Correction Sciences - Bac ES 2017

Correction Sciences - Bac ES 2017

Découvrez le corrigé de l'épreuve anticipée de Sciences du Bac ES 2017.
➜ Voir le sujet de Sciences

Notre professeur vous propose son corrigé pour que vous puissiez vous évaluer. Les 3 parties de ce sujet portaient sur la représentation visuelle, le défi énergétique, et nourrir l'humanité.

Téléchargez gratuitement ci-dessous le sujet corrigé de Sciences du Bac ES 2017 !

Correction Sciences - Bac ES 2017
Télécharger gratuitement

15.00/20

3.6667 5 0

3 Avis > Donne ton avis

4610 téléchargements

Le contenu du document

 

PARTIE 1 : REPRESENTATION VISUELLE

Expliquez pourquoi une correction par des verres, dont vous développerez clairement le principe, s’avère utile pour monsieur X, mais insuffisante pour traiter les troubles visuels causés par sa pathologie rétinienne, pathologie que vous identifierez et pour laquelle vous préciserez l’origine des symptômes. Vous développerez votre argumentation en vous appuyant sur les documents et sur vos connaissances (qui intègrent, entre autres, les connaissances acquises dans les différents champs disciplinaires).

INTRODUCTION

Monsieur X décide de consulter son ophtalmologiste car il a des problèmes de vue depuis quelques temps, en effet il a du mal à voir de près et il a une vision trouble. Suite à l’examen de vue le médecin prescrit à Monsieur X des verres adaptés mais également des examens complémentaires de la rétine pour déterminer sa pathologie.

Quelle est la pathologie de Monsieur X et comment la traiter ? Pourquoi la correction par des verres est-elle recommandée mais insuffisante.

Pour répondre à cela nous allons commencer par déterminer la pathologie rétinienne de Monsieur X puis nous expliquerons l’intérêt de lui prescrire des verres correcteurs.

 

DEVELOPPEMENT

Lors de sa visite chez l’ophtalmologiste, Monsieur X a subi un examen du fond de l’œil, cela permet d’observer sa rétine et de repérer une anomalie. Sur le document 1a nous avons ses résultats ainsi que l’œil d’un sujet sain comme témoin. Nous pouvons remarquer que la fovéa et le nerf optique semblent normaux, cependant on observe des taches blanches dans le bas de la rétine et des taches sombres à droite de la fovéa. D’après le doc 1b, les taches blanches correspondraient à des exsudats lipidiques, et les taches noires, à une hémorragie rétinienne. Nous pouvons penser que l’accumulation de corps gras dans les vaisseaux sanguins (exsudats lipidiques) est à l’origine de leur fragilisation et de leur rupture (hémorragies rétiniennes). Nous pouvons exclure un drusen car les taches blanches ne sont pas situées au centre de la rétine. Pour identifier la pathologie de Monsieur X nous pouvons utiliser le document 1c. Ce dernier nous permet d’exclure la DMLA, car il n’y a pas de drusen, ainsi que le glaucome car le nerf optique n’est pas touché. Nous pouvons donc dire à présent, que Monsieur X souffre d’une rétinopathie diabétique. Cette pathologique engendre des hémorragies rétiniennes et entraine des hématomes dans l’humeur vitrée, provoquant une vision trouble puisque l’humeur n’est plus totalement transparente (doc 2).

