Comment la dynamique démographique influe-t-elle sur la croissance économie ? - Spé Economie Approfondie - Terminale ES

Comment la dynamique démographique influe-t-elle sur la croissance économie ? - Spé Economie Approfondie - Terminale ES

Télécharge notre cours de spé économie approfondie Terminale ES pour réviser ton épreuve du Bac 2019 !

Le premier thème en économie approfondie porte sur le lien entre démographie (mouvements de la population) et croissance économique. Le premier chapitre de ce thème présente le lien entre la situation démographique d’une nation et sa situation économique.

digiSchool t'accompagne toute l'année dans tes révisions du Bac ES grâce à de nombreuses fiches, cours, quiz, LIVES de révisions et autres vidéos de notions !

Document rédigé par un prof Comment la dynamique démographique influe-t-elle sur la croissance économie ? - Spé Economie Approfondie - Terminale ES
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

1 Avis > Donne ton avis

3347 téléchargements

Le contenu du document

LE PROGRAMME D'ÉCONOMIE APPROFONDIE

Clique sur les liens suivants pour accéder aux différentes fiches du programme d'EA du Bac ES :

Comment la dynamique démographique influe-t-elle sur la croissance économique ?

Quel est l'impact des variables économiques et démographiques sur le financement de la protection sociale ?

Dans quelles circonstances les entreprises peuvent-elles exercer un pouvoir de marché ?

Quel est le rôle de la politique de la concurrence ?

Qu'est-ce que la globalisation financière ?

Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ?

Le premier thème en économie approfondie porte sur le lien entre démographie (mouvements de la population) et croissance économique. Le premier chapitre de ce thème présente le lien entre la situation démographique d’une nation et sa situation économique.

PRÉREQUIS

Aucun prérequis n’est nécessaire. Toutefois, une bonne connaissance du premier chapitre de terminale du programme de SES (tronc commun) sera un atout.

OBJECTIFS

On présentera les grandes évolutions démographiques séculaires et on montrera, notamment à l'aide de comparaisons européennes, les différences dans les dynamiques démographiques nationales

En partant de la diversité des taux d'épargne des pays, on introduira la notion de cycle de vie, qui permet une représentation simple des choix individuels de consommation et d'épargne. On montrera qu'elle implique un lien entre l'évolution des structures démographiques (transition, vieillissement, etc.), l'accumulation patrimoniale et la croissance économique.

Notions à maîtriser : accumulation du capital, cycle de vie, dynamique démographique, épargne, mouvement naturel, mouvement migratoire, population active.

Introduction

Ce schéma permet de mieux comprendre les définitions clés que vous découvrirez dans ce cours.

38d51949-b8e9-4905-bfce-60c82c10a43f_w925h367

I. LES PHÉNOMÈNES DÉMOGRAPHIQUES DOMINANTS DU SIÈCLE DERNIER        

On peut résumer ces phénomènes par la transition démographique qui s’opère dans tous les pays du monde, à des périodes et à des intensités différentes.

DÉFINITION : Transition démographique.   Passage d’un régime démographique ancien (natalité et mortalité fortes) à un régime démographique moderne (natalité et mortalité faibles)

Le régime démographique ancien (traditionnel) est composé d’une natalité forte et d’une mortalité forte :

  • Natalité forte. D’une part, il y a peu de moyens de régulation des naissances, et d’autre part, la mortalité infantile y est élevée (environ 250 décès pour 1000 naissances). Conclusion, il faut beaucoup de naissances pour renouveler les générations adultes.
  • Mortalité forte. Mortalité à l’âge adulte également élevée : femmes en couches, espérance de vie moindre.

Le régime démographique moderne est, lui, composé d’une natalité faible et d’une mortalité faible.

  • Natalité faible. Du fait de la régulation des naissances et de l’utilisation massive des moyens de contraception.
  • Mortalité faible (aussi bien infantile qu’adulte). Du fait des progrès de la médecine et du niveau de vie des populations.       

Ces deux régimes, pour des motifs contraires, se caractérisent par un solde naturel plutôt faible.

DÉFINITION : Solde naturel. Différence entre le nombre de naissances et de décès.

Cette transition démographique s’effectue en deux étapes :

  • Tout d’abord, une baisse progressive de la mortalité, sans modifications de la natalité (d’où un solde naturel élevé durant cette étape).
  • Ensuite, les comportements s’ajustent et on assiste à une baisse de la natalité.

324587dc-167c-4e0d-bf7e-21326c6e7a63_w982h643

II. TRANSITION DÉMOGRAPHIQUE ET CHANGEMENT DE STRUCTURE PAR ÂGE DES POPULATIONS

Cette transition démographique s’est effectuée dans les pays occidentaux, principalement au XIXème siècle, et dans les autres pays du monde au XXème siècle. On assiste actuellement à une décroissance du taux d’accroissement naturel.

DÉFINITION : Taux d’accroissement naturel. Le taux d’accroissement naturel est la différence entre le nombre de naissances et de décès, multipliée par 100 soit (nombre de naissances - nombre de décès) x 100.

