes non qualifiées.

Il existe plusieurs types de chômages :

- Chômage conjoncturel : limité dans le temps, lié à des événements ponctuels

- Chômage structurel : lié à des modifications importantes de l’économie

- Chômage partiel : touche les salariés ayant un volume horaire hebdomadaire inférieur à la durée légale.


La mesure du chômage est de plus en plus sujet à caution pour certains, car une organisation du travail autour de l’intérim ou bien encore du temps partiel vient biaiser les chiffres officiels.

L’employabilité d’un individu correspond à sa capacité à être embaucher par rapport à un autre candidat. Les critères entrant en jeu sont divers : l’âge, le sexe, la formation initiale, l’expérience … etc.


LES DIFFERENTES POLITIQUES DE L’EMPLOI

LES POLITIQUES DE SOUTIEN A LA DEMANDE GLOBALE

Il faut retenir ici que pour Keynes (1883-1946) il n’y a pas réellement de marché de l’emploi car la demande de travail ne dépend pas du salaire mais de la demande effective (demande anticipée par les entrepreneurs qui déterminera leur niveau de production).

En partant de cette hypothèse les politiques de relance devront donc soutenir cette demande effective.

C’est la reprise de la consommation et de l’investissement qui va influencer la production et inciter à de nouvelles embauches. De plus, pour lui, la réduction du coût salarial provoque un ralentissement de la demande (moins de pouvoir d’achat donc moins de demande effective) qui mène à une augmentation des licenciements. Le chômage est subi, dû au ralentissement de l’activité économique qui peut être relancée par des incitations gouvernementales.


Les incitations gouvernementales dans la politique économique sont quant à elles limitées par le déficit budgétaire.

Elles financent essentiellement la consommation et surtout celle des produits importés et de plus elles accentuent le déficit budgétaire qui mène au non-respect du pacte de stabilité de l’union européenne.

La réduction du coût du travail passe désormais par une diminution de la masse salariale qui est censée améliorer la compétitivité de l’entreprise et permettre la mise en place de nouveaux investissements qui seront créateurs d’emplois.


On pourra retrouver ici des politiques visant à :

- La hausse des revenus, 

- La baisse des impôts

- La baisse des taux d’intérêts

- La hausse des taux de marges

- La hausse des demandes de l’Etat…


LES POLITIQUES D’ALLEGEMENT DU COUT DU TRAVAIL ET FLEXIBILISATION

Dans cette vision, les politiques visent à diminuer l’impact du chômage dit « classique ». En effet dans cette théorie, le chômage est dû à la détérioration des conditions de l’offre par l’augmentation des coûts de production.

Les politiques viseront donc à alléger ces coûts et principalement celui du travail. 

Nous retrouverons dans ce domaine la plupart des politiques prises par le gouvernement français depuis les années 90, avec par exemple les politiques d’allègement des charges sociales et dernièrement  «  le pacte de responsabilité » du gouvernement actuel.

Dans le domaine de la flexibilisation, une politique de la gestion de la main d’œuvre sera mise en place avec la création de contrats aidés ou des recours au CDD et à l’intérim développés.


LES POLITIQUES DE FORMATION

Certains économistes théorisent le remplacement de l’humain par la machine grâce aux progrès techniques.

L’amélioration des procédés de fabrication peut aboutir à la destruction d’emplois non indispensables.

Les nouvelles techniques nécessitent de nouvelles compétences et la difficulté à les acquérir via une reconversion peut entrainer des licenciements.

A partir de cette observation, on conclut que la création de nouveaux produits à partir de nouvelles techniques crée un nouveau marché et une nouvelle demande qui va nécessiter de nouvelles embauches.

Les gains de productivité améliorent le partage de la valeur ajoutée, et induisent une augmentation des revenus des employés ce qui va avoir pour effet d’augmenter l’offre et donc la création de nouveaux emplois.

La conception et la construction de nouvelles machines va également nécessiter l’embauche de nouveaux salariés.

On mettra donc en place des politiques de formation visant à l’adaptabilité des salariés vers les nouvelles donnes technologiques. (Formation tout au long de sa vie professionnelle, DIF, CIF…)


LES POLITIQUES DE L’EMPLOI VISANT A DIMINUER L’OFFRE DE TRAVAIL

Si jusqu’à maintenant nous avons vu les politiques de l’emploi tournées vers la demande, voyons ce qu’il en est des politiques possibles tournées vers l’offre. C'est-à-dire les politiques visant à diminuer la population active et donc réduire mécaniquement le chômage.


Elles seront basées sur 3 catégories de la population active :

- Les jeunes, dans ce cas les politiques viseront à allonger la durée des études afin de les faire entrer dans la vie active le plus tard possible

- Les femmes, en créant des mesures incitatives à leur maintien au foyer (aides, congés, allocation…)

- Les séniors, en créant des mesures de préretraite (mesure très utilisée par la France dans les années 80 mais en diminution du fait du problème de financement des retraites)

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

5 5 0
20/20

Ce site est vraiment intelligible par rapport aux autres sites .

par un utilisateur supprimé - le 04/06/2017
Momotism7
5 5 0
20/20

Moi je met une note de 20/20 parce que ce site est vraiment intelligible par rapport aux autres site .

par - le 04/06/2017
koko95
5 5 0
20/20

fiche très synthétisée à voir après avoir appris son cours afin de vérifier ses connaissances :)

par - le 10/06/2016
Plus d'avis (1)

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?