Corrigé Spé Economie Approfondie - Bac ES Polynésie 2016

Corrigé Spé Economie Approfondie - Bac ES Polynésie 2016

Découvrez le corrigé de Spécialité Economie Approfondie du Bac ES de Polynésie 2016.

Evaluez-vous facilement grâce à la correction, rédigée par notre professeur, des deux sujets proposés : "Vous caractériserez le processus de globalisation financière" et "En quoi les variables économiques et démographiques sont-elles à l'origine des difficultés de financement du régime des retraites en France ?"

Téléchargez gratuitement ci-dessous le sujet corrigé de Spé Eco Approfondie du Bac ES de Polynésie 2016 !
→ Consultez le sujet de Spé Economie Approfondie du Bac ES de Polynésie 2016

Corrigé Spé Economie Approfondie - Bac ES Polynésie 2016

Le contenu du document


SUJET A

VOUS CARACTERISEREZ LE PROCESSUS DE GLOBALISATION FINANCIERE.

La globalisation financière est un phénomène qui se matérialise par la transformation des institutions financières, des techniques et des pratiques financières aboutissant à l'unification des marchés de capitaux.

Nous nous demanderons alors quelles sont les principales caractéristiques de la globalisation financière.

Nous verrons dans une première partie que la globalisation financière se caractérise par les 3D. De plus, dans une seconde partie, nous constaterons que les acteurs des marchés financiers se sont transformés suite à la globalisation financière.


1. Le phénomène de globalisation financière est souvent illustré par les 3D  : décloisonnement, déréglementation, désintermédiation

Ce triple processus remonte au milieu des années 1980 et peut être caractérisé de la manière suivante. 

Le décloisonnement est le processus de suppression des barrières entre les compartiments des marchés de capitaux, conduisant à une interdépendance des prix d’équilibre, tant au niveau domestique qu'international.

La déréglementation est l’assouplissement ou suppression des règles encadrant les transactions financières.

La désintermédiation est le recours croissant des agents non financiers (ANF) au marché financier pour couvrir leur besoin de financement, par émission d'actions ou d'obligations, au détriment des concours bancaires.


2. De nouveaux acteurs sont présents sur les marchés financiers

Les banques, les assurances, les fonds, les entreprises, mais aussi les États, sont les acteurs de la globalisation financière. 

Agissant pour leur propre compte ou celui de leurs clients, les banques sont des acteurs majeurs de la globalisation. Elles ont le pouvoir, par un simple jeu d'écritures, de transférer instantanément des capitaux d'un pays à un autre. A titre d'illustration, sur un encours de dette publique grecque de 350 milliards d'euros en 2011, les banques détenaient à elles seules environ 150 milliards... 

Les fonds sont des structures de collecte d'épargne intervenant de manière significative sur les différents segments du marché international des capitaux. On distingue des fonds actions, monétaires, obligataires, matières premières... dont l'intervention contribue de manière significative à la formation des équilibres de marché.

Les entreprises participent elles aussi au processus de globalisation financière. Leur financement est par exemple devenu international et la gestion de leurs avoirs en devises, associés par exemple à un flux d'exportations, obéit désormais à une logique d'anticipation sur l'évolution des cours de change. 

Les États participent, à travers leur politique d'émission de titres, à la globalisation financière. D'une part, la part de dette publique détenue par les non-résidents est de plus en plus importante, représentant par exemple plus de 50 % en France en 2011, d'autre part, une partie de cette dette est libellée en monnaie étrangère. Tel fut par exemple le cas de la Grèce, dont la plus large partie de la dette en 2001, à la veille de son entrée dans la zone euro, était libellé en yens et en dollars.


Finalement, la globalisation financière est un phénomène résultant d’un triple processus. En effet, c’est à la fois la désintermédiation, le décloisonnement et la dérèglementation qui ont conduit à la création de ce vaste marché financier. Ces dernières évolutions ont engendré l’émergence de nouveaux acteurs sur ces marchés des capitaux. Ainsi, alors que certains agents économiques ont vu leur rôle décroître ou se transformer pour s’adapter aux dernières évolutions économiques et financières, d’autres agents ont fait leur apparition sur ces places financières.


SUJET B

EN QUOI LES VARIABLES ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES SONT-ELLES A L’ORIGINE DES DIFFICULTES DE FINANCEMENT DU REGIME DES RETRAITES EN FRANCE ?

La retraite est la situation d’un individu qui présente les conditions d’âge et d’ancienneté lui permettant de cesser son activité professionnelle et de bénéficier d’un revenu de remplacement que l’on appelle pension de retraite. On distingue deux grands types de régimes de retraie : le régime par répartition et le régime par capitalisation.

Nous nous demanderons en quoi les variables économiques et démographiques sont à l’origine des difficultés de financement du régime des retraites par répartition en France.

Nous verrons dans une première partie que le financement du régime des retraites en France est mis à mal par des variables démographiques. De plus, nous constaterons dans une seconde partie que le financement du régime des retraites en France est déstabilisé par des variables économiques.


1. Le financement du régime des retraites en France est mis à mal par des variables démographiques

Le vieillissement de la population se manifeste sous trois formes : baby-boom, baisse de la fécondité et augmentation de la longévité (espérance de vie). L’allongement de l’espérance de vie et le papy-boom se conjuguent pour accroître le nombre de retraités de 2000 à 2040 : le nombre de personnes de plus de 60 ans augmenterait de 10 millions. 

Le ratio de dépendance démographique, mesuré par le rapport entre le nombre de personnes âgées (plus de 65 ans) et le nombre de personnes en âge de travailler, est de 0.39 en 2006. Depuis 2006, il augmente rapidement, et cette augmentation se poursuivra jusqu’en 2035 où le ratio atteindra 0,66. 

L’augmentation des ratios de dépendance pose le problème des personnes âgées aujourd’hui dans nos sociétés. En 2010, 1,16 million de personnes âgées étaient dépendantes. En 2040, on en comptera 2 millions.


2. Le financement du régime des retraites en France est déstabilisé par des variables économiques

Certaines variables économiques sont-elles-aussi à l’origine des difficultés de financement du régime des retraites en France.

En effet, l’augmentation du nombre de chômeurs engendre inexorablement une baisse des cotisations. Ainsi, le ratio de dépendance économique s’est accru depuis les années 1950, ce qui pose le problème du financement des retraites par répartition. En effet, en 2007, il y avait 86 personnes d’« âge inactif » pour 100 d’« âge actif » ; il y en aurait 114 pour 100 en 2035 selon les prévisions de l’INSEE, puis 118 en 2060. De plus,

De plus, l’entrée tardive des jeunes sur le marché du travail génère une diminution des cotisants sur longue période.


Finalement, le système de retraite par répartition connaît aujourd’hui des difficultés de financement. En effet, ce régime a été mis en place au lendemain de la seconde guerre mondiale, mais semble aujourd’hui se heurter à une conjoncture moins favorable. Ainsi, l’allongement de l’espérance de vie et la diminution de la fécondité aboutissent à un déséquilibre financier. De plus, des variables économiques telles que le taux de chômage croissant viennent également déstabiliser le régime de retraite par répartition.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?