Le taux d’accroissement naturel est proche de 1 % de nos jours, ce qui devrait amener la population mondiale à passer de 7,5 milliards en 2018 à environ 10 milliards en 2100. Pour les pays qui ont achevé leur transition démographique, on constate un vieillissement de leur population. Cela s’explique par :

  • Une mortalité qui a décliné
  • Une espérance de vie qui s’est accrue (45 ans au début du XXème siècle, 75 ans actuellement pour la France)
  • Une baisse de la natalité (donc une baisse proportionnelle du poids des jeunes dans la population totale)

La proportion des personnes de plus de 65 ans est passée de 7,8% de la population totale en 1950 à 19,4% en 2010.

Au contraire, les pays qui sont en cours de transition démographique voient la part de la population jeune s’accroître. D’où un déséquilibre entre les pays du Nord (transition achevée et pays riches) qui vieillissent et les pays du Sud (transition en cours et pays pauvres) qui rajeunissent. 

Ces déséquilibres sont à l’origine des mouvements migratoires : immigration et émigration. La France reste une exception puisqu’au niveau européen, les 2/3 de la croissance démographique sont imputés au solde naturel (c’est-à-dire que le nombre de naissances est supérieur au nombre de décès).

DÉFINITION : Solde migratoire. Différence entre le nombre d’immigrés (entrant sur le territoire) et le nombre d’émigrés (sortant du territoire).

III. L’IMPACT DE CES MUTATIONS SUR LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

A. Démographie, facteur travail et croissance

1. Démographie et croissance extensive

Qui dit croissance démographique, dit augmentation de la quantité de l’offre de travail. Ce qui conduit à une croissance économique du fait de l’accumulation du facteur travail : c’est le modèle de la croissance extensive.

DÉFINITION : Croissance extensive. La croissance extensive est une augmentation de la production réalisée grâce à l’augmentation de la quantité de facteurs de production (travail et/ou capital).

On constate donc que l’accroissement de la population mondiale se traduit par un accroissement de la population active et donc de la croissance.

2. Démographie et croissance intensive

On peut penser que le vieillissement de la population active a un impact négatif sur la productivité moyenne, donc sur la croissance intensive. On suppose en effet que la productivité décroît au-delà d’un certain âge à cause de l’usure du capital humain et que chaque génération, mieux formée que la précédente, serait plus productive. C’est l’effet de génération.

Le vieillissement ralentirait alors le renouvellement des générations sur le marché du travail et engendrerait un ralentissement de la croissance.

DÉFINITION : Croissance intensive. La croissance intensive est une augmentation de la production réalisée grâce à l’augmentation de la qualité des facteurs de production, notamment grâce aux innovations et au progrès technique. 

3. Vieillissement et croissance

Toutefois, un vieillissement de la population peut également être source de croissance. En effet, une population vieillissante va générer la création de nouvelles branches d’activités associées à ce vieillissement. Exemple : les services à la personne. Ces nouvelles activités seront alors source de création de richesses à l’échelle de l’économie nationale.

B. Démographie, épargne et croissance

Il existe également une relation entre démographie et épargne. Or, l’épargne est dans une certaine mesure favorable à la croissance.

Franco Modigliani a mis en valeur, dans sa théorie du cycle de vie, que les comportements d’épargne des agents économiques différaient en fonction de leur âge. Il distingue plusieurs étapes au cours de la vie de l’individu.

  • La jeunesse. Période d’inactivité ou de début de la vie professionnelle, période pendant laquelle la consommation est supérieure au revenu grâce à l’endettement (emprunts).
  • L’activité. Période pendant laquelle la consommation est inférieure au revenu. L’individu rembourse ses dettes, épargne et son patrimoine augmente peu à peu pour atteindre un pic à la fin de la vie active (effort d’épargne maximum) ?
  • La vieillesse. Retraite = arrêt de toute activité professionnelle, période pendant laquelle la consommation est supérieure au revenu ; l’individu désépargne : il consomme son patrimoine.

 

Finalement, d’après la théorie du cycle de vie, plus les individus actifs avancent en âge, plus ils épargnent. Ils désépargnent à partir de la fin de la vie active.

  • Un pays plus jeune va donc davantage consommer,
  • Un pays plus vieillissant va davantage épargner,
  • Enfin, un pays vieux va fortement désépargner.

 

Une forte croissance démographique va entraîner une hausse de l’épargne, qui va à son tour alimenter l’investissement et la croissance. Ce fut le cas pour la France du baby-boom, et pour la Chine actuellement. À l’inverse, le vieillissement risque de conduire à une réduction de l’épargne et de l’investissement, ce qui peut entraîner un ralentissement de la croissance.

LE PETIT + DANS TA COPIE

Pour pouvoir développer une argumentation convaincante, il est préférable d’avoir quelques données statistiques sur la démographie de la France. Exemples : nombre d’habitants, mouvement naturel, mouvement migratoire, taux de fécondité…

Ces données chiffrées donneront du sens à vos connaissances et à la théorie du cycle de vie.

POUR ALLER PLUS LOIN …

Pour aller plus loin, l’Institut National d’études démographiques a mis en ligne sur son site www.ined.fr des vidéos explicatives et illustrées qui permettent de bien comprendre les mouvements de population et notamment la transition démographique.

  • https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/videos/transition-demographique/

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px 'Helvetica Neue'}

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

OmerAli
5 5 0
20/20

Bon complément au cours ! Merci bien pour ce petit résumé précis !

par - le 08/06/2017

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?