Corrigé Spé Economie Approfondie - Bac ES Métropole 2016

Corrigé Spé Economie Approfondie - Bac ES Métropole 2016

Nous vous proposons le corrigé de Spé Economie Approfondie du Bac ES 2016.

Notre professeur a répondu aux deux sujets de l'enseignement de spécialité, à savoir "Pourquoi la politique de la concurrence est-elle nécessaire ?" et "La globalisation financière a-t-elle supprimé l'intermédiation financière ?".

Téléchargez gratuitement ci-dessous le sujet corrigé de Spécialité Economie Approfondie du Bac ES de Métropole 2016 !
➜ Consultez le sujet de Spé Eco Approfondie Bac ES Métropole 2016

Corrigé Spé Economie Approfondie - Bac ES Métropole 2016

Le contenu du document

 

SUJET A

La concurrence est l’existence sur un marché de plusieurs offreurs d’un même bien ou d’un même service. Dans certains cas, les entreprises cherchent à élaborer des stratégies visant à réduire le nombre d’offreurs sur ce marché afin d’accroître leur part et leur pouvoir de marché. Il est alors nécessaire de mettre en place des mesures visant à contrôler la concurrence entre entreprises.

Nous interrogerons alors sur les raisons pouvant justifier la mise en place d’une politique de la concurrence.

Dans une première partie, nous verrons que les autorités de la Concurrence garantissent l’atomicité sur les marchés. Dans une seconde partie, nous constaterons que la politique de la Concurrence doit protéger le consommateur.

 

1.Les autorités de la Concurrence garantissent l’atomicité des marchés

En s’assurant que les entreprises n’usent pas de leur pouvoir de marché pour abuser de leur position dominante, les autorités de la concurrence essaient de s’assurer qu’il existe sur chaque marché un grand nombre d’offreurs. Elle permet ainsi de garantir l’atomicité sur chaque marché et chaque offreur est bel et bien price-taker (preneur de prix) et non pas price- maker (faiseur de prix).

En menant ces actions, les autorités de la concurrence s’assurent que toute entreprise peut entrer sur un marché sans subir une concurrence déloyale de la part de leurs concurrents les plus puissants.

2. La politique de la concurrence protège le consommateur

Favoriser la concurrence permet de protéger les consommateurs. En effet, la concurrence permet non seulement de faire diminuer les prix de vente, mais aussi d’améliorer la qualité des produits, d’inciter les entreprises à innover et de permettre un choix plus vaste aux consommateurs.

Finalement, la politique de la Concurrence établie par les Autorités de la Concurrence permet d’encadrer, de contrôler les opérations de concentration afin que le marché reste pertinent. Elle dispose de deux moyens d’actions principaux : d’un côté, les contrôles ex ante et les actions préventives ; de l’autre, les actions ex post et les sanctions.

 

SUJET B

 

La désintermédiation, la dérèglementation et le décloisonnement ont abouti à la constitution d’un marché mondial des capitaux dans les années 1990 ; c’est ce que l’on appelle la globalisation financière. L’intermédiation financière désigne le recours à un intermédiaire (généralement les banques) lors des échanges sur les marchés financiers.

Nous interrogerons alors sur l’impact qu’a eu la globalisation financière sur l’intermédiation financière.

Nous verrons dans une première partie que l’intermédiation financière a été fortement impactée par la globalisation financière, pouvant laisser penser à sa disparition pure et simple. Toutefois, nous constaterons dans une seconde partie, que les banques ont su s’adapter afin de conserver un rôle majeur dans le nouveau fonctionnement des marchés financiers.

1. La globalisation financière a engendré un déclin de la finance intermédiée

Document 1et 2

La déréglementation des marchés des capitaux repose sur l’idée que la régulation par les marchés sera plus efficace. Le décloisonnement doit permettre d’accroître les opportunités de financement des projets d’investissement

La désintermédiation financière est un processus par lequel les agents éco ayant des besoins de financement réduisent leur recours au crédit bancaire (financement intermédié) et font appel directement au marché financier. Elle repose sur l’idée de diminution des coûts.

 

Ainsi, la globalisation financière est censée permettre une meilleure allocation des ressources, une meilleure rentabilité pour les entreprises (car les taux d’intérêt sont plus bas : davantage de concurrence entre les places financières), une hausse des investissements (donc plus de croissance et d’emplois).

2. L’intermédiation financière n’a pas été supprimée par la globalisation financière

Documents 1 et 2

L’intermédiation bancaire n’a pas disparu, elle a juste changé de forme. Même si on est passé d’une économie d’endettement à une économie des marchés financiers depuis les années 1980, le rôle des banques reste prépondérant. En effet, le rôle des banques s’est transformé, pas amoindri. En effet, la part des crédits accordés par les banques dans le financement de l’économie a reculé, mais les banques achètent elles‐mêmes des titres du marché financier. Par ailleurs, elles jouent un rôle d’intermédiaire entre leurs clients et les marchés financiers en les conseillant sur leurs placements.

Finalement, la globalisation financière n’a pas supprimé totalement l’intermédiation financière. En effet, même si les banques occupent aujourd’hui un rôle moins prépondérant qu’avant les années 1980, elles restent toutefois inévitables sur les marchés financiers. Elles ont d’ailleurs adapté leurs activités afin de pouvoir répondre aux demandes actuelles des agents économiques présents sur les marchés des capitaux.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?