Les jeux d'argent sur TF1 - TPE - Première ES

Les jeux d'argent sur TF1 - TPE - Première ES

Des membres de la communauté digiSchool Bac ES vous proposent de découvrir leur TPE de 1ère ES consacré aux jeux d'argent sur TF1.

Vous découvrirez tout d'abord les liens entre audiences et horaires de diffusion, puis vous vous intéresserez aux jeux présents sur TF1, aux candidats, ainsi qu'aux montants mis en jeu. Enfin, vous aborderez la typologie et les valeurs des jeux d'argent.

Téléchargez gratuitement ci-dessous ce TPE de 1ère ES sur TF1.

Les jeux d'argent sur TF1 - TPE - Première ES

Le contenu du document



Introduction

TF1 est la plus ancienne chaîne de télévision Française et a été créée le 13 février 1935. Son directeur actuel est Nonce Paolini, depuis Mai 2007. TF1 est une chaîne privatisée depuis Avril 1987. Elle est néanmoins l'une des plus grandes chaîne télévisé ! Elle a connue 5 appellations différentes :

  • Radio PTT Vision : pendant l'avant guerre
  • Paris Télévision : durant l'occupation allemande
  • Télévision Française : en 1945
  • RTF Télévision : en 1949
  • TF1 : en 1975

 


En avril 1987, Martin Bouygues rachète une part de TF1, et devient le premier l'actionnaire majoritaire de TF1, à 41 %.

Dans un premier temps nous nous intéresserons aux audiences et horaires qui varient, puis aux candidats ainsi qu'au montants en jeux. Pour finir nous dresserons une typologie et les valeurs des jeux d'argent.


I/ Des audiences et des horaires qui varient

a) L'évolution des audiences dans les différents jeux

Les audiences du Juste Prix et de Qui Veut Gagner Des Millions ? Varient depuis leur créations respectives.

En effet les audiences de ces jeux changent. Le Juste Prix commence sa première diffusion en 1987 et effectue en 2001 un rassemblement de 4 millions de téléspectateurs soit 35 % de part de marché. Après 8 ans l'absence, le Juste Prix reprend ses diffusions en 2009 avec une audience de 5,6 millions de téléspectateurs. Le 27 juillet 2009, ces 5,6 millions de téléspectateurs représente environ 38,7 de part de marché soit 45,8 % sur les ménagères de moins de 50 ans, 41,6 % sur les 4-14 ans, 56,9 % sur les 15-24 ans et 50,2 % sur les 15-35 ans. Ce jour là une candidate avait remporté la vitrine. Au mois de juillet et Août 2009, la part de marché s'élevait à 30%. Du jamais vu en période estival. De Janvier à Mai 2010, le Juste Prix a enregistré environ 5,3 millions de téléspectateurs soit 27 % de part de marché.


Le premier février 2010, un record d'audience a eu lieu, en effet plus de 6,2 millions de téléspectateurs étaient au rendez-vous, soit 28,7 % de part de marché. D'octobre 2010 à Mars 2011, plus de 5,27 millions de téléspectateurs environ regardaient le Juste Prix, ce qui représente 26,2 % de part de marché. De Juin 2011 à Juillet 2011, la part de marché s'élevait à 25,5 %. Dans la période de Septembre 2012à Mars 2013 plus de 4,8 Millions de téléspectateurs ont étaient enregistrés, soit 23,2 % de part de marché. En Août 2013 Le Juste Prix enregistré plus de 4,1 millions de téléspectateurs, soit 24 % de part de marché et dont 21 % représentent les ménagères de moins de 50 ans. Jusqu'en Janvier 2014 Le Juste Prix fait plus de 21,9 % de part de marché. Ce résultat est satisfaisant puisque la concurrence est plus rude. Et pour finir en Janvier 2015, Le Juste Prix enregistre 4,32 millions de téléspectateurs, soit 20,1 % sur les 4 ans et plus, 24 % sur les 11-14 ans ainsi que 23 % sur les ménagères de moins de 50 ans.


