Partir à l'étranger après un bac ES

Partir à l'étranger après un bac ES

26 novembre 2018 | digiSchool Bac ES | 0 avis

Dans une situation économique comme nous la connaissons, partir à l’étranger, que ce soit pour travailler ou étudier, peut être une solution très intéressante. En plus d’apprendre une langue, vous mettrez à profit votre savoir-faire.

Travailler à l’étranger

Aussi bien pour une première expérience, un stage, ou un travail, partir travailler à l’étranger peut être un tremplin à votre retour en France. Un job à l’étranger est très bénéfique pour un candidat à une embauche à son retour en France, mais c’est aussi très recherché par les employeurs. Etre bilingue ou polyglotte est un avantage considérable.

Nombreux sont les pays qui recrutent volontiers des expatriés français. En Europe, le déplacement facilité par le Traité de Maastricht permets aux français de se diriger vers le Royaume-Uni en majorité mais aussi l’Allemagne, l’Irlande, l’Italie, la Belgique  ou l’Espagne. Les pays d’Europe de l’Est peuvent très bien être une alternative. S’ouvrant sur l’Ouest, ils cherchent de nombreux professeurs de langues, mais aussi tout comme les pays d’Europe de l’Ouest, des spécialistes culinaires français par exemple ou dans le domaine de la restauration. N’oublions pas que la culture française est toujours aussi attractive.

En Amérique, le Canada attire chaque année de nombreux français, et principalement le Québec. Facilité par la langue française, le nord américain séduit de plus en plus malgré le grand froid hivernale. Les Etats-Unis, quant à eux, apprécient l’exigence française en comptabilité et dans les chiffres. L’Amérique du Sud attire aussi de plus en plus les français.

L’Asie attire beaucoup plus les américains et anglophones que français, même si l’Asie du Sud-est et la Chine voient arriver de plus en plus de français.

Emploicity.fr : Travailler à l’étranger, une solution pour l’emploi

Que faire quand on part à l’étranger après le bac S?

Le temps de l’apprentissage de la langue est parfois long, c’est pourquoi beaucoup visent dans un premier temps des job peu qualifiés ou au dessous de leurs moyens : vendeurs, serveurs dans un bar ou restaurant ou encore professeurs de français.

Etudier à l’étranger

Les études à l’étranger sont un avantage considérable lorsque elles sont inscrites sur un CV, cela montre autonomie et bilinguisme.

Certains programmes d’échanges existent dès le lycée, mais c’est après, dans le Supérieur, que tout devient possible. De nombreux programmes existent, le plus célèbre étant Erasmus. Ils permettent de passer 6 mois à un an à l’étranger où vous bénéficierez de cours en anglais. D’autres moins connus existent comme le programme DAAD pour l’Allemagne ou la Commission Fullbright pour les USA.

La France est le sixième pays émetteurs d’étudiants au monde avec 48 000 jeunes environs par an. Elle se trouve derrière la Chine (près de 400 000 jeunes), l’Inde( 125 000), La Corée du Sud (90 000), l’Allemagne (60 000) et le Japon (50 000). En revanche, C’est le troisième pays d’accueil avec 265 710 étudiants étrangers après le Royaume-Unis (330 078) et les Etats-Unis (584 814).

En tout cas, étudier à l’étranger attire de plus en plus les étudiants français, qui sont chaque année plus nombreux à prendre conscience de l’importance des langues dans leurs études, puis leur vie professionnelle. Etudier à l’étranger est tout aussi possible avant le bac qu’après le bac.

Le Top 10 des pays d’accueils des français

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Etats-Unis
  • Allemagne
  • Suisse
  • Suède
  • Portugal
  • Italie
  • Espagne
  • Irlande

Pour plus d’informations sur les études à l’étranger, Expat-étudiant.fr vous permettras d’avoir toutes les infos nécessaires ainsi que de nombreux témoignages.

D’autres informations pour le bac ES

Voici quelques articles pour vous aider pour votre bac ES:

Devenir ingénieur international

Bachelor Comptabilité gestion

Les avis sur cet article

Merci pour les infos

par - le 14 août 2017
Donne ton avis !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?