Corrigé Sciences - Bac ES Polynésie 2016

Corrigé Sciences - Bac ES Polynésie 2016

Nous vous invitons à télécharger le corrigé de l'épreuve anticipée de Sciences du Bac ES de Polynésie 2016.

Notre professeur a répondu à toutes les questions de chacun des exercices, à savoir celui sur le chapitre "Représentation Visuelle" et la cataracte, l'exercice sur les toiles solaires photovoltaïques, et celui sur le principe de la sélection génétique.

Téléchargez gratuitement ci-dessous le sujet corrigé de Science du Bac ES de Polynésie 2016 !
Consultez le sujet de Sciences du Bac ES de Polynésie 2016

Corrigé Sciences - Bac ES Polynésie 2016

Le contenu du document

PARTIE 1 : REPRESENTATION VISUELLE
LA CATARACTE

Monsieur X découvre suite à une consultation chez un ophtalmologue qui souffre de cataracte. Cette maladie entraine une opacification du cristallin et en conséquence une baisse de son acuité visuelle ainsi que des difficultés à voir les couleurs. Monsieur X est très hésitant concernant la proposition de son médecin, qui lui conseille de se faire opérer.

Quels sont les bénéfices que pourraient tirer Monsieur X de cette opération de la cataracte ?

Nous allons d’abord expliquer ce qu’est une cataracte et en quoi consiste cette opération pour la soigner. Ensuite nous présenterons les avantages de cette opération sur les conditions de vie de Monsieur X.

La cataracte touche le cristallin de l’œil, le cristallin est situé (d’après le document 1) juste derrière l’iris et la pupille, entre l’humeur aqueuse et l’humeur vitrée. Il est relié aux muscles ciliaires qui permettent de l’étirer ou de le relâcher afin d’effectuer une mise au point. D’après le document 2, la cataracte provoque une opacification du cristallin, cela engendre une baisse de la vue et de la vision des couleurs. Cela peut également provoquer une gêne lorsque l’intensité lumineuse est trop importante. Cela s’ajoutant aux problèmes de vue que possède déjà Monsieur X ; il porte des lunettes car il est presbyte et myope, ce qui signifie qu’il ne voit pas bien de près et de loin. L’opération proposée par l’ophtalmologue consiste à détruire et retirer le cristallin pour le remplacer par un implant, le tout se faisant grâce à une incision d’environ 3mm. Grâce aux progrès scientifiques, les implants sont de plus en plus perfectionnés, le document 3 nous présente différents types d’implants ainsi que leur date de mise en œuvre. Les premiers implants, datant de 1949, étaient très basiques et similaires à une lentille convergente de vergence unique, cela signifie que l’implant ne permettait pas une bonne mise au point. Mais depuis 2010, les implants sont beaucoup plus perfectionnés, il d’agit d’implants multifocales progressifs, c'est-à-dire qu’ils permettent une mise au point quasi parfaite à toutes les distances.

Monsieur X étant retissant à cette opération, nous allons lui présenter les avantages que cela pourrait avoir sur sa qualité de vie grâce à une meilleure vision. Tout d’abord cette opération est très localisée puisque l’incision ne se fait que sur 3mm. Elle est assez courante puisque la cataracte est une maladie fréquente : une personne sur cinq touchée après 65ans et plus d’une sur deux après 85ans. De plus la mise en place d’un implant multifocal progressif permettrait à Monsieur X de ne plus avoir besoin de porter de lunettes. Ce dernier étant presbyte et myope il porte donc des lunettes avec des verres progressifs (et donc des lentilles multifocales), lui permettant une bonne vision de près comme de loin. En remplaçant son cristallin par un implant multifocal progressif, Monsieur X n’aura plus besoin de lunettes puisque c’est l’implant qui fera la mise au point pour lui. N’oublions pas que cette opération permettra à Monsieur X de retrouver une vision normale des couleurs et de ne plus subir une gêne lorsque la lumière est vive.

Cette opération peut apporter beaucoup de bénéfices à Monsieur X : meilleure vision des couleurs, absence de gêne aux fortes luminosités, plus besoin de porter des lunettes. Monsieur X aurait donc tout intérêt à suivre les conseils de son ophtalmologue, de plus les effets subits par la cataracte sont irréversibles, donc sa vision ne pourra pas aller en s’améliorant.

 

PARTIE 2 : DEFI ENERGETIQUE

Question 1 : Recopiez et complétez sur votre copie mes chaînes énergétiques correspondant au fonctionnement de la toile solaire photovoltaïque et de l’accumulateur en phrase de stockage.

 

Schéma défi énergétique Bac L Polynésie 2016

 

Question 2 : Le texte parle de « ressource d’énergie renouvelable ». Expliquez en quoi la ressource utilisée par la toile est renouvelable.

La ressource utilisée par la toile est dite « renouvelable » car elle provient d’énergie solaire. Cette dernière est renouvelable contrairement aux énergies fossiles comme le charbon, le gaz ou encore le pétrole.

Question 3 : En supposant que la toile du camping-car est dépliée et ensoleillée 4h par jour, calculez l’énergie électrique produite quotidiennement.

Pour 1m2 la puissance fournie est de 40W, la toile du camping-car à une surface de 3m2, donc elle peut produire 120W (3 x 40W) en 1heure. Si on expose cette toile 4heures par jour cela permet une production quotidienne de 480W (120 x 4).

Question 4 : Discutez de l’intérêt du dispositif.

Ce dispositif est intéressant car il permet de convertir de l’énergie solaire en énergie électrique utilisable pour le camping-car et de pouvoir la stocker pour l’utiliser quand on veut. D’après le document 2, avec la production de la toile de 3m2 (480W), cela permet presque d’économiser l’énergie consommée en une journée par le téléviseur.

 

PARTIE 3 : NOURRIR L’HUMANITE


LE PRINCIPE DE LA SELECTION GENETIQUE

 

QCM :

Question 1 : On s’intéresse au croisement le plus rentable pour l’agriculteur.

Le croisement permettant à l’agriculteur de rentabiliser son élevage devrait se faire entre les

races :

D - Salers et Charolais (Il faut une vache de catégorie 2 avec des aptitudes laitières et une vaches de catégorie 3 avec un haut rendement en viande)

Question 2 : On s’intéresse aux caractéristiques du descendant.

Le descendant obtenu après croisement entre un animal de race A et un animal de race B possède :

B - 50% des informations génétiques du parent A et 50% des informations génétiques du parent B.

Question 3 : On s’intéresse à la notion de vigueur hybride.

La vigueur hybride correspond :

A – À une amélioration des performances du veau par rapport à ses parents

Question 4 : L’éleveur pense qu’en clonant des Angus, des Charolais ou des Limousines, il pourrait augmenter le rendement de son élevage. Expliquez-lui en quoi cette technique ne va pas lui permettre d’augmenter les performances de ces races.

Le clonage consiste à copier une cellule pour en obtenir une autre identique. Ici si l’éleveur clone une vache de race Angus il aura des individus ayant les mêmes performances que la race Angus, idem pour un clonage des Charolais ou Limousines. Si l’éleveur souhaite des individus avec des performances plus importantes, nous pouvons lui conseiller l’hybridation entre deux races. Un hybride va posséder les caractéristiques de ses deux parents, il a donc la possibilité d’avoir les performances avantageuses des deux races de ses parents et ainsi d’augmenter ses performances. 

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?