Quant à Qui Veut Gagner Des Millions ? Elle a effectuée pendant l'été 2000 environ 7,6 millions de téléspectateurs ce qui représente 45,8 % de part de marché. Le premier

« prime-time » a eu lieu le 31 Juillet 2000, et a rassemblé plus de8,6 millions de téléspectateurs, donc environ 44,6 % de part de marché. En Septembre 2001 un record d'audience a eu lieu, plus de 9,36 millions de téléspectateurs regardaient l'émission, soit 42,2 % de part de marché. En 2002 environ 8,7 millions de personnes étaient rassemblés devant Qui Veut Gagner Des Millions ? Soit 32,6 % de part de marché. En Janvier 2003 un nouveau pic d'audience apparaît. L'émission avait été diffusé lors d'un « access prime-time » à 19H00. Ce pic d'audience représente environ 45,6 % de part de marché. En Janvier 2004, est diffusé la première émission spécial Pièces Jaunes, qui a rassemblé 7,6 millions de téléspectateurs, soit 33 % de part de marché. En 2008, l émission avait fait 37 % de part de marché et 7,6 millions de téléspectateurs. En Mai 2008, 5 millions de téléspectateurs devant Qui Veut Gagner Des Millions ?. En Juillet 2009, 4,35 millions de téléspectateurs, soit

24,5 % de part de marché. En Mars 2010, était diffusé une émission spécial Sidaction et avait rassemblé 4,9 millions de personnes, soit 24 % de part de marché. En Août 2011, l'émission consacrée à un association Européenne contre les leucodystrophie avait attiré 4,3 millions de téléspectateurs, soit 24 % de part de marché, dont 22 % sur les ménagères de moins de 50 ans. En Août 2012, l'émission a fait 3,9 millions de téléspectateurs soit 22,4 % de part de marché. En Janvier 2015, des célébrités jouaient afin de récolter de l'argent pour une association. Ce nouveau concept avait réunit 5,3 millions de téléspectateurs, siot 23 % de part de marché. Et pour finir, en Janvier 2016 3,6 millions de téléspectateurs étaient au rendez-vous.

Il y a aucunes données pour La Tête Et Les Jambes dû à l'apparition de Médiamétie, en 1985. L 'émission se terminant en Mai 1968.

D'après toutes ses données, nous pouvons faire des hypothèses afin d'expliquer la baisse de l'audimat. Pour Qui Veut Des Millions ? Et Le Juste Prix, on observe qu'à une certaine période les audiences diminuent. On peut faire la première hypothèses que les téléspectateurs se lassent et qu'ils ne préfèrent plus regarder ce genre d'émission. La deuxième hypothèses serait que l'apparition en 2000 d'une nouvelle catégorie de jeu : les télé-réalités ont également pu être un facteur de diminution des audiences de ces 2 jeux. En effet cette nouvelle catégorie de jeu possède un rapport différent à l'argent. Le Juste Prix proposait des cadeaux, Qui Veut Gagner Des Millions de l'argent, alors que Secret Story par exemple est un jeu ludique avec de l'argent en jeu :c'est une compétition. La troisième hypothèses serait que le public ait changé. Un public de 1987 n'est plus le même que celui de 2015. Il n'ont pas les mêmes attentes, les mêmes goûts.On peut également dire que les audiences étaient basses à partir de 1987 puisque d'autres chaînes TV sont apparus.


b) L'évolution des horaires dans les différents jeux

Il y a une évolution des horaires dans les différents jeux.

De Décembre 1987 à Juillet 1988, Le Juste Prix a fait ses premières diffusions tous les dimanches à 14h30. De Juillet 1988 à Mars 2001, Le Juste Prix était diffusé tous les jours à 12h30. De Mars 2001 à Août 2001 elle était diffusée du Lundi au Vendredi à 12h05. Et pour finir de Juillet 2009 à Avril 2015 l'émission était diffusée du Lundi au Vendredi à 19h05.

Quant à Qui Veut Gagner Des Millions ? l'émission était diffusée en Juillet 2000 les lundis aux samedis à 18h55. De Septembre 2000 à Novembre 2000 l'émission passait sur TF1 le samedi à 18h55 et à 20h50. En 2010 c'est la fin des diffusions à 18h. Aujourd'hui l'émission est diffusée occasionnellement.

