Besoins d'aide plan type bac francais Merci
Auteur Message

Besoins d'aide plan type bac francais Merci

jade789
1 messages
1 jeton


19 Mai 2016 à 16:57
Bonjours, je suis en première .

je vous demande votre avis suite a un type bac que je pence avoir ratée car mon plans n'est pas assez profond.

voici le texte :

La scène se déroule dans le port de Toulon où est amarré un vaisseau de guerre, l'Orion. Victime d'un accident, un matelot, accroché à l'un des mâts du navire, est sur le point de tomber à la mer et de se noyer. Le forçat Jean Valjean, qui travaille sur le pont du navire, grimpe le long du mât pour lui porter secours. Il en profitera pour s'échapper, en simulant une noyade...

En un clin d'oeil il fut sur la vergue. Il s'arrêta quelques secondes et parut la mesurer du regard. Ces secondes, pendant lesquelles le vent balançait le gabier à l'extrémité d'un fil, semblèrent des siècles à ceux qui regardaient. Enfin le forçat leva les yeux au ciel, et fit un pas en avant. La foule respira. On le vit parcourir la vergue en courant. Parvenu à la pointe, il y attacha un bout de la corde qu'il avait apportée, et laissa pendre l'autre bout, puis il se mit à descendre avec les mains le long de cette corde, et alors ce fut une inexplicable angoisse, au lieu d'un homme suspendu sur le gouffre, on en vit deux.

On eût dit une araignée venant saisir une mouche; seulement ici l'araignée apportait la vie et non la mort. Dix mille regards étaient fixés sur ce groupe. Pas un cri, pas une parole, le même frémissement fronçait tous les sourcils. Toutes les bouches retenaient leur haleine, comme si elles eussent craint d'ajouter le moindre souffle au vent qui secouait les deux misérables.

Cependant le forçat était parvenu à s'affaler près du matelot. Il était temps; une minute de plus, l'homme, épuisé et désespéré, se laissait tomber dans l'abîme; le forçat l'avait amarré solidement avec la corde à laquelle il se tenait d'une main pendant qu'il travaillait de l'autre.

Enfin on le vit remonter sur la vergue et y haler le matelot; il le soutint là un instant pour lui laisser reprendre des forces, puis il le saisit dans ses bras et le porta, en marchant sur la vergue jusqu'au chouquet, et de là dans la hune où il le laissa dans les mains de ses camarades.

A cet instant la foule applaudit; il y eut de vieux argousins de chiourme qui pleurèrent, les femmes s'embrassaient sur le quai, et l'on entendit toutes les voix crier avec une sorte de fureur attendrie: «La grâce de cet homme!»

Lui, cependant, s'était mis en devoir de redescendre immédiatement pour rejoindre sa corvée. Pour être plus promptement arrivé, il se laissa glisser dans le gréement et se mit à courir sur une basse vergue. Tous les yeux le suivaient. A un certain moment, on eut peur; soit qu'il fût fatigué, soit que la tête lui tournât, on crut le voir hésiter et chanceler. Tout à coup la foule poussa un grand cri, le forçat venait de tomber à la mer.

La chute était périlleuse. La frégate l'Algésiras était mouillée auprès de l'Orion, et le pauvre galérien était tombé entre les deux navires. Il était à craindre qu'il ne glissât sous l'un ou sous l'autre. Quatre hommes se jetèrent en hâte dans une embarcation. La foule les encourageait, l'anxiété était de nouveau dans toutes les âmes. L'homme n'était pas remonté à la surface. Il avait disparu dans la mer sans y faire un pli, comme s'il fût tombé dans une tonne d'huile. On sonda, on plongea. Ce fut en vain. On chercha jusqu'au soir; on ne retrouva pas même le corps.

Le lendemain, le journal de Toulon imprimait ces quelques livres: - «17 novembre 1823. - Hier, un forçat, de corvée à bord de l'Orion, en revenant de porter secours à un matelot, est tombé à la mer et s'est noyé. On n'a pu retrouver son cadavre. On présume qu'il se sera engagé sous le pilotis de la pointe de l'Arsenal. Cet homme était écroué sous le no 9430 et se nommait Jean Valjean.»

j'ai fait ce plan : I / Une mise en scène
1 ) présentation des lieux
2 ) intérêt de l'intrigue

II / Les personnages
1 ) Jean Valjean
2 ) les autres personnages et leurs rôle

III / Transmissions des sentiments
1 ) le suspense
2) inquiétude perçut par le lecteurs

J'ai mis cette problématique, Comment Victor Hugo capte t-il l'attention du lecteur ?

je pence que mon plan n'est pas assez approfondit, pensez vous que mon plans peut convenir ?

merci a tous ceux qui m'auront aidé
Répondre à ce message
Sponsor




luluu83
119 messages
811 jetons


27 Mai 2016 à 12:01
Je pense que ton plan est correct Smile
rayann12
1 messages
1 jeton


14 Septembre 2016 à 19:23
Bonjour, ton plan est correct,il n'est pas utile de faire de longs paragraphes ennuyeux à lire, http://www.alterethica.com/]produit avec des arguments peu intéressants , ici tout est bien ficelé, bonne chance pour la suite! Smile
 
Noter

Sujets similaires à Besoins d'aide plan type bac francais Merci

FORUM Présentez vous ici

Posté par Marine5600 le 04/05/19, 13h01

Aide correction : Notion "Lugares y formas de poder&quo

FORUM Présentez vous ici

Posté par Marine5600 le 04/05/19, 11h28

Aide correction : Notion "Espacios e intercambios"

FORUM Oral

Posté par sophouk le 24/04/19, 16h50

Aide problematique Espagnol

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?