 

Cette pathologie ne peut être soignée par des verres correcteurs ou par une opération, cependant Monsieur X est âgé de 50 ans et peut souffrir d’un autre défaut visuel nécessitant le port de verres correcteurs. L’accommodation est la possibilité de l’œil à modifier la forme du cristallin (grâce aux muscles ciliaires), pour que la vision soit la plus nette possible. Dans le document 3, le graphique montre l’évolution du pouvoir d’accommodation de l’œil en fonction de l’âge. On observe que plus on vieillit, plus le pouvoir d’accommodation diminue, passant de 14 dioptries à 10 ans, à 2 dioptries à 50 ans (pour les valeurs moyennes). Cependant, lorsque le pouvoir d’accommodation passe sous la barre des 3 dioptries, une correction est nécessaire car la vision de près est trouble. Cette pathologie se nomme la presbytie, elle survient entre 45 et 55 ans en moyenne, et touche la capacité à voir nettement les objets de près, car le cristallin est moins souple et les muscles ciliaires sont affaiblis. Il est précisé au début de l’énoncé que Monsieur X doit porter une correction suite à un exercice de lecture, ce qui laisse penser que c’est bien sa vision de près qui est altérée. L’ophtalmologiste va donc prescrire des lunettes, à lentilles convergentes, à Monsieur X pour faciliter sa vision de près.

 

CONCLUSION

D’après les examens de Monsieur X nous pouvons affirmer qu’il souffre de rétinopathie diabétique et de presbytie. La première pathologie ne peut être corrigée alors que pour la seconde, le port de lunettes à lentilles convergentes permettrait de faciliter la vision de près de Monsieur X.

Ce dernier devra d’ailleurs faire vérifier sa vue régulièrement pour surveiller si elle ne varie pas et surtout si elle ne s’aggrave pas.

 

PARTIE 2 : LE DEFI ENERGETIQUE

QUESTION 1 : Donner deux raisons encourageant le Danemark, comme de nombreux autres pays, à abandonner progressivement l’usage des énergies fossiles.

La 1ère raison est que le Danemark possède une énorme zone de littorale (7314 km), avec des fonds marins peu profonds qui sont facilement exploitables : pour des éoliennes ou encore pour des barrages. 

La 2ème raison est qu’après l’aménagement du littoral, le Danemark pourra produire beaucoup d’énergie. D’après le document 2 avec le projet « Green Power Island », un atoll pourrait contenir des panneaux solaires, un réservoir d’eau de mer et des éoliennes offshore pour produire de l’électricité, mais également des cultures d’algues utilisées pour la fabrication de biocarburants.

Ces deux raisons font que le Danemark pourrait abandonner progressivement l’usage des énergies fossiles.

 

QUESTION 2 : Citer le principal problème auquel le Danemark se heurte en augmentant sa dépendance au vent comme source d’énergie. Expliquer brièvement la réponse.

La production d’énergie via les éoliennes n’est pas constante : lorsqu’il y a peu de vents, les éoliennes ne produisent que peu d’énergie. De plus la consommation en électricité des habitants n’est pas la même tout au long de l’année : en hiver la demande est plus importante, les éoliennes seules n’arrivent pas forcément à répondre à cette forte demande.

 

QUESTION 3 :

Stockage de l’excédent d’énergie produit par les éoliennes :

• Cadre 1 : Energie électrique

• Cadre 2 : Energie mécanique

Restitution de l’énergie stockée dans l’atoll artificielle :

• Cadre 3 : Energie mécanique

• Cadre 4 : Energie électrique

 

QUESTION 4 :

4.1. Expliquer pourquoi le projet « Green Power Island » répond au contexte du Danemark tant du point de vue énergétique évoqué à la question 2, que du point de vue géographique.

Le projet « Green Power Island » semble adapté pour le Danemark car il lui permettrait de produire de l’énergie électrique via les éoliennes, les barrages et les panneaux solaires (donc pas de dépendance au vent uniquement). L’atoll artificiel est possible à construire puisque les fonds marins sont peu profonds et que le Danemark est un pays avec peu d’altitude mais beaucoup de zone littorale (avec du vent).

 

4.2. Donner deux arguments montrant que le projet « Green Power Island » s’inscrit bien dans une démarche de développement durable.