La Tête Et Les Jambes était diffusée le soir, il n'y a aucunes autres données pour les horaires dû à l'ancienneté du jeu.

Pour les horaires de ces jeux ont peut faire des hypothèses sur les différentes évolutions de créneaux horaires. Pour le Juste Prix, ont peut faire l'hypothèse que pour remonter les audiences, la chaîne à changée plusieurs fois de créneaux horaires afin de trouver le créneaux le plus adapté et donc pouvoir maximiser ses audiences. Pour Qui Veut Gagner Des Millions ? , la diffusion est arrêter d'être diffusé du lundi au vendredi à 18h55 dû à l’absence d'audience. On peut faire l'hypothèse qu'afin d'éviter la lassitude la chaîne a diminué la diffusion et les a donc fait diffuser seulement le samedi à 18h55 et 20h50. Aujourd'hui, du à la continuité de la baisse après les années 2010, l'émission est diffusé occasionnellement.


c) Rapport entre les audiences et les horaires.

Les audiences sont directement liées aux horaires. En effet, selon la diffusion des émissions dans les tranches horaires. Elles font plus au moins d'audiences. Les « access prime time » et les »prime time » sont les créneaux qui font le plus d'audience. Pour Le Juste Prix les émissions de 2001 diffusées à 12h font moins d'audiences que celles de 2009 dont les émissions étaient diffusées en « access prime time ». On aperçois alors une différence.


II) Les candidats et les montants en jeu sur TF1 a) Des montants que diffèrent en fonction des jeux.

La Tête et les Jambes :

Le principe du jeu est très simple. Il se déroule par équipes de 2. Un des deux candidats doit faire valoir sa culture en répondant à des questions très complexes sur un thème ou un domaine précis et non pas à des questions de culture générale pure. Ce candidat est considéré comme la « Tête » de l'équipe. Cependant, si ce candidat de répond pas correctement à la question posée, il y a encore une solution pour rattraper son erreur. Le second candidat de l'équipe, doit réaliser une épreuve sportive et atteindre une performance d'un certain niveau pour pouvoir prétendre rester dans le jeu lui et son coéquipier. Ce candidat tentant de rattraper l'erreur de la « Tête » est considéré comme les « Jambes » de l'équipe.

La « Tête » doit pouvoir répondre à 24 questions (donc 24 épreuves sportives sont potentiellement réalisables), 6 par semaine durant 4 semaines, pour pouvoir prétendre au montant unique que le jeu donne en cas de victoire. Ce montant est de 100 000 francs et doit être partagé entre les deux candidats de l'équipe. Notons pas ailleurs que plusieurs records de France ont été effectués lors de la diffusion de cette émission, donnant encore plus de valeur à cette « La Tête et les Jambes », qui est considéré comme l'une des émissions les plus mythiques de la télévision française.


Le Juste Prix :

Ce sont majoritairement cadeaux plutôt que des montants que les candidats gagnent dans cette émission de TF1. L'émission du Juste Prix est divisé en 4 manches:

– Les Estimations : Un cadeau est présenté aux quatre candidats dès le début de l'émission. Celui des quatre candidats ayant trouvé le prix le plus proche (ou le juste prix) de la valeur du cadeau est directement qualifié pour la suite de l'émission.

– Le Jeu : Dans toutes les versions, le candidat ayant passé la phase des estimations prend ainsi part à un jeu, parmi plus d'une centaine (créés spécifiquement pour le jeu, ou adaptés d'autres jeux ainsi que de la version américaine: « The Price Is Right »), sur le plateau devant le public. Chaque jeu tourne sur l'estimation de produits de consommation, plus importants dans la valeur que ceux présentés lors des estimations. Dans la très grande majorité de ces jeux, le candidat doit deviner des sommes d'argent correctes pour pouvoir ainsi gagner le cadeau présenté ou à une certaine somme équivalente au prix d'un objet. Peu importe que le candidat gagne ou perde durant cette manche, il est obligatoirement qualifié pour la manche de la Roue, à laquelle il participera plus tard dans l'émission.

