Épreuve composée de SES du Bac ES : Mobilisation des connaissances

Épreuve composée de SES du Bac ES : Mobilisation des connaissances

L’épreuve composée de SES au Bac ES se divise en trois parties : la mobilisation des connaissances, l’étude d’un document, et un raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire. digiSchool Bac ES vous explique comment réussir l’épreuve composée de SES pour assurer le jour de l’épreuve au Bac ES !

22 novembre 2018 | digiSchool Bac ES | 0 avis

Épreuve composée de SES du Bac ES : Mobilisation des connaissances

Présentation de l’épreuve composée de SES

L’épreuve composée de SES comporte trois parties distinctes :

  • Première partie : Mobilisation des connaissances (6 points)
  • Deuxième partie : Etude d’un document (4 points)
  • Troisième partie : raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire (10 points)

Rappelons que le choix entre la dissertation et l’épreuve composée doit se faire en fonction de deux critères :

  • Choisir le type d’épreuve avec lequel vous êtes le plus à l’aise tout au long de l’année de terminale,
  • Privilégier l’épreuve dont vous maîtrisez le mieux les connaissances, en l’occurrence ici surtout la première et la troisième partie.

Autre chose : Le choix entre les deux natures de l’épreuve doit se faire dans les 20 premières minutes car il faut prévoir au moins 10 mn pour effectuer un travail de relecture, corriger les fautes d’orthographes et/ou apporter d’éventuelles précisions.

Réussir la mobilisation des connaissances en SES

Cette première partie de l’épreuve, sur 6 points, et sans document, est composée de deux questions, notées chacune sur 3 points, portant sur des champs différents du programme (science économique, sociologie ou regards croisés). Ces deux questions portent sur des notions stipulées explicitement dans le programme officiel. Il est donc indispensable, pendant vos révisions, de tester vos connaissances en vérifiant que vous avez bien assimilé toutes ces notions.

Lire attentivement chaque question et définir les termes et concepts clés

La compréhension précise du travail demandé par l’intitulé de chaque question nécessite une lecture attentive. Il faut identifier le chapitre auquel se rattache chaque question pour mieux saisir les principaux enjeux autour du sujet. Ainsi vous allez éviter de vous précipiter sur votre brouillon pour «déballer» vos connaissances ; le risque de négliger dans ce cas certains aspects du sujet devient réel. Il faut donc prendre le temps de cette réflexion.

Exemple : « Présentez l’analyse néoclassique du marché du travail »
Cela renvoie au chapitre sur les articulations entre marché du travail et organisation dans la gestion de l’emploi (Chapitre 11 ou 12 selon les manuels ; troisième partie du programme : Regards croisés).
Il faut expliquer ici quels sont les déterminants de l’offre et de la demande dans le modèle néoclassique. Il faut également définir le concept de « productivité marginale » car c’est un concept clé dans la pensée néoclassique pour la compréhension du fonctionnement du marché du travail.

L’expérience montre que les candidats oublient très souvent –ou plutôt évitent par manque de maîtrise- de préciser la définition de ce concept. Pour finir, nous rappelons que l’illustration, le cas échéant, par des exemples est toujours très valorisante.

Organiser et rédiger la réponse

Même pour ce type de question il faut établir un plan qui montre clairement la logique de la réflexion et l’enchaînement des idées. On introduction il faut bien évidemment définir les termes et concepts clés, préciser la problématique et pour finir annoncer le plan.

Si nous reprenons l’intitulé précédant, il faudra définir le concept du « Marché du travail » et les notions de « Demande » et « Offre » dans la conception néoclassique. Vous pouvez aussi rappeler, autour d’une formulation laconique, brève (contrairement…, notons,…), qu’il s’agit d’une conception qui s’appose à l’approche keynésienne de l’emploi.

La problématique peut être la suivante : L’équilibre du marché du travail est fonction de l’offre et de la demande. Quels en sont les déterminants ?

La réponse doit être organisée comme suit :

  1. Les déterminants de l’offre : L’arbitrage entre oisiveté et travail est fonction du niveau du salaire.
  2. Les déterminants de la demande : L’entrepreneur embaucherait tant que la productivité marginale du travail est supérieure ou égale au niveau de salaire.

Réussir l’étude d’un document

Cette deuxième partie de l’épreuve composée, notée sur 4 points, comporte une question générale et un document (tableau statistique, graphique, texte). La question invite donc à réfléchir sur la base d’un document à un problème clé du programme par exemple l’analyse de l’efficacité du système de redistribution dans la réduction des inégalités ou encore l’examen de l’évolution du chômage.

Il faut donc chercher dans le document les données statistiques ou les éléments de réponse nécessaires pour répondre à la question. Éventuellement, tentez de nuancer et de montrer les limites du document proposé.

L’objectif de cette partie de l’épreuve est de vérifier auprès du candidat :

  • Sa maîtrise des outils statistiques,
  • Sa connaissance des notions essentielles du programme,
  • Et sa capacité d’analyser et d’interpréter des documents.

Exemple : « D’après le document l’intégration européenne a-t-elle favorisée la croissance économique des nouveaux Etats membres depuis 2004 ? »


Source : Commission européenne 2014

Correction :

1. Commencez par présenter le document : le sujet et la source

2. Mettez en évidence la problématique, la question, que le document cherche à montrer, à étudier : ici, il s’agit d’étudier les effets de l’intégration européenne sur la croissance économique des nouveaux Etats membres.

3. Exposez les conclusions tirées du document sous forme de plan en 2 partie :

  • L’intégration européenne n’a pas eu favorisé la croissance des nouveaux membres ; au contraire, elle les a même peut-être fragilisés.
  • Les résultats sont aussi inégaux d’un pays à l’autre.

4. Concluez en nuançant ce médiocre constat en soulignant que la conjoncture économique depuis la crise de 2008 est relative défavorable. Il faut donc attendre encore quelques années pour en tirer des conclusions.

Les avis sur cet article

Bien expliqué merci

par - le 5 mars 2017
Donne ton avis !

Vous devez être membre de digiSchool bac ES

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?