Le projet « Green Power Island » s’inscrit dans une démarque de développement durable car il permet de produire de l’énergie renouvelable grâce aux vents, aux courants et au soleil. Il permet de produire de l’énergie en fonction des besoins et de stocker le surplus d’énergie produit. Le deuxième argument est que cet atoll permettrait de réduire la consommation d’énergie fossile puisque les cultures d’algues seraient utilisées pour produire du carburant.

 

QUESTION 5 :

Dans l’hypothèse où l’atoll énergétique prévu au large de Copenhague permettrait d’alimenter en électricité toutes les installations domestiques de la ville pendant une durée de 24 heures en l’absence totale de vent, calculer la puissance moyenne équivalente électrique de son réservoir d’eau.

Si l’atoll au large de Copenhague alimente pendant 24h les installations domestiques en l’absence de vent, alors son réservoir d’eau à une puissance moyenne de 57.6 GW, soit 57.6x109 Watt.

Le doc 2 nous dit que le réservoir permet de régénérer une énergie électrique de 2.4 GWh, donc multiplier par 24 pour une journée, on obtient : 57.6 GW produit pour 24 heures.

On sait que : 1GWh = 109 Wh, donc 57.6 x 109 = 57.6x109 Watt par jour.

 

PARTIE 3 : NOURRIR L’HUMANITE

QUESTION 1 :

Selon les scientifiques, un œuf fraîchement pondu a des propriétés de défense par rapport aux microorganismes comme les salmonelles car : 

A) le blanc et le jaune sont riches en molécules organiques 

B) la coquille est strictement imperméable aux bactéries 

C) certains de ses constituants forment une barrière physique et d’autres ont une action chimique 

D) les constituants de l’œuf n’évoluent pas avec le temps

Selon les scientifiques, un œuf fraîchement pondu a des propriétés de défense par rapport aux microorganismes comme les salmonelles car certains de ses constituants forment une barrière physique et d’autres ont une action chimique

D’après le document 2a, la contamination peut se faire seulement si la cuticule est détruite, donc si la cuticule est en bon état, l’œuf est protégé (barrière physique). Le document 1 appuie également la notion de barrière physique pour la cuticule, la coquille et la membrane coquillière, mais précise également que l’albumen a une constitution lui donnant des propriétés antimicrobiennes (action chimique).

 

QUESTION 2 :

À l’aide des données des documents et de vos connaissances, justifiez chacune des consignes de conservation suivantes : 

- Ne pas laver les œufs avant conservation.

Si l’œuf est lavé, la cuticule présente en surface sur la coquille, va disparaitre. Cette cuticule sert à boucher les pores de la coquille pour éviter l’entrée des micro-organismes, si elle est détruite, elle n’est plus imperméable aux bactéries présentes dans les excréments de la poule. De plus la coquille laissera passer les micro-organismes plus facilement si elle a été mouillée.

 

- Ne pas conserver d’œufs fêlés.

Si l’œuf est fêlé, il n’est plus totalement imperméable et les micro-organismes ont pu passer la barrière de la coquille. De plus la membrane coquillière a pu être percée, dans ce cas elle ne peut plus empêcher le passage des micro-organismes.

 

- Conserver les œufs au réfrigérateur.

D’après le doc 2b, le nombre de salmonelles dans un œuf peut doubler au bout de 10 heures lorsqu’il est conservé à une température de 10°C, en revanche, à une température de 30°C le temps pour doubler le nombre de salmonelles passe à 1 heure. Il est donc préférable de conserver les œufs au réfrigérateur ou au moins à faible température (inférieur à 10°C).

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

tsipopo
5 5 0
20/20

merci !!! top la correction !! mais déprimant ...

par - le 19/06/2017
kyllian
1 5 0
4/20

C'est pas la meilleure correction que j'ai trouvé, dommage de devoir s'inscrire pour la lire...

par - le 19/06/2017
cebeeex
5 5 0
20/20

Merci pour ce corrigé détaillé et qui explique bien on attend la correction de la partie 1 !

par - le 19/06/2017

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?