– La Roue : Pour pouvoir atteindre la finale et tenter de gagner la Vitrine, il faut tout d'abord passer la manche de la Roue. La roue est composé de 20 sections en désordre portant des chiffres allant de 5 en 5 et entre 5 et 100 . Le candidat a deux essais qui seront additionnés pour que son score soit le plus proche de 100. C'est au candidat de choisir si le deuxième essai est nécessaire ou non. Cependant, si le candidat dépasse 100, il a perdu. Elle n'a jamais eu pour but de faire gagner d'argent excepté entre 1995 et 1998 où une cagnotte débutant à 1000 francs et qui augmentait en fonction du score obtenu et sans plafond permettait à la première personne qui fait 100 d'un seul coup de pouvoir gagner cette cagnotte. La Roue est en quelque sorte une passerelle entre Le Jeu et La Vitrine.

– La Vitrine : Le principe de cette finale est d'estimer le montant de la vitrine composée de cadeaux d'une valeur importante sous différents types selon les versions (une seule estimation par écrit, sans aucune aide de 1988 à 2001 ; mais depuis 2009, le candidat à 30 secondes, puis 25 à partir de 2013, pour trouver le juste prix de la vitrine avec l'aide de l'animateur, le fameux « c'est plus, c'est moins »). Ce n'est pas un gain monétaire, mais un ensemble produits ou de cadeaux divers et variés (voiture, voyage, salle de bains, etc.) ayant une valeur très élevée (total de 10 000 à 50 000€ voire 100 000€ dans les années 2000). Si la candidat remporte la vitrine, il garde aussi les gains qu'il a perçu auparavant lors du Jeu et/ou des Estimations.


Qui veut gagner des millions :

Les montants en jeu dans « Qui Veut Gagner Des Millions » sont attribués en fonction du nombre de questions que le candidat est capable de répondre correctement. Les gains associés à chaque question augmentent à chaque échelon, pour atteindre 1 000 000 € ( trois à quatre millions de francs avant l'apparition de l'euro) en fin de parcours.

Il y a une présence de paliers qui, une fois atteints, et quel que soit le résultat des questions suivantes, assurent un niveau de gain aux candidats. Une erreur par la suite ne fait retomber qu'au palier précédent (au lieu de tout perdre). Ce système est identique selon toutes les versions :

– le 1er palier est atteint au bout de la cinquième question

– le 2e palier est atteint au bout de la dixième question

Depuis 2009, la pyramide des gains a évolué. Elle est désormais composée de douze questions au lieu de quinze ce qui signifie que l'emplacement des paliers sont différents. Le premier palier se trouve seulement à la deuxième question. Ainsi, le second palier se situe à la septième question.

Nous pouvons alors en déduire que cette nouvelle règle permet de retirer des questions dites « faciles » pour rendre le jeu plus dynamique. Pour aider à répondre aux questions, le candidat dispose de jokers qui permettent une collaboration extérieure (l'appel à un ami et l'avis du public), une réduction des réponses disponibles (le 50-50), voire même le refus de répondre pour ainsi changer de question (le switch qui a existé de 2006 jusqu'en 2009, date de l'apparition de la version à 12 questions).

Au fil des versions de « Qui Veut Gagner Des Millions », malgré une conversion en euro ainsi qu'une modification de la répartition des gains, nous remarquons que les sommes d'argent sont semblables, hormis la somme maximale qui augmente de manière significative suite à la création de la nouvelle monnaie.


Nous pouvons évoquer le fait que c'est le premier jeu télévisé français à se mettre « à l'heure de l'euro». TF1 avait alors choisi de convertir en premier une «émission symbolique » qu'était déjà « Qui Veut Gagner Des Millions ». Ce jeu possédait alors une notoriété très importante auprès des spectateurs malgré une très forte précocité. En effet la version française du jeu n'existait que depuis un peu plus d'un an lors du passage à l'euro de la chaîne.


b) Qui peut être candidat d'un jeu télévisé ?

Un jeu télévisé, s'il y a de l'argent en jeu, doit bien évidemment interdire la participation de mineurs. Mis à part cette restriction, l'accès à ces jeux est libre pour tous.

Les personnes étant en condition d'handicap peuvent participer aux jeux en fonction de leur déficience. Il y a en effet déjà eu des candidats vainqueurs en situation d'handicap. Les joueurs, pour une immense partie des jeux télévisés, doivent participer à des sélections, ayant principalement pour but d'augmenter la nombre de participants. Seuls les meilleurs pourront ainsi « Monter à Paris » pour jouer devant les caméras. C'est le moment pour eux d'avoir leur « quart d'heure de gloire dans une vie » comme dirait Warhol, d'avoir la possibilité de se révéler au grand public, de partager sa culture, sa vie, sa personnalité.

Dans « Qui Veut Gagner Des Millions », avant 2010, il suffisait juste d'un appel pour s'inscrire. Un tirage au sort suivi d'une question étaient ainsi effectués pour déterminer les futurs candidats qui seront présents dans l'émission. C'était le seul jeu à utiliser cette manière de sélection. Le physique n'entrait donc jamais en compte dans le choix des participants. C'était le système dit de la ''méritocratie'' prônait dans « Qui Veut Gagner Des Millions ». Le mérite déterminait alors la hiérarchie. C'était la loi du plus fort. Le plus compétent jouait alors en face du présentateur. Mais depuis 2010, lorsque l'émission était diffusé quotidiennement, la méthode de sélection avait totalement changé. Les centres d'interêt (description des passions des candidats), l'expérience dans la milieu du jeu télévisé ainsi que le physique (déposition de deux photos) était alors pris en compte dans la candidature qu'il fallait alors déposer sur le site de TF1. Les participants dès 2010 avaient alors quelques différences. Une solide culture générale n'était plus forcément la priorité. Nous constatons une certaine évolution dans ce jeu au niveau des sélections.

Étant donné que le Juste Prix est un jeu totalement différent de « Qui Veut Gagner Des Millions », les candidats ciblés ne sont alors pas les mêmes. Il y a un manque de renseignements concernant les sélections des candidats du « Juste Prix » lors de sa création. Mais lors de son retour en 2009, pour pouvoir tourner aux studios, un candidat devait s'inscrire en joignant toutes les informations nécessaires, et avoir la chance d'être retenu par la production. Ensuite le sélectionné passait un casting : dans un premier temps une présentation devant le public, et si il avait été convaincant, il faisait ensuite un entretien filmé devant les responsables du casting.


La personnalité compte. Il faut que les « casteurs » apprécient le futur candidat. Durant cet entretien filmé, il est libre de faire ce qu'il veut. C'est à ce moment qu'il faut s'imposer. Malgré tout, le production aurait eu certaines affinités. Celle-ci recherchait de préférence des personnes représentant les cibles commerciales de la chaîne. Il semblerait qu'une femme, plutôt âgée de 30 à 50 ans, aurait un fort potentiel d'être sélectionné durant ce casting, ainsi que les personnes étant à l'aise avec le public, et montrant leur joie et leur bonne humeur devant les autres. Le « Juste Prix » a toujours été un jeu tourné vers le candidat, l'ambiance à toujours été la même, tout comme les règles. Donc nous pouvons supposer qu'une personne à forte personnalité était plus susceptible de pouvoir jouer dans une telle émission.

Il y a très peu voire aucune information concernant les sélections et les différents types de candidats qui participaient à « La Tête et les Jambes », qui devaient être sensiblement différentes que ceux d'aujourd'hui. Le niveau était énormément élevé. Ainsi, la « tête » devait avoir des compétences intellectuelles très accrues pour pouvoir répondre correctement aux questions complexes de l'époque, suppléé par une personne ayant des qualités sportives de très haut niveau (« les Jambes ») pour poursuivre l'émission de manière sereine.

La sélection des candidats reste un sujet encore tabou pour les personnes travaillant dans le milieu. Le bon profil serait le sésame. Mais ces derniers se défendent « d'exercer » un profilage. Les journalistes ne sont pas les bienvenus dans les coulisses de la télévision, donc il est bien difficile d'avoir de réelles informations sur les conditions sélections des maisons de production. Selon eux, tout le monde peut participer. Mais une certaine typologie est prise en compte. Certaines personnes participant à des jeux télévisés depuis des décennies constatent des changements depuis leur débuts. De nos jours, le profil d'un candidat peuvent être tout le principe de certains jeux sur TF1. Les habitués affirment qu'il fallait réellement mettre en avant ses connaissances avant, et qu'aujourd'hui, c'est plutôt l'attitude qu'il faut valoriser. Cela nous montre encore une fois que les candidats ont évolué selon les périodes. Cela mène ainsi à une migration du ludique vers une télévision humaine. Les émissions deviennent de plus en plus populaire. Les téléspectateurs doivent de nos jours se reconnaître au travers des candidats et non pas regarder des jeux qui requièrent un fort niveau culturel, ce qui empêche alors le public de s'identifier à des candidats qui en général ne font pas partie du public de l'émission dans laquelle ils jouent.


c) Hypothèses qui montrent ces différences

Les trois jeux étudiés lors de cette présentation sont la représentation de l'histoire du jeu télévisé à différentes époques, permettant ainsi une proposition d'hypothèses plus précise.

Le Spectateur :

Le jeu télévisé a beaucoup évolué depuis ses débuts. Nous pouvons à présent en déduire l'hypothèse que le spectateur influence les jeux télévisés au niveau des candidats. Cela n’apparaît peut être pas immédiatement, mais il y a là une manifestation de la tendance à la recherche d’égalité dans les sociétés modernes, égalité quel qu’en soit le prix puisque nous notons une nette différence des attentes du spectateur dans les années 60 et dans les années 2000. Mais le changement le plus important est que dans les années 50 à 70, le candidat était en général supérieur, en termes de compétences, au spectateur. Cet écart entre le candidat et celui-ci a eu ensuite tendance à se réduire peu à peu jusqu’à ce que le candidat devienne équivalent voire inférieur au spectateur.

Le spectateur n’est alors plus dans la situation d’admiration d'un candidat aux qualités incroyable, mais dans la situation d’envie, de tentation pouvant peut-être le pousser à s'inscrire aux sélections plus tard. Du fait de ce rapprochement spectateur/candidat, la conséquence de ce changement est la modification, la transformation, voire le déclin des compétences requises dans les jeux. Durant les années 50 et 60, dans tous les jeux tels que « La tête et les Jambes », ces compétences relevaient majoritairement du savoir scolaire ou d’un savoir très spécialisé, mais elles pouvaient être aussi physiques, des qualités dont très peu de personnes pouvait avoir. A partir des années 80, l'apparition de jeux qui demandent des compétences inédites, plus ''familiales'', comme la connaissance des prix d'un produit avec « Le Juste Prix », marque la continuité de cette évolution. Enfin dans les années 2000, des jeux comme « Qui Veut Gagner Des Millions », avec des candidats très similaires aux spectateurs, fixent la fin de cette transition.


Le rapport à l'argent :

On remarque à partir de nos trois jeux sélectionnés une certaine progression des gains. Elle se définit par différentes étapes. Dans un premier temps, les gains étaient uniques et strictes comme dans « La Tête et les Jambes ». Le décollage des gains proposés a eu lieu au début des années 80. « Le juste prix » constituera une étape importante, non tant par l’importance des gains, que parce qu’ils sont ''en nature'' (contrairement aux autre jeux), mais par la fait que l'on gagne les objets présentés dans l'émission. Enfin, l’importation de « Qui veut gagner des millions ? » sur les écrans constitua une nouvelle étape dans ce domaine en dépassant le célèbre cap du «million», une somme maximale très impressionnante pour le public.

Cette progression des gains laisse supposer que le rapport à l'argent a beaucoup changé depuis les années 60. Cette modification est probablement en lien avec l'influence que le public a par rapport aux jeux télévisés. Nous pourrions ainsi parler dans ce cas d'un rapprochement du spectateur avec l'argent, par un procédé très similaire à celui étudié sur les influences du spectateur. Il n'y avait qu'un seul gain dans « La Tête et les Jambes » et les joueurs devaient absolument gagner pour pourvoir se le partager, donc le public de l'époque ne se focalisait que sur les épreuves, les questions. L 'argent n'était que secondaire dans ces types de jeu des années 60-70. Cependant dans les années 80, les jeux télévisés sont beaucoup plus interactifs avec le personne qui est derrière son téléviseur. En effet le spectateur, du « Juste Prix » par exemple, ''participe'' en quelque sorte au jeu et accompagne le joueur à sa déduction des prix. La valeur de l'argent est nettement plus mise en évidence à partir des années 80. Cette relation entre argent et le spectateur n'a jamais été aussi proche de nos jours. Des gains très importants peuvent séduire la société. Étant donné qu'un déclin des compétences exigées depuis les années 2000 (comme « Qui Veut gagner des Millions ») permet à tous de gagner, cette assimilation est par conséquent achevée et ne peut être guère extensible. Dans les années à venir, les jeux télévisés opéreront très probablement de nouveaux changements, et de nouvelles hypothèses seront à mettre en évidence.


III/ Typologie et valeurs des jeux d'argent

a) Valeurs des jeux d'argent

Les valeurs sont vu comme des idéaux. C'est ce que les hommes désirent obtenir, ou apprécient.

Dans les jeux d'argent, on dénomme beaucoup de valeurs. On retrouve surtout :

La solidarité;la curiosité; le courage;amabilité;la générosité;le partage;la persévérance;le sérieux;la ténacité;la volonté ;l'intelligence;l'ouverture d'esprit;la responsabilité;le sang froid;la coopération;le dévouement..etc

Dans les jeux que nous avons traités nous retrouvons la plupart de ces valeurs. Dans « La Tête et les Jambes », on a surtout la coopération, le partage, l'intelligence, le courage et le sang froid. Dans « Les 12 Coups de Midi » on a principalement la curiosité, la persévérance, et la volonté. En ce qui concerne « Qui Veut Gagner Des Millions ? » on pourrait lui attribuer l'intelligence, la solidarité, le sérieux et l'ouverture d'esprit.

Il en existe beaucoup mais seules les plus importantes pour nous, on été marquées.


b) Classement des jeux d'argent

Il existe beaucoup de catégorie de jeu. Souvent, plusieurs jeu se retrouve dans deux situations (tel que La Tête Et Les Jambes).

Dans le tableau ci-dessus, on remarque que certaines parties présentent des cases vides, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de jeu pour cette catégorie. Les différences entre aujourd’hui (en 2017) et il y a 50 ans c’est que les mentalité et la société ont changés ! En effet avant, la culture générale ainsi que le sport et l’aventure étaient privilégié. Maintenant, d’autre types de jeux, tel que la télé-réalité ou bien les talents sont apparus.


Conclusion

TF1 est la première chaîne apparue en France, elle est aujourd’hui la plus regardée. Les jeux d’argent ont changés depuis les années 1960 :

- Ils sont beaucoup plus présents. - Ils sont nombreux.

- Ils sont variés.

Les valeurs sont toujours présentes dans les jeux, elles sont différentes en fonction des programmes. Les audiences reflètent la « popularité » d’un jeu : plus il y a d’audience, plus le jeu est populaire et donc il réussit. Les horaires ont changés depuis 1960, avant on diffusé, généralement les programmes vers 14h30, maintenant c’est le midi et le soir. Les candidats ne sont plus les mêmes, et ils ne sont pas sélectionnés par rapport aux mêmes critères. Le rapport à l’argent est aussi différents Avant les montants n’étaient pas de très grandes sommes, alors qu’aujourd’hui ils sont plutôt très élevés. D’ailleurs l’émission « Qui veut Gagner Des Millions ? » est explicite dans son titre.

Donc TF1 reste toujours la chaîne populaire qu’elle était même en ayant changés certains paramètres ! Les jeux d’argent sur TF1 ont évolués depuis 1960.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac ES le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac ES

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?